Recherche

Chargement...

26 décembre 2014

Tsunami, 10 ans après

Le 26 décembre 2004, un séisme de magnitude 9.3 sur l'échelle ouverte de Richter a été provoqué par la rupture d'une faille entre deux plaques tectoniques eurasienne et indo-australienne au large de Sumatra donnant naissance à un puissant tsunami qui balayait les côtes de l’océan Indien, frappant notamment l’Indonésie, la Thaïlande, l’Inde et le Sri Lanka. Des vagues de 10 à 15 mètres emportent tout sur leur passage, faisant plus de 200 000 victimes. Parmi elles, des touristes venus passer les fêtes de fin d’année au soleil, et notamment des Français. Flore, en Thaïlande au moment du drame, raconte les difficultés qu'elle a rencontrées pour retrouver ses proches. Pierre-André, en vacances sur l'île de Phuket, n’est pas parvenue à sauver sa femme. Quant à Denis, il perdu toute sa famille au Sri Lanka. Gravement blessé, il a dû se résoudre à rentrer en France sans elle. Certains ont reconstruit leur vie sur les lieux mêmes de la catastrophe. Leurs récits sont illustrés par des images, parfois inédites.



21 décembre 2014

Mai 68, une crise planétaire

1968 est une année de rupture dans le XXe siècle. Des soulèvements de la jeunesse touchent l'Europe occidentale et l'Amérique du Nord. La révolte touche également le bloc communiste en Tchécoslovaquie avec le Printemps de Prague. Des rébellions armées et des guérillas, sous la houlette de Cuba, frappent l'Amérique latine. La guerre du Viêtnam attise la tension Est-Ouest, dévoile la déchirure Nord-Sud et alimente la fièvre tiers-mondiste dans la jeunesse des pays développés. Partout, en cette année 68, la contestation de l'ordre mondial et des pouvoirs en place atteint des sommets. A travers des images d'archives, Patrick Rotman montre la cohérence et le sens de cette révolte planétaire.

18 décembre 2014

Les dangers du Cloud

Le Cloud Computing, souvent dit "Cloud" (nuage en français), est un service de stockage de données qui se fait à distance via un navigateur ou application toutefois protégé par un mot de passe. Il ne faut pas stocker n'importe quoi sur le Cloud sinon, bonjour les dégâts en cas de piratage ! Aussi, des données personnelles et confidentielles sont carrément en accès libre sur Internet et sont à la merci des personnes malveillantes qui seront capable de tout !

Les offres de Cloud dédiées au grand public se multiplient. Microsoft, Amazon, Google, Apple, Drop Box,... tout le monde s’y met. C’est même une des tendances clés de l’année 2014 selon la dernière étude Gartner. Et les banques aussi proposent aujourd’hui du Cloud à leurs clients.

Si le Cloud a été, du moins tout au début, l’objet de méfiance de la part des particuliers, force est de constater que l’amélioration de l’accessibilité aux services web via smartphones et tablettes a encouragé l’engouement pour le stockage en ligne. Et l’arrivée de la 4G ne fera que renforcer cette tendance.

Alors, sans pour autant céder à un délire paranoïaque, comment réduire les risques liés aux services du Cloud ?

Le stockage de documents en ligne pose un certain nombre de questions qui touchent à la sécurité des informations, et ces questions sont trop souvent ignorées des utilisateurs. Elles concernent plus précisément le traitement de la confidentialité des données et la localisation des serveurs.

On peut légitimement se demander : Qui manipule mes données ? Le prestataire a-t-il signé une charte de bonne conduite ? A-t-il accès à tous mes documents ? Peut-il en faire des copies et les utiliser à des fins commerciales ? Que se passe-t-il si on pirate mes identifiants ? Mais se pose-t-on suffisamment la question « Où se trouve mes documents ? » ?

Il faut avant tout savoir que lorsque l’on stocke des photos, des vidéos, ou tout autre document en ligne, ces données sont en réalité enregistrées sur des serveurs physiques bien réels, mais qui peuvent être situés à l’autre bout de la planète. Cela signifie que vos données tombent sous la (ou les) juridiction(s) du (ou des) pays où sont situés les serveurs. Et lorsqu’ils se trouvent, par exemple, aux Etats-Unis, comme c’est le cas pour Drop Box et Google, les données qui y sont stockées sont soumises à la réglementation et aux lois nord-américaines. Vous n’avez rien à vous reprocher ? Très bien. Souhaiteriez-vous pour autant que les photos de vos enfants circulent impunément entre les mains d’inconnus ? Nul besoin d’aller chercher des prestataires en Corée du Nord : les pratiques de la NSA, récemment divulguées par les médias, en attestent.

