Recherche

Chargement...

30 septembre 2015

Mettons une raclée à ces gauchos de merde via les urnes !

Contre le Nouvel Ordre Mondial, l'esclavagisme des peuples, une politique actuelle laborieuse, chômage record,.... ne vous trompez plus en mettant votre bulletin dans l'urne ! Souvenez-vous, la belle au bois dormant "Europe" était habitée par un virus en sommeil qui a été introduit en 1957 par le traité de Rome et réactivé sous Mitterrand qui a eu pour effet de le déceler dans les années 2010-2015, des métastases cancéreuses comme la Grèce, l'Irlande, le Portugal, l'Espagne et l'Italie (les PIIGS). Un cancer généralisé est inévitable ! Voter PS, c'est vouloir la guerre civile en France !

26 septembre 2015

Le scandale du diesel

Le diesel, un secret bien gardé qui pourrait entraîner un scandale comme ceux de l'amiante ou du sang contaminé. Il implique des millions de personnes, fait tous les ans des dizaines de milliers de victimes en France, et est au coeur du secteur automobile. Au départ, ce carburant était destiné à «sauver» l'industrie automobile française. Aujourd'hui, il détruit des vies. Des scientifiques, des victimes, des détracteurs et des défenseurs du diesel témoignent sur le sujet. Ce document analyse également pourquoi et comment les autorités françaises n'ont pas alerté l'opinion plus tôt sur ses dangers.

Près des trois quarts des voitures neuves en France sont équipées de moteur Diesel. C’est un record mondial. L’Organisation Mondiale de la Santé pointe l’effet cancérigène des gaz d’échappement des diesels. Pourtant, dans l’Hexagone, cette situation n’est pas prête d’être remise en question, même si la pollution de l’air provoque plus de 40 000 décès prématurés chaque année. Enquête sur les raisons de cette exception française, alors que des normes de pollution sont de plus en plus strictes. Comment les constructeurs tricolores ont pu investir dans la technologie du Diesel, avec la bénédiction de l’Etat, en dépit des avertissements et des dangers sanitaires ?



25 septembre 2015

EXPLOSIF - Souriez, vous êtes sous écoute permanente !

Un virus espion américain qui détruit à distance les centrifugeuses nucléaires iraniennes. Le réseau informatique de l’Elysée pénétré en 2012 par un cheval de Troie, américain lui aussi, introduit via la page Facebook d’un conseiller présidentiel. Voici quelques-unes des très silencieuses cyberattaques qui se produisent chaque jour dans le monde réel. Bienvenue dans la guerre 2.0., un univers où la frontière entre amis et ennemis est devenue de moins en moins lisible. Basé sur l’enquête de « Frontline », la grande émission américaine d’investigation, est, lui, beaucoup plus maîtrisé en termes de narration. Il retrace l’ahurissante histoire de la plus grande entreprise de surveillance illégale de tous les temps, mise sur pied aux Etats-Unis par la NSA, l’agence de renseignement électronique la plus redoutable du monde. Ce programme secret, lancé après le 11 Septembre et permettant d’écouter à peu près le monde entier, a été publiquement dénoncé par le lanceur d’alerte Edward Snowden, il y a seulement deux ans. Pourtant, dès 2004, le « New York Times » possédait des éléments extrêmement précis sur ce Big Brother américain. Mais le prestigieux quotidien avait cédé aux pressions directes de la Maison-Blanche et enterré son scoop. A travers les témoignages exceptionnels de tous les protagonistes, tant du côté de l’appareil d’Etat américain que de celui des anciens employés des services secrets, le document retrace la lutte souterraine à peine croyable entre raison d’Etat et transparence démocratique au XXIe siècle.



19 septembre 2015

Santé : la loi du marché

Longtemps érigé en modèle, le système de santé français est aujourd'hui au bord de l'asphyxie. En 2014, le trou de la sécurité sociale a atteint plus de onze milliards d'euros, deux milliards de plus que prévu. En quinze ans, la dette des hôpitaux publics a été multipliée par trois. Pour sortir de cette situation catastrophique, une dangereuse course à la rentabilité s'est engagée. Multiplication des actes inutiles mais rémunérateurs, recours aux sociétés d'optimisation, médicaments à l'efficacité contestée : pendant un an, Elise Lucet et l'équipe de « Cash investigation » ont mené l'enquête. Plusieurs reportages mettent en lumière des pratiques effarantes, qui plombent le système de santé.

Où se réfugier en cas d'apocalypse zombie ?

Ceci commence par des rapports étranges au sujet d'un virus mystérieux. Puis viennent des rumeurs en ligne concernant les morts qui reviennent à la vie. Bientôt, les gouvernements seront obligés de réagir, probablement avec force. Ensuite, viennent la panique, les quarantaines et l’effondrement de l’économie mondiale, à mesure que les villes et les pays tentent de se protéger - mais il est probablement trop tard. Le monde tel que nous le connaissons ne vaut plus rien.

C’est l’invasion zombie qui commence et la civilisation s'écroule

Ce scénario est devenu l'épine dorsale d'un genre en plein essor de la science-fiction explorant la chute de la civilisation à travers une maladie qui réanime les morts en machines à tuer sans cervelle. [...] Mais là où la série originale a exploré la morale de lutter pour survivre dans un monde post-apocalyptique, la prequelle se concentre sur le début de la peste zombie et suit le long de la civilisation effondre à travers Los Angeles, aux États-Unis, et, en fin de compte, le reste du monde. Le spectacle lui-même pourrait être limitée à la Californie du Sud, mais les effets politiques et économiques d'une pandémie seront étendus au niveau international et viennent avec beaucoup d'exemples du monde réel, du Libéria à la Chine.

En cas d’une hypothétique invasion de zombies, quelles villes et quels pays auraient le plus de chances de s’en tirer ? Les leaders autoritaires, façon Vladimir Poutine ou Kim Jong Un, seraient-ils les plus à même de prendre les mesures draconiennes nécessaires à la survie de leurs peuples? La steppe eurasienne pourrait-elle être l’endroit le plus sûr pour échapper aux hordes de morts-vivants ? Les gouvernements mondiaux parviendraient-ils, en étant réalistes, à s’accorder pour mettre en commun leurs efforts au nom de l’intérêt général.

Afin de mieux comprendre de quelle manière se déroulerait probablement cet effondrement de l’ordre international, nous avons parlé à des chercheurs qui ont envisagé l’apocalypse zombie comme un exercice intellectuel permettant d’établir des modèles sur la diffusion des maladies et leurs implications, tant au niveau local que mondial.
"La première chose à remarquer est que, partout, l’obtention des ressources se fait au travers de mécanismes qui permettent la diffusion de la maladie, affirme Robert Smith, professeur associé au département de mathématiques et statistiques à l’université d’Ottawa et auteur du livre "Modélisation mathématique des zombies". Ce type d’interconnexions implique que la peste zombie se répartirait à travers le monde avant même que quiconque ne réalise qu’elle existe, et qu’il faudrait quasiment stopper l’économie mondiale dans son ensemble pour empêcher la propagation."
L’histoire récente est pleine d’exemples de maladies traversant le monde à toute vitesse. À la fin de la Première Guerre mondiale, donc avant même l’avènement de l’aviation commerciale, les soldats, en rentrant dans leurs pays, avaient diffusé la grippe espagnole à travers toute l’Europe. Près d’un siècle plus tard, en 2003, le virus SARS s’est répandu de Hong Kong à Toronto en quelques heures seulement. De la même manière, à l’été 2014, il a suffit de seulement quelques semaines pour que le virus Ebola passe de l’Afrique de l’Ouest au Texas - engendrant au passage une véritable destruction économique. Encore aujourd’hui, l’Arabie saoudite tente tant bien que mal de contenir le coronavirus MERS avant que des milliers de musulmans ne fassent leur grand pèlerinage (Hajj) à la Mecque le mois prochain. "Si la peste zombie était réelle, il suffirait de quelques jours pour avoir une pandémie", a déclaré Smith.

Dans le modèle présenté par Smith?, la maladie zombie atteindrait une envergure catastrophique, paralysant les infrastructures et les chaînes d’approvisionnement. Devant à la fois contenir l’infection et gérer des populations de plus en plus inquiètes, les gouvernements se trouveraient dans un véritable bourbier. La réponse la plus simple et la plus efficace serait une quarantaine agressive: fermer les frontières et isoler les villes les unes des autres, contrôler les médias et restreindre considérablement la liberté des citoyens.

Smith déclare : "Au final, le bien public l’emporterait sur les libertés individuelles, mais il y a fort à parier que les gens s’opposeraient à la quarantaine. Se pose alors la question de savoir si un gouvernement pourrait utiliser la force contre sa propre population. Cela pourrait bien être le seul moyen d’empêcher la propagation de la maladie"

Mais les actions résolues de ce type sont rarement prises dans les démocraties, où la coopération politique est nécessaire à la prise de décisions - une notion particulièrement problématique aux États-Unis, où les dysfonctionnements entravent la bonne marche du Congrès depuis huit ans, si ce n’est plus. Cela pourrait donner aux pays autoritaires où les obstacles à la prise de décision sont rares et où l’on n’hésite généralement pas à employer la force pour maintenir l’ordre, un avantage de taille pour lutter contre le virus zombie.

Mais si les échanges commerciaux internationaux devaient s’arrêter, tout, des denrées alimentaires aux matières premières, en passant par les médicaments, finirait par manquer. Et, de plus en plus, les zombies ne seraient plus les seules menaces à la survie.

"Les zombies ne sont pas les seuls dangers", explique Smith. "L’insalubrité de l’eau, les problèmes nutritifs et, parfois, les autres gens peuvent aussi tuer. En outre, une pénurie de nourriture amènerait sans doute des révoltes. La destruction de l’ordre public peut être tout autant meurtrière que les zombies."

