Recherche

Chargement...

30 juillet 2013

La véritable cause de l'empoisonnement de masse mondiale et la chute de la civilisation moderne

Il y a plus de cinq mille espèces de mammifères sur la planète Terre, mais un seul d'entre eux est fou. Il s'avère également il y a une seule espèce une espèce de mammifère qui s'empoisonne intentionnellement (et ses petits) en injectant de la toxine, des produits chimiques neuro-nuisibles dans la plupart des membres des espèces. Cette espèce est, bien sûr, l'homo-sapiens.

Si vous regardez autour de la planète ces jours-ci, vous verrez des dizaines de milliers d'espèces de mammifères, oiseaux, reptiles et même les insectes. Cinq choses que tous ces éléments ont en commun est :

1) Aucun d'eux ne mange des aliments traités. Ils mangent de façon innée de matières premières, des aliments non traités, produits de la nature.

2) Aucun d'eux ne prend des médications de prescription.

3) Aucun d'entre eux s'injectent leurs progénitures avec des vaccins toxiques truffés produits chimiques cachés.

4) Aucun d'entre eux pratiquent l'agriculture et monoculture chimique mécanisée.

5) Aucun d'entre eux vivent dans des mondes artificiels délirants, de la télévision ou de l'Internet.

Pourtant les humains, les espèces les plus insensées sur la planète, se livrent régulièrement à toutes les cinq de ces choses, en empoisonnant leurs propres corps, esprits et enfants avec les métaux lourds, les pesticides, le mercure, les adjuvants de vaccins, les médications changeant l'esprit, les solvants chimiques, les OGM et la programmation d'esprit délirante.

Et donc ce n'est pas vraiment une surprise de voir où cela nous mène. Aujourd'hui, notre société est dominée par les images du pouvoir pervers avides (comme Anthony Weiner) à la mairie, les menteurs pathologiques à la Maison Blanche, artistes déséquilibrées diaboliquement comme Lady Gaga en tête d'affiche de la scène musicale, des lecteurs de téléprompteurs "en état de mort cérébral" se livrant les actualités du soir et les hôtes de MSNBC prêchent l'infanticide ("baby-kill" ou "kid-kill") en l'appelant "l'avortement post-accouchement ou IVG."

Quelle est la cause de la racine de tout cette folie? C'est un poison. Physique, chimique, poison biologique.

Les humains s'empoisonnent à mort !

Considérez ces vérités consternantes de cette société moderne :

• Notre nourriture est volontairement truffé de poisons chimiques pour le faire paraître rouge (nitrite de sodium), ou le goût salé (MSG), ou durent plus longtemps sur les tablettes (conservateurs chimiques).

• Nos médicaments étaient enduits avec des molécules de fluor pour les rendre très réactifs aux cellules du cerveau (ISRS).

• Nos vaccins sont formulés avec des traces de méthylmercure et les adjuvants chimiques qui endommagent le cerveau pour provoquer une réponse "inflammatoire" dans le système immunitaire, ce qui arrive aussi à provoquer l'autisme, des convulsions et des lésions cérébrales.

• Nos pelouses sont pulvérisés avec des poisons synthétiques qui causent la maladie d'Alzheimer et la dépression.

• Notre approvisionnement en eau est utilisée comme un dépotoir de déchets toxiques à éliminer les produits chimiques composés de fluorure qui, autrement, devraient être traitées comme des déchets toxiques.

• Les aliments destinés à la consommation humaine sont volontairement dépouillés de la plupart des minéraux, de vitamines et de nutriments pour favoriser la maladie au maximum, alors que les aliments destinés à la consommation animale du ranch est enrichi avec des minéraux, des vitamines et des nutriments pour promouvoir la santé maximum. (Si vous ne réalisez pas votre alimentation est dépouillé de nutrition, demandez-vous pourquoi votre taux de sucre et le pain sont à la fois blanc lorsque les plantes dont ils sont issus sont vertes et brunes ...)

• Les médias enseignent au public que la nutrition est inutile, mais que les médicaments sur ordonnance sont des "nutriments essentiels" nécessaires pour une vie saine. Mon cul !

• Il y a l'avance dans la cosmétique, le cadmium dans le riz, l'arsenic dans l'algue, le mercure dans les vaccins et l'aluminium dans presque tout. La race humaine est lourdement empoisonnée avec les métaux lourds.

Ces toxines provoquent la lésion cérébrale

L'effet cumulatif d'empoisonnement de métaux, de fluorure, de pesticides, avec des vaccins et additifs alimentaires est la lésion cérébrale biochimique assurée.