D’autre part, les grands prestataires du Cloud attirent la convoitise des pirates pour qui les data centers apparaissent comme autant de « supermarchés de la donnée » où ils peuvent moissonner vos informations personnelles, identifiants et codes secrets, etc... Plus besoin de chercher à se connecter à un ordinateur individuel : ils ont aujourd’hui accès à des montagnes de données de particuliers stockées et concentrées dans des serveurs. Des attaques, nombreuses et répétées, sont régulièrement reportées, comme cela est déjà arrivé à Drop Box.

Quelques conseils

La sécurité à 100% n’existe pas. Certes, mais ne soyons pas alarmistes ! Quelques précautions permettent tout de même de bénéficier des nombreux avantages du Cloud, sans pour autant prendre le risque de se retrouver spolié de toutes ses données personnelles :

• Choisir un prestataire européen. Pour ne pas tomber sous le coup de lois en vigueur dans d’autres pays, il suffit dans un premier temps de privilégier les offres de Cloud françaises ou européennes. De cette manière, l’utilisateur peut avoir recours à la CNIL, chose impossible si les serveurs du Cloud sont situés en-dehors de l'Europe ;

• Ne pas stocker les données sensibles : coordonnées bancaires, codes d’accès divers, dossiers médicaux, etc. Bien entendu ces données peuvent éventuellement être cryptées, mais cette manipulation s’adresse à un public averti ;

• Bien lire les conditions générales d’utilisation. C’est l’étape souvent la plus rébarbative. Mais en se concentrant sur les parties mentionnant la conservation et l’utilisation des données, on évite déjà certaines déconvenues.

En résumé, de simples règles de bon sens et un peu d’attention suffisent à éviter une grande partie des pièges. Les offres de Cloud vont continuer à se développer et à se diffuser. Charge ensuite aux autorités d’imposer des règles de bonne conduite aux prestataires de service.

Solution radicale : stocker ses données sur un disque dur externe, DVD ou clé USB.

La vie privée n'est pas morte, elle est devenue collective !

Le monde a découvert récemment des photos de stars nues sur internet. Des photos volées, intimes, dérobées par des hackers sur le Cloud. Tristan Waleckx et Didier Dahan ont enquêté sur la sécurité du Net et les voleurs d'intime.

Des photos de stars piratées sur iCloud, les paramètres de confidentialité de Facebook qui changent sans cesse, notre vie privée serait-elle mise à mal par internet ? Plusieurs stars ont récemment vu leurs photos personnelles exposées sur la Toile. Des millions de personnes ont découvert sur le Net des photos de Scarlett Johanson, Jennifer Lawrence ou Kirsten Dunst complètement nues. Car sur internet, les utilisateurs sont dépossédés de leurs données. Cette notion de fin de la vie privée est défendue par les dirigeants de Facebook et de Google. Même s'ils ont surtout à cœur leurs intérêts économiques. "Public is the new social norm" ("La transparence est la nouvelle norme sociale") est d'ailleurs l'adage de Mark Zuckenberg, le puissant fondateur de Facebook.

Aujourd'hui, sur fond d'affaire Nabilla et de téléréalité, la mode est au déballage chez les "people" comme chez les anonymes.

Extraits repris sur Les Echos et France 2

12 décembre 2014

Pourquoi la faim, pourquoi la soif ?