Si les nations s’effondrent, les survivants les plus tenaces et obstinés tenteront sans doute de se rendre ailleurs afin d’augmenter leurs chances de survie. Mais où aller pour échapper aux zombies ? Le nord du Canada ? La Mongolie ? La Russie ?

Max Brooks décrit l’île relativement isolée et autonome de Cuba comme une enclave de stabilité, tandis que l’Islande - important carrefour aérien dans lequel il est aisé de se rendre - est littéralement envahie par des hordes de morts-vivants.

"La durabilité d’un pays face aux zombies dépendrait beaucoup de la taille de sa population et de la solidité de ses infrastructures", déclare Matt Bierbaum, doctorat en physique à l’université de Cornell.

En mars dernier, Bierbaum et son collègue Alex Alemi ont présenté une carte des États-Unis simulant une épidémie de peste zombie. Les deux chercheurs ont estimé qu’il suffirait de vingt-huit jours environ pour que le pays soit totalement envahi par les morts-vivants. Le duo a également trouvé que si les villes densément peuplées finiraient inévitablement par tomber, ce seraient les zones situées entre plusieurs grandes métropoles qui seraient les plus exposées, puisque l’on pourrait y voir converger les zombies de plusieurs grandes villes. Selon ce modèle, le nord de la Pennsylvanie serait la zone la plus durement exposée, suivi par la San Joaquin Valley en Californie, où se retrouveraient les zombies de San Francisco et Los Angeles.

"Les meilleures zones pour échapper aux invasions de zombies ne sont pas nécessairement les moins peuplées", explique Bierbaum, "mais plutôt les zones les plus éloignées d’autres centres fortement peuplés."

D’après ce modèle, la zone très densément habitée qu’est l’Asie du Sud et du Sud-Est, avec ses méga-cités très proches les unes des autres, ne ferait pas long feu non plus. Il en va de même pour les pays avec de grandes mégalopoles animées, comme l’Égypte, l’Iran ou le Nigeria.

La Russie, avec sa population en baisse et son vaste territoire eurasien, pourrait être un bon refuge. "La Sibérie et l’extrême est de la Russie seraient sans doute les meilleures solutions ou encore mieux, les pays arctiques tel que le Groenland et l'Islande", conclut-il. Néanmoins, ces facteurs ne vaudraient que pour le court ou moyen terme : "Sur le long terme, au final, l’invasion serait générale."

Tout cela n’est bien sûr que pure conjecture. Les zombies n’existent pas encore et les structures médicales sont, pour l’instant, toujours parvenues à garder sous contrôle les grandes épidémies modernes. Néanmoins, les zombies continuent d’avoir une résonnance particulière dans la culture populaire, notamment parce qu’ils semblent refléter certaines peurs collectives de l’humanité. [...] Cela nous promet encore de nombreuses occasions de fantasmer sur la fin du monde.

Article traduit sur Foreign Policy

14 septembre 2015

ALERTE ROUGE ! Il y aura bel et bien une guerre civile en France !

La France pourrait entrer à tout moment dans un processus de guerre civile

Pour les hommes politiques en place actuellement ainsi que leurs prédécesseurs, aucunes évocations du sujet. Personne n’en parle, même si l’on sent aujourd’hui une certaine désinvolture de la part des Français qui n’hésitent plus à crier haut et fort leur haine à l’égard de l’islam sur notre vieux continent. D’ailleurs, les Français ne sont pas les seuls à s’élever contre l’envahisseur, la Belgique, l’Angleterre, l’Allemagne et beaucoup d’autres n’hésitent plus à manifester leur réprobation.

Au delà même de l’islamisation de l’Europe, ce qui touche le plus les citoyens européens c’est cette faculté qu’on nos pays respectifs à laisser entrer toujours plus d’immigrés, alors que nous sommes dans une situation économique totalement dramatique. Les différents messages adressés au peuple pour leur signaler que le monde commencera à sortir de la crise d’ici un an, ne sont plus entendus. En Grèce, en Espagne, le taux de chômage est tellement élevé qu’on imagine mal comment ces pays pourront régénérer un tissus économique stable. Il y a dans l’air un parfum qui donne la nausée.

Toutes ces dépenses faites pour sauver le soldat Euro, dégoûtent les citoyens de la zone du même nom. Tant de sacrifices pour sauver cette monnaie !!! A quoi bon … Dans le même temps les injustices sociales grandissantes transformant le smicard en pauvre. Celui- ci qui pouvait encore s’en sortir il y a quelques années se retrouve aujourd’hui dans une situation de très grande précarité.

Avoir un logement devient de plus en plus difficile, la faible quantité de construction de logements sociaux donnant les pleins pouvoirs aux bailleurs privés. Les Français de souche s’apercevant en plus que ces fameux logements sociaux sont avant toute chose confiés aux familles maghrébines en priorité et que bon nombre de mosquées sont construites avec de l’argent public (de façon directe ou indirecte comme par exemple le don de terrains).

La peur de se retrouver à la rue touche aujourd’hui même les classes moyennes. La vie s’écoule avec une angoisse inqualifiable qui taraude tout le monde comme une maladie maligne.

L’insécurité grandit au sein de chaque famille française. Une insécurité sur notre avenir proche, sur celui de nos enfants. Enfants dont nous craignons tous (au fil de l’information dispensée par les médias) qu’ils soient victimes de voyous s’exprimant à coup de couteaux ou à l'arme de guerre tel que les AK47, victimes de la drogue vendu aux sorties des écoles, victimes de ces voyous roulant avec des grosses cylindrées sans permis dans nos villes, victimes enfin des pédophiles régulièrement remis en liberté par un pouvoir qui n’a même pas les moyens de nous en protéger.

Aujourd’hui les Français ont compris que leur sécurité et celle de leur famille ne pourrait être assurée que par eux-mêmes (et certains se font justice eux-mêmes vu que la police et la justice ne font plus leur travail laissant pour compte le peuple français)... D’ou la multiplication exponentielle des comptes Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux qui s’unissent dans des groupes qui leurs ressemblent. La plupart de ces groupes incitant à la désislamisation de notre pays, à une reconnaissance privilégiée des Français de souches, à une reconnaissance de notre patrie comme terre chrétienne, à une restitution de la Nation aux vrais Français !

Alors ? Risque ou pas de guerre civile en France ? La réponse est OUI !

Bien sur qu’il y aura une guerre civile, à l’odeur religieuse, sur notre territoire. il ne peut en être autrement puisque de toute façon nos hommes politiques feignent d’ignorer nos attentes, (cela ne les intéresse pas parce que ça ne leurs rapporte pas).

« A trop vouloir gagner on finit par tout perdre » ... L’islamisme et les fanatiques devraient s’inspirer sur cette maxime ...

La France restera française. La France ne sera jamais terre islamique !!! Aux prochaines élections, je voterai Front National pour exprimer mon ras-le-bol de la politique actuelle et de dire stop au laxisme qui dure depuis bientôt 40 ans.
Source : NFDF (2012)

PHOTO - Tous payés à rien foutre !

Quand les députés et sénateurs roupillent ou font mumuse dans l'hémicycle pendant la séance - Où va notre pognon ? Non mais, quelle honte et ça mérite le carton rouge ! Ils risquent de le payer très cher ces gauchos et le mécontentement des Français se passera dans les urnes.



13 septembre 2015

Quand les actionnaires s'en prennent à vos emplois

Ils ne connaissent pas la crise. Ils gagnent toujours plus d'argent. La rémunération des actionnaires explose. En 2013, elle a atteint le montant historique de deux cents milliards d'euros en France. Pour arriver à de telles sommes, les grandes entreprises françaises ont recourt à des stratégies et des méthodes difficilement avouables. Plans sociaux, licenciements, pressions sur les salariés, certaines grandes entreprises sont prêtes à tout pour dégager toujours plus d'argent au profit de leurs actionnaires. Ce sont parfois ces mêmes entreprises qui bénéficient d'aides publiques massives. Pendant un an, de Hénin-Beaumont à Toronto, en passant par Londres et Boston, Edouard Perrin a tenté de remonter les circuits financiers pour révéler qui s'enrichit derrière les plans sociaux et fermetures d'usines en France.

C'est la crise pour tout le monde, sauf pour les actionnaires ! Les 56 milliards d’euros de dividendes distribués en 2014 par les entreprises du CAC 40 font de la France l'un des pays les plus généreux en la matière. C'est une partie non négligeable des plus de mille milliards de dollars de rémunération des actionnaires dans le monde... Pour réaliser de telles performances, les grandes entreprises françaises ont notamment recours à des stratégies et des méthodes difficilement avouables.

Certains des fleurons économiques français sont prêts à tout pour dégager toujours plus de cash au profit de leurs actionnaires. De Hénin-Beaumont à Toronto, en passant par Londres et Boston, l'argent du capitalisme financier passe d'un continent à l'autre d'un simple clic. Derrière les cours de Bourse sur les écrans d'ordinateur et la froideur des bilans de fin d'année se cache souvent un drame fait de licenciements, de pressions sur les salariés et parfois même du suicide d'un employé à qui l'on a imposé des objectifs impossibles à atteindre.

La course aux dividendes

Pendant un an, Edouard Perrin et les équipes de "Cash Investigation" ont suivi les circuits très opaques empruntés par les investisseurs mondiaux, toujours à l'affût de la bonne affaire, de la rentabilisation maximale. Et l'on voit comment la décision d’un fonds de pension à l'autre bout de la planète détruit de l'emploi en France. Comme à son habitude, Elise Lucet surgit là où ceux qui ne veulent pas répondre au téléphone ou recevoir les journalistes ne l'attendent pas...