Nous vivons dans une société où 90% ou plus des populations ont le cerveau littéralement endommagé de façon irréparable. C'est pourquoi l'irrationalité s'est déchaînée partout vous regardez. C'est pourquoi les personnes continuent d'acheter les mêmes poisons qui ont déjà empoisonné eux en se tournant vers des médicaments pour masquer les symptômes d'empoisonnement qui, de ce fait s'empoisonner encore plus loin avec les médicaments.

C'est pourquoi le numéro 1 de traitement pour le cancer est un cocktail chimique ("la chimiothérapie") qui provoque, comme effet secondaire supérieur, plus le cancer. Et c'est pourquoi un sous-ensemble en pleine expansion de la population est maintenant tout à fait incapable de lire, d'analyser les mots, de parler en phrases cohérentes, voire de s'engager dans quelque chose ressemblant à un discours rationnel.

Les conséquences de cette épidémie de lésions cérébrales sont déconcertantes. Pour commencer, l'ensemble du système de justice et de démocratie sur lequel notre république est fondée est subordonnée personnes étant sain d'esprit. Le concept sacré d'un jury dépendant de vos homologues étant sain d'esprit. L'idée de voter pour la fonction publique exige aussi des électeurs sains afin de parvenir à des résultats sains, et le système de marché libre du capitalisme et le choix du consommateur suppose que les consommateurs prennent des décisions rationnelles pour mener ce marché.

Mais ils ne font pas. Les consommateurs ont le cerveau endommagé, ensuite fait un lavage de cerveau, reprogrammé et manipulé. Les électeurs sont trompés et volontairement confus. Les jurys sont manipulés et mal informés. Dans tous les secteurs de la société où un groupe de personnes sains d'esprit étaient supposées de rétablir l'équilibre et la raison, nous avons maintenant les fous mènent la société encore plus loin dans les entrailles de la planète.

Nous vivons dans une ère d'empoisonnement de métaux, produits chimiques et de désinformation.

Jamais auparavant dans l'histoire du monde assume le fardeau toxique sur les êtres humains a été si grande (et tragique). Jamais le fossé entre le sain et le fou devenu si vaste (et donc dangereux). Nous vivons dans une ère où la rationalité est étrangère aux masses. Comme un exemple très simple, il importe rien aux électeurs que Barack Obama a enfreint pratiquement chaque promesse de campagne qu'il a faite dans les élections, y compris l'étiquetage des OGM, la fermeture de Guantanamo Bay, à réduire le déficit du budget fédéral, la protection des dénonciateurs, l'amélioration de la transparence du gouvernement, fournissant des soins publiques de santé à un prix abordable et la protection de la Constitution.

Il a grossièrement enfreint chacun de ces promesses, mais ses partisans en quelque sorte continuer à croire en lui. Une telle croyance est totalement irrationnel. Il est, en fait, frappadingue !

Mais il n'est pas plus fou que les croyances de ceux qui aveuglément soutenu l'administration Bush, ou l'administration Clinton, ou de toute administration pour cette question. Que les partisans aveugles ont tous en commun, c'est qu'ils ont le cerveau endommagé et donc incapable de penser rationnellement.

Il a violé grossièrement chaque de ces promesses, encore ses partisans continuent d'une façon ou d'une autre à croire dans lui. Une telle conviction est complètement irrationnelle. C'est insensé, en fait.

Mais ce n'est pas plus insensé que les convictions de ceux qui ont soutenu aveuglément l'administration de Bush, ou l'administration de Clinton ou toute administration d'ailleurs. Ce que les partisans aveugles que tous ont en commun sont qu'ils ont le cerveau endommagé et donc incapable de penser rationnellement.

La situation est devenue si perverse que quelqu'un qui expose même une trace de rationalité est immédiatement et publiquement méprisé. Par exemple, ceux qui voient l'effondrement économique imminent (tel que Paul Craig Roberts et Gerald Celente) sont largement moqués pour comprendre l'économie et la finance. Ceux qui voient la construction rapide de la société d'état de la police survenant immédiatement (comme Alex Jones) sont des théoriciens de conspiration marqués. Ceux qui exposent les dangers des OGM ou la criminalité de l'industrie pharmaceutique (comme moi-même) sont marqués comme de l'anti-science parce que nous ne sommes pas dupés par le dogme de la science de charlatan de l'industrie biotech pour le profit.

Seules les personnes cérébro-lésés sont désormais considérés comme normaux, parce que c'est ce qui est accepté publiquement. Comme un exemple personnel de cela, j'ai un proche plus jeune éloigné qui était un génie mathématique à l'école primaire. Il pouvait multiplier deux nombres à 3 chiffres dans sa tête en quelques secondes et était en voie de devenir un génie vedette des maths. Mais comme il est entré dans le collège, il a découvert que le fait d'être intelligent vous rend impopulaire. Alors il se voit moins intelligent et a commencé à agir stupidement pour s'adapter. Il est devenu très populaire avec la foule et a abandonné son génie mathématique.