Si les ressources mondiales de notre planète étaient gérées au mieux, aucun enfant ne devrait mourir ni de faim ni de soif. Une hypothèse que Claus Kleber, journaliste à la ZDF, s'attache à démontrer point par point. Pourquoi les ressources alimentaires, pourtant abondantes, n’atteignent-elles jamais certaines populations ? Comment empêcher que les matières premières et l’eau potable ne deviennent la cible des spéculateurs ou des enjeux de pouvoir ? Peut-on tirer un meilleur parti des terres et des mers sans les épuiser ?
  • Alimenter la planète
À l’horizon 2050, la Terre comptera dix milliards d'habitants : impossible de continuer à balayer d’un revers de main la question alimentaire, alors que la population augmente trois fois plus vite que la production agricole. Des remèdes sont proposés à diverses échelles, du recours au génie génétique jusqu’à l’idée de faire des terres d’Afrique un gigantesque champ destiné à nourrir la planète. Pourtant, la solution la plus évidente consisterait d’abord à répartir plus rationnellement la production actuelle, à l’heure où une partie colossale de celle-ci est dilapidée par une gestion très peu scrupuleuse. L'amélioration du niveau de vie dans les nouveaux pays industrialisés comme la Chine ne facilite pas la tâche, car elle entraîne une hausse spectaculaire de la demande en viande, denrée coûteuse en eau et en terres. Ce documentaire en deux parties – la première consacrée à la faim, la seconde à la soif – traverse les frontières à la rencontre des populations les plus touchées par la pénurie, pour mettre en évidence le caractère mondial de la crise qui s’annonce, et s'interroger sur les responsabilités des États, des décideurs politiques, des entreprises et des scientifiques…


11 décembre 2014

Voyage autour du Soleil - Un voyage de 13 milliards de km

Dans un futur proche, le vaisseau Pégasus part pour le plus formidable voyage spatial jamais entrepris par l'homme. Pendant 6 ans, cinq astronautes vont faire le tour du système solaire et nous entraîner à la découverte des beautés et des dangers que recèlent les planètes qui entourent notre Soleil. Un docu-fiction d'anticipation validé par l'Agence Spatiale Européenne, qui, sous une forme audacieuse, fait le point sur toutes nos connaissances en matière de voyages spatiaux et d'astronomie...

4 décembre 2014

1999, les tempêtes se déchaînent

Les tempêtes de fin décembre 1999 en Europe sont deux dépressions intenses des latitudes moyennes à développement rapide, nommées respectivement Lothar (classée catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson) et Martin (catégorie 3), qui ont traversé la France les 26, 27 et 28 décembre 1999. Ces deux cyclones extra-tropicaux de type "bombe" extrêmement puissants, ont également affecté une bonne partie de l'Europe, causant des dommages majeurs par le vent. Les deux systèmes ont fait 92 morts et occasionné 19,2 milliards de dollars de dommages matériels.

2 décembre 2014

L'arnaque de la vaccination contre la grippe

Le CDC est accusé d’ignorer des données démontrant que les vaccins ne fonctionnaient pas. Par exemple, le vaccin contre la grippe H1N1 était un leurre et présentait des effets secondaires tel que la narcolepsie.

La journaliste Sharyl Attkisson fait l’actualité avec ses mémoires de son livre Mur de Pierre : "Mon combat pour la vérité contre les forces de l’obstruction, de l’intimidation et du harcèlement à Washington d’Obama. Elle détaille dans son livre comment les officiels de CBS ont annulé ses rapports sur des sujets qui ont été perçus comme anti-Obama, comme son rapport sur l’attaque terroriste contre notre ambassade à Benghazi, Fast & Furious qui se prend une gamelle, la compagnie en énergies vertes Solyndra qui a fait faillite après avoir accepté des centaines de millions de dollars en fonds publics, et la catastrophe d’Obamacare."

Cependant, sur Twitter, elle a accusé le gouvernement d’ignorer les nombreuses études scientifiques qui ont démontré que les vaccins contre la grippe sont inefficaces chez les personnes âgées.

"Une des choses les plus instructives à l’époque, pour moi, a été lorsque les chercheurs du gouvernement m’ont dit que même si toutes les études avaient démontré que les vaccins contre la grippe ne fonctionnaient pas chez les personnes âgées, ils ont compris que les études étaient dans l’erreur parce qu’eux, ils savaient que les vaccins contre la grippe fonctionnaient !" a-t-elle écrit sur Twitter.

"Ceci me rappelle que ce sont ces mêmes Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies d’aujourd’hui qui examinent tous les liens scientifiques possibles entre les vaccins et l’autisme, mais savent qu’il ne peut pas en être ainsi, alors, ils modifient les données des études ou trouvent d’autres explications sur pourquoi les données disent ce qu’elles disent," a-t-elle écrit.

Dans un blog, elle a écrit comment une étude de près de dix ans a été ignorée, parce que les résultats n’étaient pas ce qu’ils en attendaient. "J’ai constaté que, après des décennies et des milliards de dollars dépensés pour faire la promotion des vaccins contre la grippe pour les personnes âgées, le programme de vaccinations massives n’a pas abouti à sauver des vies," écrit-elle. "En fait, le taux de mortalité chez les personnes âgées a augmenté considérablement."