Pourquoi Sanofi, 1ère entreprise du CAC 40 en capitalisation boursière, devant Total, enchaîne-t-elle les fermetures d'usines et de laboratoires alors qu'elle engrange des bénéfices... et paie son dirigeant 508 fois le smic par an ? Comment le patron des patrons, Pierre Gattaz, justifie-t-il la course aux dividendes ? A questions gênantes, réponses embarrassées ou péremptoires… "Cash Investigation" révèle notamment les indemnités de départ de Chris Viehbacher, l’ex-patron du groupe pharmaceutique. Elles se sont élevées à 5 millions d'euros, alors que l'entreprise a supprimé 4 000 postes en France sous sa direction.

Juste pour "siphonner" le cash

Plaire au marché, séduire les actionnaires. C'est le travail de Goldman Sachs, KKR ou Bain Capital, de très puissants fonds d'investissement américains. L’enquête montre très clairement comment certains fonds s'abattent sur des entreprises juste pour "siphonner" leur cash ou les "rationaliser", ou pour fermer des sites et les revendre ensuite à prix d'or.


"Cash Investigation" a également suivi jusqu'aux Etats-Unis les ex-salariés de Samsonite de Hénin-Beaumont (Nord-Pas-de-Calais), laissés sur le carreau après, justement, une opération de… "rationalisation". Ils se battent aujourd'hui avec leur avocat pour faire reconnaître leurs droits. Et quand des enseignantes de l'Ontario à la retraite découvrent ce que leur fonds de pension a fait avec leur argent, leur émotion est sincère. Elles incarnent alors l'actionnaire anonyme au nom de qui ces dégâts humains ont été commis...

Les récoltes de la honte

La part de l'alimentation dans le budget des ménages français a baissé d'un tiers en cinquante ans. Cette pression à la baisse sur les prix de l'alimentation a-t-elle un coût social pour les travailleurs de cette filière ? Pendant huit mois, le journaliste Wandrille Lanos et la rédaction ont enquêté sur les conditions de travail dans l'agroalimentaire. En partant des allées des supermarchés, pour remonter jusqu'à la main d'oeuvre qui récolte, ramasse ou pêche pour les consommateurs, ils ont découvert un monde où l'exploitation est la règle. Au coeur de l'Union européenne, les salaires ne sont pas conformes au droit du travail, les conditions d'exploitation sont proches de l'esclavage.

12 septembre 2015

Stop à la dictature socialiste ou CA VA PETER !

DICTATURE SOCIALISTE ET CA VA PETER !

Beaucoup de Français s'imaginent qu'ils sont dans une démocratie ! C'est FAUX !... Nous sommes dans une oligarchie détestable dans laquelle les représentants du peuple s'octroient tous les privilèges, votent en force les lois avec le 49-3, volent et s'engraissent sans vergogne, perçoivent des émoluments pantagruéliques, sont minés par la corruption à tous les étages, commettent tous les crimes et délits dans la plus totale impunité. Pendant ce temps le peuple subit et crève en silence ! Il est temps d'en finir une bonne fois pour toutes et instaurer une nouvelle Constitution et virer rapidement les infâmes représentants qui sont illégitimes. Le peuple doit reprendre le POUVOIR et gouverner. C'est cela une véritable démocratie. Il faut alerter tous nos concitoyens et créer un Comité de Salut Public comme à la veille de la Révolution. La situation est grave. La France est au même point qu'à la veille de 1789. Regroupons-nous et créons ensemble notre démocratie, celle du PEUPLE. Vive la France ! Cordialement. Richard (message reçu par mail)

Le risque de retour de flamme pour la soi-disant gauche

Sachant qu'on ne pouvait rien attendre de mieux de cette gauche haineuse, revancharde, sectaire, destructrice et mafieuse, je ne puis que constater que les merdias gauchistes se joignent aux chœurs des vierges effarouchées du PS et de ses spadassins du PC/FDG et syndicaux qui se croient les propriétaires de la rue de notre pays FRANCE au drapeau Bleu Blanc Rouge !

M'insurgeant contre cette idée complètement folle qui consiste à juger que nous, la droite, force majoritaire dans le pays mais jusque là silencieuse, ne pouvons prétendre a manifester, je pousse mon cri de guerre :

PEUPLE DE FRANCE TRAVAILLEUR, toi qui engraisse à en crever ces nantis de la République qui te pillent, qui te mentent, qui te volent et livrent TON PAYS aux forces du mal dont le but est la destruction totale de toutes tes valeurs et de toutes racines, PEUPLE DE FRANCE LEVE TOI ENFIN et montre ta force comme tu as su le faire en 1984 et que tu as su renouveler les 23 mars et 26 mai 2013.

Peuple de France, en 3 manifestations tu as rassemblé dans la rue plus de 3 millions de personnes, JEUNES, FAMILLES ENTIERES, SENIORS sans la moindre casse, mais tu subis de plein fouet les représailles violentes de la police politique de Hollande, Valls et Taubira.

La police politique de Valls, en civil, sans brassard provoque les jeunes et engage des bandes de casseurs pour te pousser à la faute !

Peuple de France, dans des centaines de nos villes tu continues ta lutte pacifique avec les veilleurs et le harcèlement gentillet des ministres qui se déplacent, tu épuises les forces de l'ordre en les faisant courir dans les rues de Paris !

Jamais un Gouvernement socialiste n'aurait imaginé que le peuple puisse se révolter aussi nombreux et surtout dans la durée !

Les réactions de Valls/Taubira de par leur violence montrent que Hollande et son Gouvernement ont peur !

OUI, HOLLANDE A PEUR !

Alors Peuple de France, ne flanche pas, tien bon, ils ne tiendront pas encore 4 ans à ce rythme !

JE DEMANDE SOLENNELLEMENT A JEAN-FRANCOIS COPE, Président de l'UMP, et à tous les Chefs de l'Opposition Républicaine de nous aider a nous mobiliser, nous attendons l'arme au pied l'ordre de sortir de notre silence.

L'UMP, c'est 320 000 militants, des centaines de milliers de sympathisants, cette force doit-être la vague de fond d'un formidable TSUNAMI qui produira cette immense vague bleue que nous avons connu en 1984, mais aussi pendant la campagne Présidentielle et l'immense rassemblement du 1er Mai 2012 au Trocadéro à Paris

Toutes les forces de droite doivent aujourd'hui se préparer a une véritable REVOLUTION, le pays coule, si Hollande ne comprend pas, qu'il s'attende a voir des barricades dans les rues de Paris et dans les grandes villes de France.

Dans un pays oppressé, la révolte, même par la violence est un droit imprescriptible !

Si rien ne bouge, nous allons vers une guerre civile déjà en gestation car le peuple n'en peux plus !

J'ose dire au peuple de France que son pays est perdu avec la théorie du genre dont on voit déjà les méfaits en Allemagne et au USA, Peillon veut l'imposer à nos enfants dès l'âge de 2 ans, ce sont des pervers, des vicieux ces socialistes, ne pas laisser faire !

Peuple de France, si tu veux que tes enfants et leurs enfants te regardent sans honte dans les yeux, c'est le moment !

REVOLUTION - REVOLUTION - REVOLUTION !!!
Source : MCDGIP


11 septembre 2015

Cultures modernes et Nouvel Ordre Mondial

Ce séminaire est présenté par Mehdi et enregistré à Evry en mars 2012 se propose d'élucider les mystères qui entourent le fonctionnement de notre monde en mettant en lumière le rôle du Vatican dans la création de sociétés secrètes (franc-maçonnerie, Illuminatis... ) et des cultures de masses contemporaines (mormonisme, scientologie, rastafarisme, culture Hip-Hop...). Une choses est sûre, ces présentations ne vous laisseront pas comme elles vous ont trouvé.

Nouvel Ordre Mondial : Qui a raison ?

Et si Marine Le Pen, Marion-Maréchal Le Pen ainsi que Jean-Marie Le Pen et le Front National avait raison. Présidentielles 2017 et mondialisation des républicains de Nicolas Sarkozy, de Rachida Dati et Alain Juppé avec mondialisation Socialiste du Parti socialiste avec François Hollande, Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis, élections présidentielles de 2017.

Voici la vérité sur cette conspiration de l'internationale socialiste anti-christ qui est flagrante, et elle commence en 1923 avec le Comte Richard Nikolaus Coudenhove Kalergi et son plan de remplacer la population blanche Européenne par la population noire africaine, qui n'est autre que l'un des pères fondateurs de l'Union Européenne avec les 12 étoiles sur le drapeau Européen qui n'est autre que le symbole des 12 tribus d'Israël qui dirige l'Europe fédérale au service du Nouvel Ordre Mondial Américain, qui annonça dès 1925, que la population Européenne allait devenir une population d'apparence Africaine, en étant remplacé par la population de l'ancienne Égypte (noire africaine), et que le socialisme serait leur paradis terrestre, alors que c'est le culte de l'antéchrist annoncé dans toutes les religions monothéiste qui passe des courses aux richesses avec le capitalisme au partage des richesses avec l'internationale socialiste grâce à une manipulation de l'élite juive et franc-maçonne qui est athée, agnostique et laïque, avec la preuve de ses déclarations qui sont affichés dans son livre intitulé : "Idéalisme pratique".

Et après que nos chers dirigeants faisant partis de la maffia mondialiste droite/gauche et leur front ripoux-blicains aient dans le plus grand secret et depuis les 60 dernières années, mise en place un plan de stérilisation massive sur la population française et européenne, avec en particulier la législation maçonnique de l'assemblée nationale, comme par exemple la loi Veil n° 75-17 du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de la grossesse et aussi grâce à la pilule du lendemain, mais aussi grâce aux campagnes pour le port du préservatif a cause du SIDA, et ce, dans le seul but de réduire le taux de natalité en France et en Europe, au lieu de favoriser la fidélité et l'union par le mariage, tout comme il était préconisé par l'église traditionaliste Catholique et patriote, mais aussi et surtout avec le vaccin contre le tétanos qui provoque la stérilité a l'insu des individus afin d'assassiner toute l'humanité qui réside en l'humanité, tout comme l'atteste cette preuve que vous pouvez contempler ci-dessous
La plupart des vaccins n’ont pas été évalués par rapport à la stérilité qu’ils pourraient engendrer. J’ai donc voulu étudier la chose et voir s’il existait un lien avéré entre les vaccins et la stérilité.