A ce jour, il n'a jamais ressuscité son génie, mais il tombe amoureux de l'illusion commune de la jeunesse d'aujourd'hui qui croient tout ce qu'ils auront "des emplois qui m'attendaient" quand ils sortent de l'université. La vérité est que cet enfant a renoncé à son seul avantage réel et fait maintenant face à une vie médiocre et conformiste.

C'est le problème: Lorsque l'incidence de lésions cérébrales dans la société est tellement répandue que présentent un comportement intelligent vous fait fuir comme un exclu, la société est déjà dans sa phase finale de l'effondrement. Vous êtes en train de regarder se dérouler.

Pourquoi les Américains (et les autres) des années 1950 étaient notre meilleure génération ?

Les adultes qui dirigeaient la société des années 1950 ont été élevés sur les vrais aliments dans l'époque de l'entre-deux-guerres (années 20 et 30). Ces aliments composés, en grande partie, d'aliments du jardin et du potager frais. Les OGM n'existaient pas. Les vaccins toxiques étaient à peine sur le radar. Les additifs alimentaires chimiques ont été rarement consommés et des produits pharmaceutiques ont été considérés comme des médicaments pour être utilisés exclusivement sur ​​les malades, et non sur l'ensemble de la population.

En conséquence, la plupart des personnes qui ont vécu pendant les années 1950 se sont efforcés d'être en bonne santé et intelligents. Beaucoup étaient des génies purs et simples par rapport aux normes d'aujourd'hui. Les mathématiques de l'école primaire enseignés dans les sujets inclus des années 1950 qui, aujourd'hui, sont des cours au collège: algèbre et la géométrie de base, par exemple. Les enfants âgés de 10 ans pendant les années 1950 pourraient lire des romans classiques américains. Les enfants d'aujourd'hui peuvent à peine lire des bandes dessinées.

Les ingénieurs et scientifiques des années 1950 ont été brillants, en bonne santé et de la hanche. Avec rien de plus que les règles à calcul simples, mécaniques, ils ont pu réaliser des mathématiques de haut niveau qui feraient des professeurs d'université d'aujourd'hui se recroquevillent dans la crainte. Mais les scientifiques d'aujourd'hui sont souvent juste des écrivaillons d'entreprise crachent sur la science frauduleuse de médicaments brevetés ou de graines OGM.

Dans la fin des années 1940 et tout au long des années 1950, Big Food a lancé ses usines, le barattage est transformés, des aliments appauvris en éléments nutritifs à un rythme jamais vu auparavant dans l'histoire de la civilisation humaine. Ainsi, les enfants des années 1960 se sont élevés sur des aliments "artificiels" - ce qui était appétissant, nutritif, mais n'avait aucune véritable alimentation. Dans les années 1970, ils ont tous mangé du pain blanc et injectés avec des vaccins formulés par le virus du cancer cachés comme le SV40.

Comme les années 1980 ont afflué, les Américains qui ont été élevés sur les aliments artificiels sont devenus pitoyables et paresseux et au cours des années 1990 et ils sont devenus délirants, en baisse pour l'essor de la bulle Internet qui est vite devenu un pilier. Au début des années 2000, l'Amérique était pleinement entré en mode des lésions cérébrales qui ne fut exacerbée par l'arrivée de George W. Bush, le premier président ayant véritablement le cerveau endommagé qui avait des difficultés à compléter des sentences ou de finition des pensées, ce qui est apparemment ce qui l'a rendu si populaire avec les électeurs qui ont partagé la même déficience cognitive.

Les enfants élevés dans le début des années 1990 sur les médicaments sur ordonnance et de la malbouffe sont maintenant les jeunes électeurs de la société. Ils sont partisans d'Obama, et ils sont lourdement endommagés par les métaux, les pesticides, les vaccins, les OGM et les produits chimiques de synthèse. Cette génération est totalement incapable d'apprendre ou de saisir des concepts les plus élémentaires des mathématiques, d'histoire, de science ou même de langage. Illettrés et cognitivement réduits à néant, ils sont les nouveaux travailleurs de classe 0 dont l'économie est fondée sur Obama. Ils n'ont pas de compétences, sans aucune raison et pratiquement pas de valeur pour la société autre que de simples compétences de travail manuel qui sera bientôt remplacé par des robots humanoïdes ou biomécanoïdes.

Pourtant, ici en Amérique, ils ont encore un vote. C'est exactement pourquoi les campagnes politiques vont continuer à se plier à leur ignorance, défiant toute rationalité dans la quête d'un soutien populaire de procuration de la grande masse des véritables désemparés.