"Les auteurs de l’étude ont admis un biais introduit dans l’étude," a-t-elle poursuivi. "Voici l’histoire comme elle m’a été décrite : Les experts en santé publique ont longtemps assumé que les vaccins contre la grippe sont efficaces chez les personnes âgées. Mais, paradoxalement, toutes les études faites ont échoué à démontrer un avantage. Au lieu de considérer qu’eux, les experts, pourraient être dans l’erreur, au lieu de croire les données scientifiques, les experts en santé publique affirment que les études sont dans l’erreur. Après tout, les vaccins contre la grippe doivent fonctionner, non ?"

En conséquence, les instituts nationaux de santé ont commencé une étude qu’ils étaient certains d’être la réponse définitive, et qui prouverait que les vaccins contre la grippe ont aidé les personnes âgées. Mais, à la fin, les données sont arrivées à la même conclusion : "Le taux de mortalité a explosé depuis que les vaccinations contre la grippe sont répandues chez les Américains âgés ainsi que dans le monde entier," écrit Attkisson.

Attkisson a enquêté par elle-même et a découvert que de nombreuses études provenant de partout dans le monde arrivent à la même conclusion, mais, qu’elles sont le plus souvent ignorées. Pourquoi ? "Trop de fric impliqué dans la promotion des vaccins contre la grippe ?" demande-t-elle.

Sharyl Attkisson a-t-elle raison ? Le gouvernement a-t-il exagéré l’efficacité des vaccins, notamment les vaccins contre la grippe chez les personnes âgées ?
 
"Elle a absolument raison," a déclaré le Dr David Brownstein, éditeur du bulletin de nouvelles Le Chemin Naturel vers la Santé du Dr. David Brownstein. "Il n’y a aucune bonne étude qui démontre que les vaccins contre la grippe sont efficaces pour les personnes âgées."

Actuellement, le gouvernement recommande que tous les aînés reçoivent une forte dose du vaccin contre la grippe. Mais, le Dr Brownstein est d’accord avec Sharyl Attkisson selon que le vaccin ne fonctionne tout simplement pas.

"Lorsque vous étudiez et analysez une récente étude que le gouvernement utilise pour faire la promotion des vaccins contre la grippe en faveur des personnes âgées, et vous voyez que 217 personnes âgées ont dû prendre une forte dose du vaccin contre la grippe afin de prévenir un seul cas de grippe. Aussi, chacune de ces personnes a été exposée à des possibles effets indésirables," a déclaré le Dr Brownstein.

"En outre, la plupart des vaccins contre la grippe contiennent du mercure et du formaldéhyde," explique le Dr Brownstein. "Les deux sont des poisons très puissants et ne devraient jamais être injectés dans les corps humains."

"Le gouvernement nous a caché la vérité sur les vaccins contre la grippe depuis des années," dit-il. "Je suis heureux qu’une journaliste respectée comme Sharyl Attkisson crache le morceau et dit la vérité."

Article traduit sur NMH

1 décembre 2014

Autoroutes, parkings et stationnements : le grand profit

Aujourd'hui, près de la moitié des stationnements dans les rues et des parkings, sans oublier les autoroutes, sont aux mains de sociétés privées qui s'engraissent sur le dos des usagers de la route. Pourtant, le stationnement payant n'est pas vraiment légal, et cette forme d'impôt déguisé peut être contestée par les citoyens, souvent avec succès. Les municipalités partagent aussi les bénéfices de leurs parkings publics avec les grandes entreprises de BTP. A Paris par exemple, la mairie impose des tarifs prohibitifs aux usagers pour prélever des taxes démesurées. De même, le prix des péages ne cesse d'augmenter.

Se garer, rouler,... Les 31 millions d'automobilistes français n'ont plus le choix : PASSER A LA CAISSE !

Ce document révèle un scandale d’intérêt général : l’espace public est devenu une marchandise, il a été privatisé aux dépends des contribuables qui en payent un prix toujours aussi fort. En somme, l’automobiliste est-il devenue une vraie vache à lait ? A quand le retour de la vignette auto en France ?

Selon DNA, l'Allemagne impose la vignette auto pour tout le monde y compris les frontaliers pour pouvoir circuler sur n'importe quelle route dès 2016.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...