Ce que j’ai découvert risque de choquer plus d’un lecteur parce que, depuis plusieurs années, on a effectué des expériences sur des femmes et des jeunes filles innocentes du tiers monde.


Ce ne sont pas là les seules victimes. On a récemment découvert que dans le monde entier des vaccins provoquaient la stérilité, y compris les vaccins HPV, ainsi que plusieurs vaccins contre la grippe porcine.


J’ai commencé à m’intéresser à la chose quand j’ai appris que le gouvernement japonais avait décidé de retirer son soutien au programme de vaccination contre le HPV. Cette décision a été prise après que le gouvernement ait reçu près de 2000 rapports de femmes et de jeunes filles souffrant de réactions indésirables, y compris de douleurs persistantes, d’engourdissements, de paralysies et des cas de stérilité.


Cela ne signifie pas que le Japon ait interdit ou suspendu le programme. Les vaccins sont toujours à la disposition de ceux qui veulent les recevoir. Les personnes qui vaccinent seront cependant tenues d’informer quiconque désirant recevoir les vaccins Gardasil et Cervarix que le gouvernement japonais ne soutient plus le programme de vaccination contre le HPV.


Ce vaccin a changé la vie d’une jeune fille pour toujours

Au fil des années, toute une gamme d’effets secondaires ont été rapportés dans le monde entier après les vaccinations contre le HPV. Cependant, la découverte que le vaccin HPV était susceptible de provoquer la stérilité chez certaines femmes n’a été publiée qu’assez récemment.


En 2012, le British Medical Journal a publié un article du Dr Deidrie Little qui s’intitulait : « Insuffisance ovarienne prématurée 3 ans après les premières règles chez une jeune fille de 16 ans après la vaccination contre le papillomavirus humain. » Etude dans laquelle le Dr Little exposait le cas d’une jeune fille de 16 ans qui souffrait d’une ménopause précoce après avoir reçu le vaccin Gardasil contre le HPV.


[...] Le Dr Little a précisé dans son rapport que la jeune fille de 16 ans a reçu le vaccin Gardasil au cours de l’automne 2008 et qu’à ce moment-là, son cycle menstruel était parfaitement normal. C’est cependant à partir de janvier 2009 que son cycle est devenu irrégulier, et au cours des deux années qui suivirent ses menstruations sont devenues tout à fait irrégulières. En 2011, ses règles avaient complètement cessé.


Le Bulletin d’informations hebdomadaires précisait :

"Dans le cas australien, après avoir testé les différents taux hormonaux, ainsi que les fonctions des différents organes internes, le Dr Little a établi le diagnostic suivant : Insuffisance ovarienne prématurée qui est définie comme la présence de taux de gonadotrophines ménopausiques en association avec plus de 3 mois d’aménorrhée ou oligoménorrhée avant l’âge de 40 ans."
D’autres tests ont confirmé que tous ses œufs - jusqu’au dernier - étaient morts. Cette jeune fille est donc devenue totalement et irrévocablement stérile.

Des milliers de femmes sont maintenant stériles à cause des vaccins

Il est extrêmement rare qu’une jeune fille de cet âge entre dans une phase de ménopause précoce. Nous devons donc nous demander si le vaccin est en cause ou s’il faut chercher d’autres causes.


J’ai donc décidé de chercher s’il y avait d’autres rapports ou études sur le thème de la vaccination et de la stérilité. J’ai été horrifiée par ce que j’ai découvert.


J’ai trouvé un total de 56 articles sur les vaccins contraceptifs figurant dans PubMed dont certains dataient déjà de 1977. Il n’y a guère de doutes qu’en poussant des recherches plus approfondies, on pourrait certes en trouver davantage.


Suite à ces découvertes, je me suis demandé si oui ou non des vaccins étaient délibérément fabriqués pour induire la stérilité. Un article en particulier publié en 1989 et écrit par G.P. Talwar et R. Raghupathy, intitulé Vaccins Anti-Fertilité semble suggérer que ce soit le cas. Les auteurs écrivent :

"Des vaccins sont en cours de développement pour le contrôle de la fertilité chez les mâles et les femelles. Cette revue discute les développements en matière de vaccins anti-fertilité à l’Institut National d’Immunologie, New Delhi, Inde.

Une procédure d’injection unique pour la stérilisation ou la castration des animaux mâles selon le site d’injection a déjà passé les tests et devrait pouvoir être commercialisé dans un proche avenir."
Il est difficile, à partir de ce résumé, de pouvoir juger si ces vaccins ont été mis au point pour une utilisation sur des humains ou sur des animaux. Mes recherches ultérieures m’ont conduite à penser que ces vaccins ont été développés pour des humains parce que peu de temps après que cet article ait été publié, des vaccins ont été administrés à des femmes et des enfants dans plusieurs pays dont le Nicaragua, le Mexique et les Philippines provoquant la stérilité chez nombre d’entre eux.

Pourquoi ce vaccin contre le tétanos n’a-t-il pas été administré aux garçons et aux hommes ?


En 1994, l’Organisation Mondiale de la Santé a fait administrer un vaccin antitétanique contenant un produit destiné à contrôler les naissances à de nombreuses femmes de 15 à 45 ans dans des pays en voie de développement.


Une organisation appelée "Le Comité", avait trouvé suspects les protocoles qui avaient trait aux vaccins. Ce Comité se procura quelques flacons en vue de les faire tester. On découvrit que certains flacons contenaient de la gonadotrophine chronique humaine (hCG). Il s’agit d’une hormone essentielle pour maintenir une grossesse à terme.


Toutefois, quand cette hormone est combinée avec l’anatoxine tétanique, le vaccin provoque la production d’anticorps contre la grossesse forçant le corps à abandonner le bébé à naître. [...]


Curieusement aucun homme et aucun garçon ne furent vaccinés au cours de ce programme. Les seules personnes qui furent vaccinées furent les femmes de 15 à 45 ans. Etait-ce une coïncidence que ce vaccin n’ai été administré qu’aux femmes en âge de procréer ? Après tout, n’importe qui peut contracter le tétanos !


Des jeunes filles et des femmes cobayes ?


En 1997, apparaît un autre document de G.P. Talwar qui fut publié dans Immunology and Cell Biology et intitulé : "Vaccins pour le Contrôle de la Fertilité et les Cancers hormonodépendants."


Dans leur introduction, les auteurs écrivent :


"Le XXe siècle a été marqué par une augmentation sans précédent de la population. En 73 ans, la population mondiale va augmenter de quatre milliards d’habitants, alors qu’en 1927 la population mondiale atteignait 2 milliards d’individus. En Inde, la population augmente de 18 millions par an, soit l’équivalent de toute la population de l’Australie.

Bien qu’un certain nombre de méthodes de contraception soient disponibles, ces dernières ne sont pas nécessairement adaptées aux pays en voie de développement et selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 350 millions de couples ne peuvent disposer des méthodes de contraception qui pourraient leur convenir."


[...] Peut-on vraiment penser que des expérimentations aient été faites sur les femmes et les enfants de pays en voie de développement ? Il semble bien que oui, vu que les vaccins antitétaniques administrés aux femmes et aux jeunes filles en âge de procréer ont eu lieu trois ans avant que le document auquel nous nous référons ne soit écrit.


Un autre point qu’il s’agit de mentionner ici est le fait que ces essais ne correspondaient nullement aux exigences de l’éthique. Il n’est même pas fait mention d’un quelconque comité d’éthique. Des membres de Comités d’Ethique ont-ils jamais été consultés avant que ces vaccins soient administrés ?


Augmentation massive de la mortalité fœtale après que des mamans enceintes aient reçu le vaccin contre la grippe

Les vaccins contre le tétanos ont été administrés dans les années 1990 et pourtant on signale que des vaccins sont encore aujourd’hui censés provoquer des cas de stérilité. Outre les vaccins contre le HPV dont nous venons de parler, il y a aussi le Fluarix contre la grippe porcine commercialisé par GSK qui serait susceptible de provoquer la stérilité.


En fait, l’information donnée sur les notices stipule que le vaccin n’a pas été évalué par rapport à l’altération de la fertilité et que l’on ne sait pas si le Fluarix peut nuire au fœtus lorsqu’il est administré à une femme enceinte ou s’il est susceptible d’affecter la capacité de reproduction.


En d’autres termes, il est possible que ce vaccin puisse mener à la stérilité ! Et bien que ces informations soient disponibles sur internet, on continue à recommander aux femmes enceintes de se faire vacciner chaque année contre la grippe.


La documentation de la Coalition Nationale des Femmes Organisées (NCOW) indique qu’entre 2009 et 2010, les vaccins combinés contre la grippe contenant du mercure ont fait augmenter (d’après les enregistrements du VAERS) les rapports de mortalité fœtale de 4,25% chez les femmes enceintes.


Eileen Dannemann (NCOW) a déclaré que les Centres Américains de Contrôle des Maladies (CDC) avaient délibérément trompé les gynécologues-obstétriciens américains , qu’ils avaient été de connivence avec Le Journal Américain d’Obstétrique et de Gynécologie (AJOG) pour faire croire au public que le vaccin antigrippal était un vaccin sûr pour les femmes enceintes alors qu’ils savaient pertinemment bien que ce vaccin était susceptible de provoquer une hausse marquée de la mortalité fœtale.

Conclusion

Je suis certaine que beaucoup de personnes seraient d’accord pour reconnaître que ce que j’ai découvert est tout simplement horrible. Il semblerait même que les gouvernements et l’industrie pharmaceutique soient au courant que certains vaccins recommandés soient susceptibles de provoquer la stérilité. Plusieurs de ces vaccins ont même été rendus obligatoires. Nous sommes obligés de nous interroger sur les raisons qui font que nos gouvernements nous contraignent à nous faire vacciner au moyen de vaccins susceptibles de provoquer la stérilité.