Rush Limbaugh appelle ces personnes les électeurs mal informés. Mais il n'est qu'à moitié raison à ce sujet. Ils ne sont pas seulement à de faible renseignements, ils sont cliniquement le cerveau endommagé. Puisque vous pouvez lancer tous les renseignements que vous voulez à eux, mais aucun d'eux a des tuyaux. Le cerveau ne possède plus la neurologie pour conserver, traiter et récupérer des renseignements significatifs.

En effet, ils ne sont plus membres d'une société civilisée en fonctionnement.

Vous êtes entourés par les masses de personnes ayant des lésions cérébrales

Ces personnes sont partout autour de vous, assis sur le conseil municipal local, en prenant votre commande au restaurant, traînant la paperasse au bureau de l'entreprise d'assurance locale, coulage de la dalle de béton pour votre prochaine maison, et même diagnostiquer les symptômes de santé à la clinique locale. Ils sont la société que vous voyez autour de vous, et ils sont la raison pour laquelle la société est en train de s'effondrer.

Ils sont des victimes, évidemment... des victimes du dogme "scientifique" mortel de produits chimiques, les OGM, les médicaments de charlatan et les vaccins toxiques. Les dommages, cependant, sont aujourd'hui si commune et si complète que la société ne se remettra jamais. De là, il est tout en descente avec les masses lobotomisées tant que la société touche le fond et une auto-destruction massif s'ensuit.

Un jour, la rationalité et l'intelligence vont de nouveau être évalués comme attribué à admirer et à encourager dans notre jeunesse. Quand ce jour viendra, vous serez témoin de la renaissance d'une civilisation qui renaît de ses cendres de notre "cerveau actuel a endommagé" à la société. Les historiens considéreront que l'ère à partir de 2000 - 2020 est la plus bizarre dans l'histoire humaine, bien sûr, où la neurologie brisé a mené à des sociétés brisées ... et finalement à l'effondrement mondial qui a causé de la masse de mortalité massive.

La leçon de tout cela ? Lorsque l'alimentation est plus nutritive, et devient plutôt un transporteur de poisons, la société ne peut pas survivre. Si vous souhaitez corriger la société, vous devez résoudre le problème de l'alimentation d'abord.

28 juillet 2013

Du poison dans nos vêtements - Les dangers du faux

Les produits en provenance de Chine sont à l'origine des problèmes. En effet, certains produits "Made in China" sont dangereux car ils sont toxiques, explosifs, pas fiables et peuvent êtres CONTREFAITS. Aussi, la Chine exporte massivement des produits dangereux vers l'Europe mais a été épinglée dans les contrôles. Un fait macabre à glacer le sang : Les cadavres de condamnés à mort chinois recyclés en produits de beauté exportés en Europe. Quand est-ce que l'Europe instaure l'embargo sur les produits chinois ? A quand le boycott ?
Rita Lemoine ne se doutait pas que ses chausssures neuves contenaient du diméthylfumarate, fongicide qui lui a provoqué une réaction cutanée spectaculaire et des paralysies musculaires. Depuis 2009, ce produit est interdit dans l'UE, mais de nombreux objets importés, notamment de Chine, échappent aux contrôles. Si en Asie, le chrome, les pigments et le chlore font toujours autant de victimes dans les tanneries, les travailleurs européens du textile ne sont pas non plus épargnés. Ainsi Frauke Driessen, qui a repassé pendant dix ans des jeans pour une grande marque de vêtements, est tombée malade suite à la présence dans son sang de dichlorométhane, substance cancérigène également présente dans son usine...



Terre de transit vers l’Espagne et l’Afrique, voisine de l’Italie et ouverte sur la Méditerranée, la région PACA reste une zone particulièrement attractive pour les trafiquants. Les contrefaçons n’échappent pas à la règle : plus de 180 000 objets saisis depuis le début de l’année par les douanes, plus de 550 000 en 2011... Depuis quelques années, c’est sur Internet que le marché du faux se développe, dans des proportions qui rendent anecdotiques les saisies d’articles achetés à Vintimille ou San Remo. Internet, grand supermarché de la contrefaçon où l’on trouve de tout, y compris des médicaments fabriqués sans aucun contrôle et vendus sans ordonnance. Que risque le consommateur ? Lunettes, parfums, pilules de viagra… En testant certains produits, nous avons tenté de savoir ce que valent ces objets achetés chez nos voisins italiens ou sur le net. Mettent-ils notre santé en danger ?



Médicaments, films, musiques, jouets, chaussures, parfums et surtout vêtements : la contrefaçon est devenue un véritable fléau qui augmente chaque jour. Les différents trafics représentent actuellement 421 millions d'euros. Désormais, ce ne sont plus uniquement les marques de luxe qui intéressent les faussaires, mais également l'alimentation, les produits de santé ou les cigarettes. La contrefaçon représente aujourd'hui un véritable danger pour tous. Fumer des cigarettes contrefaites ou consommer de faux médicaments achetés sur Internet peuvent avoir des conséquences dramatiques et parfois mortelles. Pour beaucoup d'empires industriels, le risque est devenu tellement grand que certaines marques mondialement connues font appel à des détectives pour remonter les filières des faussaires.



En 2012, les douanes françaises ont saisi plus de 4,5 millions d’articles contrefaits d’une valeur de 80 millions d’euros. Ces imitations d’articles de grandes marques se trouvent partout dans l’Hexagone, sur Internet et dans certains commerces. Leur vente représenterait un manque à gagner de 6 milliards d’euros rien que pour les entreprises françaises. Mais le problème de ces produits contrefaits est plus large : certains offrent en effet un réel danger pour les consommateurs.

13 juillet 2013

Près de 65 millions de résistants sont présents

Peuple de France, il est impératif d'adopter une posture de résistance active avant que la Troïka ne frappe notre territoire. Nous pouvons comprendre qu'il soit facile de nous faire croire que personne ne peut rien y faire mais il faut en retour que vous compreniez que nous ne sommes pas dans la même logique de passivité. Il est urgent de nous organiser mais SURTOUT de faire comprendre aux militaires et à la police que nous voyons la détresse et le combat désespéré qu'ils sont en train de mener et ce, au risque de leur propre vie alors que les élites responsables de cette violence et pauvreté dorment sur leurs deux oreilles.

Nous ne pouvons plus nous permettre d'attendre. Aujourd'hui, il est temps de reprendre le contrôle de nos vies, de notre pays et ce, dans un seul et unique objectif : s'unir avec les siens avant de s'unir avec le reste du monde. Il est grand temps de nous dresser face à la domination des banques centrales et de ses sbires ... (Banque Postale, Société Générale, BNP, etc...)

LET'S CRACK CAPITALISM ! DITES A L'ELITE QUE NOUS ARRIVONS ET QUE NOUS SOMMES ICI POUR ELLE - PEUPLE FRANCAIS, REVEILLEZ-VOUS !



11 juillet 2013

INCROYABLE ! Une patiente se réveille dans l'hôpital avec les médecins qui allaient prélever ses organes - L'horreur !

J'ai averti plusieurs fois les lecteurs de Natural News à ce sujet depuis 10 ans : ne devenez jamais donneur d'organes ! Bien que vous puissiez en aider d'autres par bonté de cœur - littéralement, la sinistre vérité est que des médecins ici en Amérique prélèvent systématiquement les organes de patients vivants en état de mort cérébrale - quand le cerveau ne fonctionne plus, le reste de l'organisme fonctionne encore jusqu'à l'arrêt du coeur.

Et en voici une preuve supplémentaire. Vous allez trouver cette histoire vraie stupéfiante à vous glacer le sang !

Se réveiller sur une table de prélèvement d'organes...

Une femme nommée Colleen Burns a récemment ouvert les yeux en se retrouvant sur le billard d'un hôpital de Syracuse à New York. Regardant autour d'elle, elle remarque qu'elle va subir une intervention chirurgicale. Il s'avère que des médecins étaient sur le point de prélever ses organes et de les envoyer à d'autres chirurgiens qui les attendaient pour réaliser une greffe sur d'autres patients.

Ceci n'est pas une fiction ni du cinéma mais bel et bien réel ! Cela a été rapporté par ABC News et plusieurs autres sources d'information. Cela s'est vraiment passé.

Et de quelle manière est-ce arrivé ? Les médecins ont faussement prononcé sa mort en déclarant frauduleusement qu'elle avait succombé à un "arrêt cardio-pulmonaire et à un dommage cérébral irréversible". Ce qui leur a donné une justification médicale pour commencer à ouvrir alors même que le cœur de la femme battait encore.

C'est un sacré truc sur les dons d'organes : les médecins n'attendent pas que vous soyez réellement mort. Au moins pas selon la définition normale de "mort".

Vous voyez, vous et moi pensons que "mort" signifie que le cœur ne bat plus, que le cerveau ne fonctionne pas et que vous êtes sans vie. Mais les hôpitaux – qui génèrent d'immenses profits avec le trafic de greffes d'organes – sont très motivés à vous déclarer "cliniquement mort" longtemps avant que vous ne le soyez vraiment.