Nous pouvons aussi nous demander pourquoi on finance tant d’études traitant de la vaccination et de la stérilité.


Beaucoup de professionnels haut placés pensent que ces vaccins sont proposés dans le cadre d’un plan de dépopulation mondiale. Nous sommes en droit de nous demander si oui ou non nos gouvernements ont le droit de « jouer à Dieu » avec nos vies sans que nous en soyons informés et sans notre consentement.


Je pense qu’il est grand temps que nous reprenions le contrôle de nos vies et que nous effectuions une recherche approfondie sur les vaccins avant de donner notre accord pour n’importe quelle vaccination. En fin de compte, c’est à chaque personne qu’appartient la décision de se faire ou non vacciner, et la seule manière de pouvoir donner un consentement réellement éclairé au sujet des vaccins est d’être parfaitement informé avant d’accepter quel que vaccin que ce soit.


J’ai prouvé au moyen de documents, de références, d’études scientifiques que certains vaccins sont susceptibles de provoquer la stérilité. Pourtant, on continue à administrer ces vaccins à des personnes innocentes, à leur insu et sans leur consentement éclairé. Cette pratique est non seulement contraire à l’éthique, elle est criminelle.
De même qu'avec la loi Veil de 1975 n° 75-17 du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de la grossesse, sans oublier la pilule du lendemain et le port du préservatif avec la complicité de l'église Catholique et réformatrice de France devenue mondialiste complice d'un génocide sur la population Européenne (un crime contre l'humanité) de par son silence qui fait partis du nouvel ordre maçonnique mondial, tout comme préconisé par le plan Coudenhove-Kalergi avec le génocide des peuples d’Europe
L’immigration de masse est un phénomène dont les causes sont habilement dissimulées par le système et que la propagande multiculturelle essaye faussement de nous faire apparaître comme inévitable. Dans cet article nous avons l’intention de prouver une fois pour toutes que ce n’est pas un phénomène spontané. Ce qu’on veut nous présenter comme l’issue inévitable de la vie moderne est en réalité un plan conçu depuis des décennies, pour détruire complètement l’apparence de ce continent.

Le pan-européanisme.

Peu de gens savent que l’un des instigateurs du processus d’intégration européenne est aussi celui qui a élaboré le plan du génocide des peuples d’Europe. C’est un personnage sombre, peu connu du public. Cependant les élites le considèrent comme le fondateur de l’union européenne. Son nom est Richard Coudenhove-Kalergi. Son père était un diplomate autrichien du nom de Heinrich von Coudenhove-Kalergi (de la famille byzantine des Kallergis) et sa mère était Mitsu Aoyama, une japonaise. Kalergi, grâce à ses contacts personnels avec les aristocrates et politiciens européens qu’il devait à son père et à son travail de l’ombre, manoeuvra de façon à faire adhérer à son projet les plus importants chefs d’état, ceux-ci devenant des soutiens et des collaborateurs du “projet de l’intégration européenne”.

En 1922, il fonda le mouvement “Pan-Européen” à Vienne, qui avait pour ambition de créer un Nouvel Ordre Mondial, basé sur une confédération de nation dirigées par les Etats-Unis. L’intégration européenne serait la première étape dans la création d’un gouvernement mondial. Parmi les premiers soutiens, on trouve les politiciens tchèques Tomas Masaryk, Edouard Benes et le banquier Max Warburg qui a financé les 60 000 marks de départ. Le chancelier autrichien Ignaz Seipel et le futur président autrichien, Karl Renner, eurent la responsabilité de diriger le mouvement “Pan Européen”. Plus tard, les politiciens français, comme Léon Blum, Aristide Briand, Alcide de Gasperi, etc, proposèrent leur soutien.

Avec la montée du fascisme en Europe, le projet fut abandonné et le mouvement “Pan Européen” obligé de s’auto-dissoudre, mais après la seconde guerre mondiale, Kalergi, grâce à une activité frénétique et inlassable et au soutien de Winston Churchill, de la loge maçonnique juive B’nai B’rith et des grands journaux comme le New York Times, réussit à faire accepter son plan par le gouvernement américain. La CIA achèvera plus tard le projet.

L’essence du plan Kalergi

Dans son livre “Praktischer Idealismus”, Kalergi indique que les résidents des futurs “Etats-Unis d’Europe” ne seraient plus les peuples du Vieux Continent, mais une sorte de sous-hommes, issus du métissage. il expose clairement que les peuples d’Europe doivent se mélanger avec les asiatiques et les races colorées, créant ainsi un troupeau mltinational, sans qualités et facilement contrôlable par l’élite dominante.

Kalergi proclame l’abolition du droit à l’autodétermination et ensuite l’élimination des nations grâce à l’utilisation de mouvements séparatistes et des migrations de masse; pour que l’Europe puisse être contrôlée par une élite, il veut transformer le peuple en un mélange homogène de métisses blancs, noirs et asiatiques. Quelle donc est cette élite ? Kalergi nous éclaire particulièrement sur ce point:

L’homme du futur sera le produit de différentes races. Les races et classes d’aujourd’hui disparaîtront progressivement par l’élimination des espaces, du temps et des préjugés. La race eurasienne-négroïde du futur, similaire en apparence aux anciens égyptiens, remplacera la diversité des peuples et celle des individus. Plutôt que de détruire le judaïsme européen, l’Europe, contre sa volonté, éduque ce peuple et le conduit à son futur statut de leader de ce processus artificiel. Ce n’est pas surprenant que le peuple qui s’est échappé des ghettos-prisons devienne la noblesse spirituelle de l’Europe.Ainsi cette attention particulière de l’Europe a donné naissance à une nouvelle race d’aristocrates. Cela est dû à l’anéantissement de l’aristocratie féodale européenne qui s’est effondré au moment de l’émancipation des juifs [en raison de la révolution française].

Bien qu’aucun livre d’histoire ne mentionne Kalergi, ses idées sont les principes directeurs de l’Union Européenne. La croyance que les peuples européens devraient être mélangés avec les africains et les asiatiques, pour détruire notre identité et créer une seule race métissée, est la base de toutes les politiques communautaires ayant pour but de défendre les minorités. Non pour des raisons humanitaires, mais à cause de directives édictées par ce régime impitoyable qui organise le plus grand génocide de l’Histoire. Le prix européen Coudenhove-Kalergi est remis tous les deux ans aux européens qui ont excellé dans la promotion de ce plan criminel. Pami ceux à qui a été remis ce prix on trouve Angela Merkel et Herman Van Ropuy.

L’incitation au génocide est aussi la base des demandes constantes de l’ONU, qui demande que soient accueillis des millions d’immigrants pour remédier à la faible natalité en Europe. Comme le dit un rapport publié en janvier 2000 dans “classement de population”, une revue de l’ONU à New York, sous le titre “Immigration de remplacement : une solution contre le déclin et le vieillissement de la population”, “l’Europe aura besoin avant 2025 de 159 millions d’immigrés.”

On pourrait se demander comment ils peuvent être si précis dans leur estimation du nombre d’immigrés si ce n’était un plan prémédité. Il est certain que le faible nombre de naissances pourrait être inversé grâce à des mesures appropriées pour soutenir les familles. Il est aussi très clair que l’apport de gènes étrangers ne protège pas notre patrimoine génétique mais que cela favorise sa disparition. Le but unique de ces mesures est de déformer totalement notre peuple, de le transformer en en un groupe sans cohésion nationale, historique et culturelle. En gros, les politiques du plan Kalergi étaient et sont toujours à la base des politiques officielles qui visent au génocide des peuples d’Europe, à travers une immigration de masse. G. Brock Chisholm, ancien directeur de l’OMS, prouve qu’il a bien retenu les leçons de Kalergi quand il déclare : “ce que les gens doivent appliquer partout c’est une limitation du taux de natalité et une promotion des mariages mixtes (entre différentes races), dans le but de créer une seule race au monde, cette dernière pouvant être dirigée par une autorité centrale.”

Conclusions

Si nous regardons autour de nous, le plan Kalergi semble se réaliser parfaitement. Nous faisons face à la fusion de l’Europe avec le Tiers Monde. Le fléau des mariages interraciaux engendre chaque année des milliers d’enfants métissés : “Les enfants de Kalergi”. Sous la double pression de la désinformation et de la stupéfaction humanitaire, les Européens apprennent à renoncer à leur origine, à leur identité.

Les serviteurs de la mondialisation essayent de nous convaincre que renier notre identité c’est un acte humanitaire et de progrès, que le “racisme est mauvais”, car ils nous veulent tous comme des consommateurs aveugles. Il est urgent, aujourd’hui plus que jamais, de montrer les mensonges du système pur réveiller l’esprit révolutionnaire des Européens. Chacun doit voir cette vérité : l’intégration européenne s’apparente à un génocide. Nous n’avons pas d’autre choix, l’alternative est un suicide national.
C'est la marque Américaine de la National Security Agency (NSA) qui est derrière les afflux de "migrants" en Europe, et ce, par une stratégie militaire de déstabilisation de l'Europe, mais surtout de la France et de la Russie qui est frontalier avec les pays de l'Est de l'Union Européenne fédérale ayant été placé sous la gouvernance anglo-saxonne a travers l'OTAN, par une stratégie de globalisation/mondialisation des quatre soit-disant courants ininterrompus, afin de rayer de la surface de la terre toute forme de religion et de patrie, surtout celle qui est traditionaliste et patriote.