Ils peuvent en fait vous déclarer "mort" même lorsque votre cœur bat encore et que vous avez toujours une activité cérébrale. Et ils le font souvent. Voilà comment bon nombre de prélèvements d'organes sont pratiqués en réalité en Amérique : des patients au seuil de la mort (mais pas vraiment morts) sont simplement "déclarés" morts, puis leurs organes sont rapidement enlevés, les tuant pour de bon.

C'est un crime qui se passe tous les jours en Amérique, où les hôpitaux ont été pris à maintes reprises sur le fait de participer à un trafic d'organes au marché noir.

Une industrie de plusieurs milliards de dollars - Un marché juteux !

Le trafic d'organes est une industrie de plusieurs milliards de dollars. Des personnes riches autour du monde sont toujours dans l'attente de nouveaux reins, de nouveaux foies, de nouveaux cœurs et d'autres parties du corps.

Et devinez qui gagne des tunes sur toutes ces greffes ? Les médecins, les hôpitaux et les sociétés pharmaceutiques, bien sûr. Les greffes sont une industrie immensément profitable - largement parce qu'ils obtiennent gratuitement les organes. L'entourage des patients qui sont tués par ces médecins ne reçoit jamais d'argent pour les organes. Le fait que les patients fassent un "don" signifie en réalité qu'ils font don d'organes de très grande valeur pour un système de profit qui va tirer potentiellement des millions de dollars des organes d'un seul donneur.

Alors tandis que le patient donneur est assassiné pour ses organes, les médecins démarrent l'enlèvement et la greffes des organes et s'enrichissent. Les receveurs de greffes et les sociétés d'assurance santé paient très cher pour la chirurgie de greffes et les profits se poursuivent parce que les receveurs doivent aussi payer pour des médicaments anti-rejet au long cours, tous à un prix fixé par monopole.

La vérité doit être dite, l'industrie de la greffe d'organes n'est qu'une histoire de fric à tout prix. C'est un meurtre de patients, qui auraient pu autrement survivre, dans le but de prendre leurs organes et de gagner des millions de dollars en les greffant chez d'autres patients...patients qui n'ont habituellement que quelques mois à vivre même après la greffe.

Les organes greffés sont souvent en mauvais état ou infectés par des virus.

Voici un autre vilain piège que l'industrie de greffes d'organes ne vous dira jamais : les organes qui sont greffés chez d'autres patients sont souvent définitivement en mauvais état et très infectés.

Pour une autre preuve à ce sujet, prenons le cas de Colleen Burns, mentionnée ci-dessus. Elle a tenté de se suicider en prenant un mélange de médicaments. Selon les médecins, ce cocktail toxique de produits chimiques était fatal, et il l'a tuée - ils ont prononcé sa mort.

En même temps, ils ont insisté pourtant sur le fait que ses organes étaient suffisamment sains pour être greffés sur un autre patient ! C'est pourquoi ils ont presque commencé à les prélever.

En d'autres mots, même les organes que les médecins jugent lourdement endommagés par des cocktails chimiques seront quand même greffés chez d'autres patients ! Totalement vrai !

Mais c'est encore pire que ça...

Les organes greffés sont souvent truffés de maladies : hépatite, virus à discrétion, maladie de la vache folle et pire...

Il n'y a effectivement aucune norme de qualité dans l'industrie de la greffe d'organes. Si l'organe fonctionne toujours d'une manière ou d'une autre, il est "assez bon" pour être collé sur un patient même si cet organe peut en réalité le tuer.

L'une des raisons pour lesquelles les patients greffés meurent souvent si rapidement après avoir reçu une greffe est que les organes qu'ils reçoivent sont des bombes de maladies à retardement.

Introduire un cœur ou un rein malade dans le corps de quelqu'un, par exemple, peut soudain infecter cette personne avec des centaines ou même des milliers de virus et de maladies transmises par le sang qui submergent leur système immunitaire affaibli. C'est encore aggravé par les médicaments anti-rejet qui, par définition, entraînent une suppression extrême de la fonction immunitaire.

Donc au moment exact où de nouvelles maladies sont introduites dans le corps du receveur d'organes, leur système immunitaire est ébranlé par les médicaments anti-rejet. C'est sans surprise la recette des catastrophes et une raison pour laquelle tant de patients meurent si vite après réception des organes d'un "donneur".

Un vétéran de la guerre d'Irak tué par une greffe de poumons atteints de cancer

En exemple de ce que je viens de décrire, en 2009, un vétéran de la guerre d'Irak nommé Matthew Millington a reçu une greffe pulmonaire qui était atteint d'un cancer à évolution rapide.

Il n'est pas étonnant qu'il soit mort moins de 10 mois après. Les médecins et chirurgiens de sa greffe l'ont-ils remboursé pour ce travail bâclé ? Bien sûr que non ! Les greffes d'organes ne sont pas garanties et on vous donne un organe malade, endommagé ou largement infecté qui va vous tuer. (Mais vous allez quand même payer!)

Il y a, en gros, 100.000 Américains aujourd'hui en attente de greffe d'organes. Mais il n'existe qu'un petit nombre d'organes disponible dans une année donnée, les médecins sont donc sous une intense pression pour 

1) prélever des organes des personnes qui ne sont pas encore morts
2) utiliser n'importe quel organe qu'ils peuvent trouver, même des organes atteints de maladies.

De nouveau, ce sont les sales petits secrets de l'industrie de la greffe d'organes dont aucun médecin ne vous parlera. Attendez-vous à n'entendre que des dénégations si vous posez une question aux médecins-transplanteurs.

Il est nécessaire que d'avantage de donneurs sains meurent subitement

L'autre handicap auquel fait face l'industrie de la greffe est que les personnes sains qui prennent soin de leur corps grâce à la nutrition et à l'exercice physique n'ont pas tendance à mourir très souvent. Le type de personne à mourir plus probable (et donc plus propice à donner des organes) sont les alcooliques, les accro à la drogue, les obèses et les malades en général. Alors voilà le genre d'organe rendu disponible pour la greffe : de méchants foies "graisseux" et des poumons cancéreux, par exemple.

Idéalement, l'industrie de greffes aimerait voir beaucoup de jeunes en bonne santé décapités dans des exercices militaires ou des accidents d'automobile. Cela fournirait un approvisionnement frais d'organes sains qui vaudrait le coup. En Chine, bien sûr, c'est pourquoi les membres du Falun Gong sont habituellement arrêtés et envoyés en prison : ils suivent des régimes très sains et ont donc des organes de grande qualité qui peuvent être prélevés avec profit sur les prisonniers politiques.

Pratiquer l'arrestation de personnes, les envoyer en prison et parfois les tuer pour leurs organes est bien plus répandu que vous ne l'imaginez. Comment supposez-vous que Steve Jobs a obtenu un nouveau foie si rapidement, alors que des milliers d'autres personnes en attendaient un ? Il l'a acheté. Tiens, pensez-vous vraiment que Steve Jobs soit resté en file d'attente comme tous les autres et qu'un foie soit apparu magiquement beaucoup plus vite que pour quelqu'un d'autre ?

Consentement présumé

Il existe une offensive mondiale pour prélever les organes de quiconque n'exprime pas explicitement son refus. Ces lois sont appelées lois de "consentement présumé" et elles n'existent que pour fournir un approvisionnement en organes humains frais qui vont générer des milliards de dollars de profit pour une industrie psychopathe à l'esprit criminel.

Comme l'explique un article du Journal Médical britannique de 2011, ces lois de consentement présumé signifient que des médecins peuvent commencer à prélever les organes de votre femme, de vos enfants ou d'autres proches sans même demander la permission aux membres de la famille !

Comme l'explique cet article :
Le consentement présumé est connu autrement comme système de "dérogation" et signifie que sans le souhait express exprimé de ne pas être donneur d'organes, on suppose qu'il y a consentement. Ce peut être dans le détail connu comme une "dérogation à la dure" où la famille n'est pas consultée.
Il existe même un site web à ce sujet – PresumedConsent.org – qui emploie un beau langage fleuri et une imagerie bien pensante pour cacher le fait de pousser les médecins à prononcer davantage de "mort" de patients et à prendre leurs organes pour assurer chaque année des millions supplémentaires de dollars à l'industrie de la greffe.

Nous parlons ici d'un prélèvement coercitif d'organes pour alimenter le trafic.

Pensez-y la prochaine fois qu'on veut vous faire remplir un papier où est écrit, "Voulez-vous être donneur d'organes ?"

Vous n'avez qu'à répondre : "Non merci. Je préfère que les médecins essaient en fait de me garder en vie".

Ne donnez aux médecins aucune incitation à vous tuer. Ils tuent déjà assez de malades sans le faire exprès.

Croyez-moi : stop aux dons d'organe. Si vous voulez vraiment aider les personnes, apprenez-leur à protéger les organes que Dieu leur a déjà donné grâce aux super-aliments, la nutrition, l'exercice et la vie saine.