Cette stratégie provient du géo-stratège militaire Américain Thomas P.M. Barnett, dont je cite Barnett : "Comme condition préalable pour le fonctionnement sans heurts de la globalisation/mondialisation, nous devons permettre quatre courants durable et sans entraves". Les afflux actuels, presque surdimensionnés, de réfugies vers l’Europe, font partis de la stratégie du "flux sans entraves", qui en l’occurrence, vise l'Europe, mais surtout la France et la Russie, et selon Barnett je cite : "n'a le droit d'être empêché par aucun gouvernement ou institution. Les frontières nationales doivent être dissoutes, les races mélangés, et ainsi les valeurs et religions doivent être abolies et le chemin vers le Nouvel Ordre Mondial au niveau global, doit être aplani." Mais a part ça, les comploteurs vont affirmer qu'il n'y a pas de théorie complotiste.

Sources : Youtube - Golden Dawn - Vactruth

7 septembre 2015

Les 5 mensonges que vous allez entendre lors de l'effondrement économique

C’est indéniable ; les déclencheurs de l’effondrement final sont sur nous, ceux même contre lesquels les économistes alternatifs nous avaient mis en garde depuis l’implosion initiale de 2008. Dans les années suivant la catastrophe autour des produits dérivés (appelés Warrants), il n’a pas été mis fin à la propagande absurde et ridicule provenant des médias financiers, et comme la situation sur les marchés empire, la propagande ne peut qu’augmenter. Cela peut sembler contre-intuitif pour beaucoup. On pourrait penser que plus l’effondrement économique devient évident, plus les analystes alternatifs seraient vindicatifs et plus la personne moyenne serait éveillée et consciente. Pas nécessairement…

En fait, la machine de propagande dominante va accélérer le mouvement et les données les plus négatives seront exposées et absorbées par les marchés. Si vous connaissez votre histoire, alors vous savez que c’est une tactique classique des élites pour enchaîner le public avec de faux espoirs afin qu’ils ne se préparent pas ni ne prennent de mesures alternatives alors que le système se désagrège autour d’eux. Au début de la Grande Dépression, les mêmes stratégies ont été utilisées. Regardez, si vous avez entendu des citations pareilles à celles-ci dans les journaux grand public au cours des deux derniers mois :

John Maynard Keynes en 1927 : "Nous n’aurons plus de crash dans un proche avenir."

HH Simmons, président de la Bourse de New York, le 12 janvier 1928 : "Je ne peux pas m’empêcher de faire entendre une voix dissidente aux déclarations disant que nous vivons dans un paradis de dupes, et que la prospérité dans ce pays doit nécessairement diminuer et reculer dans le futur proche."

Irving Fisher, premier économiste américain, le New York Times, le 5 septembre 1929 : "Il peut y avoir une baisse dans le cours des actions, mais rien qui ressemble à un krach." Et le 17 septembre 1929 : "Le prix des actions a atteint ce qui ressemble à un plateau élevé permanent. Je ne pense pas qu’il y aura bientôt, si jamais elle arrive, une chute de 50 ou 60 points par rapport aux niveaux actuels, tels que les ours l’ont prédit. Je pense voir le marché boursier à une valeur bien plus élevée dans quelques mois."

W. McNeel, analyste de marché, tel que cité dans le New York Herald Tribune, le 30 octobre 1929 : "Il est temps d’acheter des actions. C’est le temps de rappeler les mots du vieux JP Morgan … que tout homme qui parie à la baisse sur l’Amérique va faire faillite. Dans quelques jours, on est susceptible de voir une panique baissière plutôt qu’une panique de taureau. Beaucoup de prix bas à la suite de cette vente hystérique ne sont pas susceptibles de revenir avant de nombreuses années."

Harvard Economic Society, le 10 novembre 1929 : " … une grave dépression semble improbable face à la reprise de l’activité au printemps prochain, avec une nouvelle amélioration à l’automne."

Voici la question – comme je l’ai toujours dit, l’effondrement économique n’est pas un événement singulier, c’est un processus. L’économie mondiale a été engagée dans un processus d’effondrement depuis 2008 et elle n’a jamais quitté cette voie. Ceux qui étaient ignorants ont pris les statistiques du gouvernement pour argent comptant et le marché haussier manipulé comme légitime, et ont refusé de reconnaître les fondamentaux. Maintenant, avec les marchés qui ont récemment subi une des plus grandes chutes libres depuis le krach de 2008-2009, ils sont les témoins de la folie de leurs hypothèses, mais cela ne signifie pas qu’ils vont les accepter ou présenter des excuses pour leurs errements. Si il y a une leçon que j’ai bien apprise depuis que je participe au Mouvement pour la Liberté, c’est qu’il ne faut jamais sous-estimer la puissance des biais à la normale.

Il y avait beaucoup de jours positifs sur les marchés au cours de la Grande Dépression, et cela a gardé en vie le faux rêve d’une reprise rapide pour un grand pourcentage de la population américaine pendant de nombreuses années. Attendez-vous à de nombreux retournements de marché pendant que l’effondrement actuel se développe, mais il faut toujours se rappeler quelle est la tendance générale qui importe beaucoup plus que tout jour ouvré, positif ou négatif (sauf si vous ouvrez à la baisse de 1 000 points comme nous l’avons fait ce lundi), et même plus important que les tendances, il y a d’abord les fondamentaux économiques.

L’establishment a fait tous les efforts possible pour cacher les fondamentaux au public par le biais de fausses déclarations sur les statistiques économiques. Cependant, les jours de la désinformation efficace du système financier arrivent à leur fin. Comme les investisseurs et le grand public commencent à absorber la réalité que l’économie mondiale est en effet confrontée à un vaste scénario de crise et connaît les nombres réels derrière les chiffres frauduleux, le seul recours des banquiers centraux et des gouvernements qu’ils contrôlent est de convaincre le public que la crise à laquelle ils assistent n’est pas vraiment une crise. Cela revient à dire que l’establishment va tenter de marginaliser les signaux d’effondrement qu’ils ne peuvent plus cacher, comme si ces signaux étaient d’une importance minime.

Tout comme lors de l’apparition de la Grande Dépression, les mensonges seront omniprésents plus nous nous rapprochons de la fin. Ce qui suit sont les 5 mensonges que vous entendrez probablement pendant que l’effondrement s’accélère …

Premier mensonge : la crise a été causée par la contagion de la politique chinoise

L’hypocrisie inhérente à ce mensonge est vraiment étonnante, pour le dire à minima, considérant qu’il est désormais prononcé par les mêmes médias sacs à merde qui, il y a quelques mois seulement affirmaient que l’agitation financière et le bouleversement du marché boursier de la Chine étaient sans conséquences et aurait «peu à pas d’effet» sur les marchés occidentaux.

Je me souviens précisément de ces citations hilarantes de Barbara Rockefeller en juillet :
"S’il y quelque chose qui n’a pas beaucoup d’importance, c’est l’effondrement de la bourse chinoise – une fois de plus. La Chine peut être grande et puissante, mais elle manque d’une solide base de marché au détail et de gestionnaires de fonds expérimentés dans les variations de prix, sans parler d’une véritable déroute … Les prophètes de malheur disent depuis longtemps que nous aurons une déroute boursière lorsque la Fed va finalement bouger et relever ses taux. Mais comme nous l’écrivions la semaine dernière, l’histoire ne corrobore pas la thèse, et vous ne pouvez pas vraiment compter sur l’histoire lorsque l’échantillon est limité à un ou deux points de données … "
Oui, c’est un peu gênant. Un ou deux points de données ? Il y a eu de nombreuses interventions des banques centrales dans l’histoire. Quand est-ce qu’une banque centrale, ayant déjà utilisé la relance pour manipuler les marchés par le biais de l’injection monétaire et mis en place un taux d’intérêt à zéro pour alimenter le rachat d’actions par les entreprises, ou bien un gouvernement qui a monétisé sa propre dette, ont-ils effectivement réussi dans ces tentatives ? Quand a-t-on jamais vu des marchés accros aux stimulations, comme un trafiquant à son héroïne, conduire un retour à la normale ? Est-ce que ce genre de comportement a jamais créé autre chose que des bulles budgétaires massives, une dégradation constante de la société locale, ou des calamités pures et simples?

Soudain, selon les médias, l’économie chinoise nous affecte. Non seulement cela, mais la Chine est à blâmer pour tous les maux de la structure économique globale interdépendante. La simple mention, par un larbin de la Réserve fédérale, que celle-ci pourrait retarder la fin des taux d’intérêt presque nuls jusqu’en septembre, faisant ainsi récemment plonger les marchés de 600 points après un bain de sang d’une semaine, signifie que la possibilité d’augmenter les taux d’intérêt ne tient aucun compte des implications plus larges pour les marchés.

La vérité est que l’accident dans les marchés mondiaux qui va sans doute se poursuivre au cours des prochains mois, en dépit des retards sur le ZIRP par la Réserve fédérale, est le produit de la décomposition totale de l’infrastructure financière. À peu près chaque nation sur cette planète, chaque économie souveraine, a permis aux banques centrales et internationales d’empoisonner tous les aspects de leurs systèmes respectifs avec de la dette et de la manipulation. Ce n’est pas un problème de réaction en chaîne, c’est un problème systémique pour toutes les économies à travers le monde.

L’accident de la Chine est important, non pas parce qu’il est à l’origine du crash de toutes les autres économies, mais parce que la Chine est le plus gros importateur/exportateur dans le monde et que c’est un test décisif pour la santé financière de tous les autres pays. Si la Chine se plante, c’est parce que nous ne consommons plus, et si nous ne consommons plus, alors c’est que nous devons être fauchés. L’accident de la Chine laisse présager pour nous des conditions économiques bien pires. C’est pourquoi les marchés occidentaux ont subi des pertes avec la Chine malgré les hypothèses des médias.

Second mensonge : la baisse des taux de la Chine va arrêter le krach

Non, ça ne va pas suffire. La Chine a réduit ses taux à cinq reprises depuis novembre dernier et cela n’a pas suffit à endiguer le flot de l’effondrement de son marché. Je ne sais pas pourquoi quelqu’un pourrait penser qu’une nouvelle baisse des taux pourrait accomplir quoi que ce soit d’autre que peut-être un bref répit dans cette avalanche qui nous tombe dessus.

3e mensonge : Ce n’est pas un krach, c’est juste la fin d’un cycle de marché

C’est la non-explication la plus ignare que je pense avoir jamais entendue. Il n’y a pas de cycle de marché alors que vos marchés sont pris en charge partiellement ou totalement par une manipulation de la planche à billets. Notre marché n’est en aucune façon un marché libre. Par conséquent, il ne peut pas se comporter comme un marché libre, et donc c’est un marché rachitique sans cycles identifiables.

Les allers et retours sur les marchés jusqu’à 5% à 6% à la baisse ou à la hausse (parfois les deux en une seule journée) ne font pas partie d’un cycle normal. Ils sont un signe de la volatilité cancéreuse qui vient d’une économie au bord de la catastrophe.

Les quelques dernières années ont été un bonheur apparemment sans fin sur les marchés dans lesquels un trader imbécile naviguant à vue ne pouvait pas aller mal tant qu’il achetait au plus bas et que les interventions monétaires de la Réserve fédérale maintenaient le cap en remontant artificiellement les cours. Ceci n’est pas normal, même dans la prétendue nouvelle normalité. Oui, la crise actuelle des actions est le résultat inévitable des marchés manipulés, des fausses statistiques et des espoirs mal placés, mais c’est en effet un accident inévitable de cette construction artificielle. Ce n’est en aucun cas un exemple d’un cycle de marché prévisible et non inquiétant, et le fait que les traditionnelles têtes de gondoles médiatiques et les perroquets à la mode n’avaient absolument aucune idée de ce qui allait advenir n’est qu’une preuve supplémentaire de cela.

4e mensonge : la Réserve fédérale ne relèvera jamais ses taux

Ne comptez pas la dessus. Les déclarations publiques par des entités mondialistes comme le FMI sur la Chine, par exemple, ont fait valoir que leur crise actuelle est simplement un aspect de la nouvelle normalité ; un avenir dans lequel la croissance stagne et le niveau de vie se réduit est conforme à ce que les choses doivent être. Je pense que la Réserve fédérale va utiliser le même argument pour soutenir la fin des taux d’intérêt zéro aux États-Unis, affirmant que la baisse du niveau de richesse et de vie des Américains est une vision naturelle du nouvel ordre économique mondial dans lequel nous entrons.

C’est vrai, je l’ai écrit, un jour prochain la Réserve fédérale, le FMI, la BRI et d’autres vont tenter de convaincre le peuple américain que l’érosion de l’économie et la perte du statut de réserve mondiale du dollar est en fait une bonne chose. Ils affirment qu’un dollar fort est la cause de toute notre souffrance économique et qu’une perte de valeur est nécessaire. En attendant, ils vont, bien sûr, minimiser les tragédies résulteront de ce virage vers la dévaluation du dollar qui va se fracasser sur la tête de la population.

Une hausse des taux peut ne pas se produire en septembre. En fait, comme je le prévoyais dans mon dernier article, la Réserve fédérale a déjà fait allusion à un report en vue de stimuler les marchés, ou du moins de ralentir le carnage actuel à un niveau plus gérable. Mais, ils vont augmenter les taux à court terme, probablement avant la fin de cette année, après quelques réunions à haute tension dans lesquelles le monde financier siégera anxieux, attendant le mot vers le haut. Pourquoi devraient-ils augmenter les taux? Certaines personnes ne semblent pas saisir le fait que le travail de la Réserve fédérale est de détruire le système économique américain, pas de le protéger. Une fois que vous comprenez cela, alors la dynamique de la banque centrale prend tout son sens.

Une hausse des taux se produit justement parce que ce qui est nécessaire est de déstabiliser davantage la psychologie du marché des États-Unis pour faire place à une grande réinitialisation économique que le FMI et Christine Lagarde appellent de leur vœux. En plus, beaucoup de gens semblent oublier que le ZIRP fonctionne toujours, la volatilité est une tendance négative de toute façon. Rappelez-vous quand tout le monde était prêt à mettre son chapeau quand le Dow Jones est à 20 000 points, certain de la toute-puissance des relances de la banque centrale et des QE à l’infini ? Ouais… clairement, c’était un rêve.

Le ZIRP est en fin de course. Il n’alimente plus les marchés comme il le faisait et les fondamentaux sont trop évidents pour être niés.

Les mondialistes de la Banque des règlements internationaux (BRI) ont ouvertement considéré au printemps l’existence de politiques de taux d’intérêt faible comme un déclencheur potentiel de crise. Leurs déclarations sont en corrélation avec la tendance de la BRI à prédire les événements terribles du marché qu’ils ont provoqués tout en déformant les raisons qui sont derrière.

Le fait est que le ZIRP a fait le travail qu’il était censé faire. Il n’y a plus de raison pour que la Réserve fédérale le laisse en place.

5e mensonge : parés pour le QE 4

Encore une fois, ne comptez pas sur lui. Ou à tout le moins, ne vous attendez pas qu’un QE renouvelé puisse avoir un effet durable sur le marché s’il est lancé.

Il n’y a vraiment aucun besoin de lancement d’un quatrième programme d’assouplissement quantitatif, mais attendez vous à ce que la Réserve fédérale évoque sa possibilité dans les médias avec l’intention de tromper les investisseurs. Premièrement, la Réserve fédérale sait que ce serait un aveu que les trois derniers QE sont un échec total, et admettre que son travail consiste à démanteler l’économie américaine, je ne pense pas qu’ils cherchent à prendre un blâme immédiat pour tout ce gâchis. Un QE4 serait d’autant plus une catastrophe que le dernier programme de relance de la BCE était en Europe, pour ne pas mentionner les dernières actions de relance par la PBOC en Chine. Je vais le dire une fois de plus: la relance avec de l’émission monétaire a une date de péremption, et cette date est arrivée dans le monde entier. Les jours ou les marchés étaient soutenus artificiellement sont comptés et ils ne reviendront plus jamais.

Je vois peu d’avantages pour la Réserve fédérale de mettre un QE4 dans le tableau. Si l’objectif est de faire dérailler le dollar, l’action est déjà bien en cours et le FMI a balisé soigneusement le terrain pour pour faire entrer le yuan dans le panier de monnaie mondiale des DTS l’année prochaine, menaçant le statut de réserve mondiale du dollar. La Chine continue également de déverser des centaines de milliards de dollars en bons du Trésor américain, conduisant inévitablement à une ruée vers un larguage des Tresor US par les autres nations. Le dollar est une monnaie zombie en sursis, et la Réserve fédérale n’aura même pas besoin d’en imprimer comme l’Allemagne de Weimar afin de la tuer.

Ultime mensonge : ce n’est pas aussi mauvais qu’il y paraît

Si, si, c’est exactement aussi mauvais qu’il y paraît, sinon pire. Lorsque le Dow Jones peut ouvrir en baisse de 1000 points un lundi et que la Chine peut perdre la totalité de ses gains de 2015 en l’espace de quelques semaines, en dépit des mesures de relance institutionnalisées ces dernières années, alors quelque chose va très mal. Cela ne peut pas être qu’un accident de parcours. Ce n’est pas une simple correction dont on a déjà touché le fond. Ceci est seulement le début de la fin.

Les marchés ne sont pas un indicateur prédictif. Les marchés ne suivent pas les fondamentaux positifs ou négatifs. Ils ne se brisent pas avant ou pendant le déclin d’une économie chancelante. Les marchés se bloquent après que l’économie est déjà plongée dans le coma. Les marchés se plantent lorsque le système n’est plus récupérable. Depuis 2008, rien dans la structure financière mondiale n’a été redressé et maintenant l’édifice de la banque centrale est incapable ou refuse (je crois que c’est les deux) de fournir les outils pour nous permettre même de prétendre qu’il peut être sauvé. Nous allons sentir passer la douleur maintenant, tout cela alors que les élites nous disent que tout est dans nos têtes.

Article traduit sur Alt Market

EXPLOSIF - Un train de la FEMA a été découvert !

La photo ci-dessous est inquiétante et il a été la plupart du temps associé au transport des détenus civils sans doute pour un camp de la FEMA. Beaucoup ont mis en doute l'authenticité de la photo et ont par la suite fait des allégations de photo Fotolia cette image afin de la faire ressembler à un transport de la FEMA. Je l'ai connu que cette était authentique pendant un certain temps et ont eu sur les invités témoins oculaires apparaissent sur mon talk-show qui ont authentifié l'existence de ces trains de la FEMA.

La communication suivante m'a été envoyé, par courrier électronique, dans un lequel une image d'un train de la FEMA a été prise et elle est identique à d'autres photos du même où les critiques l'ont maintenu comme une escroquerie. Pour les critiques, régalez-vous sur ce qui suit :
Ci-joint une photo prise aujourd'hui à I-44 et Jameson au centre-ville de Saint-Louis, en direction de l'est.

Une connaissance a pris et l'a affiché en ligne. Des détails de Google Maps sont aussi associées. Dans la ville elle-même, le convoi à travers la rivière en direction de l'est du Mississippi.

Il a acquis une certaine réputation d'un huard fou ces derniers temps, mais je suis en désaccord. Il faut prêter attention.

Je ne suis pas dans l'email et afficher publiquement sur les réseaux sociaux à propos de quoi que ce soit.... ce genre de chose, mais je quand cela est dans ma région .... l'enfer,  je suis déjà énuméré quelque part de toute façon, et chaque forme de communication semble être compromise de toute façon.

Un militaire s'est confié à Dave Hodge concernant une formation à laquelle il a pris part au camp de Ripley dans les derniers mois, au cours de laquelle ce type de train a été mis en scène pour transporter des prisonniers ou sinistrés. Les révélations de ce militaire sont plutôt troublantes puisqu'il a fourni des photos pour appuyer ses dires, photos qu'il a réservées à Dave Hodge. Il a demandé à Dave de publier son courriel qu'après le 21 août seulement, probablement quelques semaines après la fin de sa formation. Le militaire anonyme a évidemment demandé de taire son identité.

Les trains FEMA ont surgi par l'entraînement des troupes au camp de Ripley comme en témoigne la communication suivante:
Cher Dave,

Votre émission de radio et le site Web ont contribué à réveiller beaucoup dans mon unité. Je ne vais pas vous donner mon unité parce que nous ne devons pas le rebond qui accompagnerait ma divulgation.

Depuis ce printemps passé, nous nous sommes entraînés au camp de Riley et aussi à d'autres endroits. Nous entraînons des citoyens américains stagiaires. Ou plutôt devrais-je dire que nous nous entraînons pour les troupes telles que les Allemands, les Danois et les Russes de détenir des citoyens américains. La raison pour laquelle je sais que nous avons la formation pour occuper notre pays parce que nous enseignons à ces troupes étrangères Les expressions familières qui vont avec la langue anglaise afin que ces troupes puissent mieux être interfacés avec les Américains.

Voici quelque chose que je sais que vous trouverez intéressant. Hommes, femmes et enfants seront séparés. Je sais que vous avez écrit à ce sujet avant. Maintenant, je l'ai vu. Les acteurs ont été embauchés pour jouer chaque rôle.
  1. Les hommes prendront le train qui ressemble à une voiture de prison, et vous avez posté cette photo avant sur votre site web. Je l'ai vu à l'intérieur de ces trains. Il ya des rangées de chaises avec montage au sol chaînes. Il est également un endroit clos où un garde serait sans doute présent et de garder les détenus.
  2. Les femmes seront entassés dans des camions et les enfants seront placés dans les autobus scolaires. Ce sont des camions du convoi rétro-équipés que je ne l'ai jamais vu avant. Le long du banc long où ils s'assoient sont contraintes de ceinture de sécurité.
  3. Les bus que nous aurons chargé les enfants des acteurs n'auront pas de contraintes. Ils sont fabriqués pour ressembler à des autobus scolaires et il n'y a rien hors de l'ordinaire à leur sujet.
Un week-end, nous nous sommes entraînés avec une autre unité. Je ne peux pas dire lequel, mais qui pourrait mener de nouveau à moi. Cependant, cette unité nous a dit qu'ils ont été entraînés pour aller à Guantanamo et de détenir des citoyens américains. Ils ont dit que leur entraînement inclus des techniques d'interrogatoire améliorées qui signifie la torture de citoyens américains.

Mon sentiment est que les hommes et les femmes qui sont montés à bord de ces trains dans et véhicules ont beaucoup à craindre. Je sais que je lis beaucoup dans cela, mais je sais ce que je l'ai vu et je suis vraiment effrayé et cela vient de quelqu'un qui a eu de multiples visites au Moyen-Orient.

Celui qui est derrière tout cela, sont prêts.

Je sais que cela date du 23 juillet, mais s'il vous plaît ne relâchez pas jusqu'à ce que après le 21 août et s'il vous plaît prendre les précautions que je envoyés dans une communication distincte.

Je sais aussi que vous pensez que cela est à propos de Jade Helm. Moi aussi. Cependant, nous ne sommes pas autorisés à mentionner les mots de Jade Helm dans toute situation.

S'il vous plaît, protégez mon identité et merci pour tout ce que vous faites. Et s'il vous plaît, priez pour moi, je ne peux pas faire ce qu'ils vont me demander de faire. Prenez garde, Dave.
Article traduit sur TCSS

6 septembre 2015

FLASH - "Il est déjà trop tard" : l'espèce humaine devrait s'éteindre ce siècle

Et s'il n'y avait plus rien à faire pour sauver l'humanité ? S'il était déjà trop tard ? The Australian rapporte une interview bien pessimiste du célèbre scientifique australien Frank Fenner. Pour lui, nous avons déjà scellé le destin de l'Humanité : dans moins de 100 ans, les sociétés humaines ne seront plus...

Dans une interview accordée au quotidien national The Australian, et publiée le 16 Juin 2010, Frank Fenner, professeur émérite de microbiologie à l'Université nationale australienne, prédit la disparition de l'Humanité dans les 100 prochaines années.

Ce mauvais augure pourrait prêter à sourire, mais le scientifique de 95 ans a une carrière impressionnante : Membre de l'Académie des sciences australienne et de la Royal Society, son travail a été récompensé par de nombreux prix et il est l'auteur de centaines de textes scientifiques. Il a notamment été impliqué dans la disparition du virus responsable de la variole et dans la lutte contre la surpopulation de lapins en Australie via l'introduction volontaire du virus de la myxomatose dans les années 50.

Officiellement en retraite depuis des dizaines d'années, ce scientifique renommé poursuit toujours ses travaux de recherche et ses écrits, en se déplaçant quotidiennement à l'institut de médecine John Curtin de l'Université nationale australienne, dont il fut directeur de 1967 à 1973.

Sa compréhension approfondie de l'évolution des espèces n'a jamais entamé sa fascination pour l'observation sur le terrain. Du niveau moléculaire aux planètes, Frank Fenner s'intéresse à tous les écosystèmes. Il a commencé à publier ses premières études environnementales au début des années 70 lorsque l'impact des sociétés humaines sur notre planète devenait problématique.

De quoi inspirer confiance, ou au moins de l'intérêt pour ses déclarations.
"Nous allons disparaître. Quoique nous fassions maintenant, il est trop tard"
Cette affirmation de Frank Fenner a de quoi inquiéter, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une vision sur des millions d'années mais d'une prédiction pour le siècle en cours !

Pour Frank Fenner et d'autres scientifiques reconnus comme Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, la Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène, depuis 1800 avec la révolution industrielle et l'exploitation massive des combustibles fossiles. Cette nouvelle époque géologique succéderait à l'Holocène débuté il y a dix mille ans.

Bien que non officielle sur l'échelle des temps géologiques, l'Anthropocène a été admis dans la terminologie scientifique et correspond au moment où les Hommes ont pu rivaliser avec les forces de la nature dans la capacité à modifier l'écosystème de la Terre.

En effet, nos activités réchauffent le climat planétaire d'une ampleur aussi importante que les grands cycles naturels et nous entamons la sixième extinction massive de la biodiversité, avec une vitesse sans doute plus rapide encore que celle qui a conduit, il y a 65 millions d'années, à l'extinction des dinosaures suite à la chute d'un astéroïde, comme le souligne Eric Lambin, membre de l'Académie des sciences des Etats-Unis...

L'explosion démographique en cause : "il y a déjà trop de monde"

A l'origine de ces déséquilibres planétaires qui menacent la survie même de l'Humanité, Frank Fenner incrimine l'explosion démographique et la "consommation effrénée".

Selon l'ONU, le nombre d'humains a dépassé les 7 milliards en 2011. Vu l'inertie de nos sociétés et décideurs politiques sur l'urgence et l'importance des mesures à prendre pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, Fenner demeure pessimiste : "Nous allons subir le même sort que les personnes sur l'île de Pâques. Le changement climatique ne fait que commencer. Mais nous pouvons déjà voir des changements remarquables dans la météo."

"Les Aborigènes nous ont montré qu'en l'absence de science et d'émissions de dioxyde de carbone responsables du réchauffement climatique, ils pouvaient survivre pendant 40 000 à 50 000 ans. Mais notre monde ne le peut pas. L'espèce humaine est susceptible de prendre le même chemin que beaucoup d'espèces que nous avons déjà vu disparaître." déclare t-il dans son interview.

"Homo sapiens devrait disparaître, peut-être dans 100 ans", dit-il. "Un grand nombre d'autres animaux également. C'est une situation irréversible. Je pense qu'il est trop tard. J'essaie de ne pas trop le dire car il y a des gens qui essaient de faire changer les choses. Les efforts de réduction ralentissent un peu les choses, mais il y a déjà trop de monde [sur Terre]," ajoute-t-il.

L'explosion démographique et ses corollaires : la boulimie énergétique, productiviste et consumériste mènent l'humanité à sa perte. Ce constat, tabou, est pourtant de plus en plus partagé par certains scientifiques et de plus en plus évoqué, mais étouffé par les sceptiques sur le changement climatique et une partie des personnes croyantes pour qui la reproduction est une recommandation divine, souligne Frank Fenner.

Un peu d'optimisme avant le naufrage de l'Humanité ?

Stephen Boyden, collègue et ami de Fenner, pense qu'il y a un profond pessimisme chez certains écologistes, mais que d'autres sont plus optimistes : "Frank a peut-être raison, mais certains d'entre nous nourrissent encore l'espoir que la situation entraînera une prise de conscience et, par conséquent, les changements révolutionnaires nécessaires pour atteindre la durabilité écologique". Malheureusement, cette prise de conscience radicale, tant attendue depuis des années, ne se manifeste pas ou de manière marginale.

Stephen Boyden ajoute : "C'est là que Frank et moi sommes différents. Nous sommes tous deux conscients de la gravité de la situation, mais je n'accepte pas qu'il soit forcément trop tard. Bien qu'il y n'ait qu'une lueur d'espoir, cela vaut la peine de résoudre le problème. Nous avons la connaissance scientifique pour le faire, mais nous n'avons pas la volonté politique."

A ce titre, Frank Fenner a ouvert le 23 juin 2010 le symposium "Healthy Climate, Planet and People" à l'Académie australienne des sciences. Cette conférence vise justement à combler le fossé entre la science et les politiques environnementales.

En conclusion de son interview, Frank Fenner, qui a pourtant eu l'honneur d'annoncer l'éradication mondiale de la variole à l'ONU en 1980, contemple avec dépit le chaos de l'espèce humaine au bord de l'extinction de masse : "Les petits enfants des générations actuelles vont être confrontés à un monde beaucoup plus difficile..."

Source : NPI (2010)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...