9 juillet 2013

Le pétrole dans tous ses états

Pourquoi le pétrole n'a pas d'avenir ? - Ce documentaire sur le pic pétrolier peut être assez déroutant pour les personnes non habituées à ce type de discours. Sans lendemain "There's no tomorrow" (version sous titrée en français) est une excellente animation retraçant l'histoire du pétrole et de son utilisation par l'espèce humaine. Elle montre comment l'humanité est devenue dépendante de cette énergie, et de l'impasse à laquelle elle conduit par l'intermédiaire du système économique en place : le capitalisme basé sur la croissance économique. Étant sur une planète finie, ce système ne pourra plus durer longtemps et les énergies renouvelables seront loin d'être "la solution miracle" car dépendante également du pétrole. Ce documentaire propose quelques solutions pour une approche locale de l'économie et d'atteindre l'autonomie en limitant les besoins en énergies, comme nos ancêtres, pour augmenter les chances de chacun de s'en sortir à l'avenir. Étant sur une planète finie, ce système ne pourra plus durer longtemps et les énergies renouvelables seront loin d'être "la solution miracle" car également dépendante du pétrole. Ce documentaire propose quelques solutions pour une approche locale de l'économie et d'atteindre l'autonomie en limitant les besoins en énergies, comme nos ancêtres, pour augmenter les chances de chacun de s'en sortir à l'avenir.



La malédiction du pétrole - Les intérêts des plus grandes puissances mondiales dans une région en proie à la piraterie, où les gisements de pétrole et de gaz excitent les convoitises. Depuis la découverte d'hydrocarbures dans la Corne de l'Afrique, la région, déjà mise à mal par les conflits «internes» aiguisés par les appétits extérieurs, est devenue plus stratégique encore. Les pays occidentaux n'y règnent plus en maîtres. Depuis la découverte d'hydrocarbures dans la Corne de l'Afrique, la région, déjà mise à mal par les conflits "internes" aiguisés par les appétits extérieurs, est devenue plus stratégique encore. Les pays occidentaux n'y règnent plus en maîtres. De nouvelles puissances mondiales, notamment la Chine, entrent dans le jeu, attirées par les ressources disponibles de la région. Sur le pourtour de l'océan Indien, des mouvements politiques d'opposition se réveillent, tandis que les bouleversements politiques dans le monde arabe modifient les alliances et les forces en présence. Et la "communauté internationale" vient de reconnaître son échec relatif dans la lutte contre la piraterie qui sévit dans le golfe d'Aden et l'océan Indien. Dans un contexte d'insécurité généralisé, les réalisateurs canadiens Alexandre Trudeau et Jonathan Pedneault ont interrogé politiques et experts internationaux pour comprendre comment la course aux ressources énergétiques a forgé de nouvelles règles du jeu.



Et si le pétrole venait à manquer - Le pétrole est le moteur du monde actuel. Jusqu'à maintenant, nous l'avons utilisé pour nous déplacer sur terre, sur mer et dans les airs, nous chauffer et pour entrer de plein fouet dans l'industrialisation du XXIe siècle. Qu'arriverait-il si nos ressources en pétrole s'épuisaient ? Scénarios catastrophes nous présente le monde comme nous ne pouvons l'imaginer, sans pétrole. Jusqu'à quel point devrions-nous changer nos habitudes de vie pour faire face à cette pénurie ?


EXPLOSIF ! L'Europe nous surveille !


L’atterrissage forcé de l’avion du président bolivien à Vienne a montré que les protestations des gouvernements européens face à la surveillance massive exercée par l’agence américaine de renseignement de la NSA n’étaient qu’une vulgaire comédie.

Ils ont obligé Evo Morales à atterrir à Vienne le 2 juillet parce que plusieurs pays européens – dont la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal – ont fermé leur espace aérien à son avion qui se dirigeait de Moscou vers La Paz. La raison de cet acte étaient des soupçons non fondés que le lanceur d’alerte américain Edward Snowden se trouvait à bord de l’avion.

Par cet incident, ces gouvernements se sont couverts de honte ; ce fut en particulier le cas pour le président français François Hollande. Lundi, il avait critiqué les mesures d’espionnage de la NSA entreprises par les Etats-Unis et déclare : "Nous ne pouvons pas accepter ce type de comportement entre partenaires et alliés. Nous demandons que cela cesse immédiatement".

Jeudi, il servait de shérif adjoint aux services de renseignement américains, mettait en danger la vie du président bolivien dans le but de livrer l’homme qui a révélé l’ampleur des écoutes opérées par la NSA en Amérique.

La France s’est par la suite excusée auprès du gouvernement bolivien. En le faisant, Hollande a admis indirectement qu’il avait pris lui-même la décision de la fermeture et de l’ouverture de l’espace aérien français.

Il évoquait des informations contradictoires sur les passagers se trouvant à bord de l’avion – suggérant qu’il avait reçu un rapport selon lequel Snowden se trouvait à bord. "Dès lors que j'ai su que c'était l'avion du président bolivien, j'ai donné immédiatement l'autorisation de survol du territoire français," a-t-il ajouté.

Tous les autres gouvernements européens se sont comportés de la même façon que le gouvernement français. Bien que le public soit indigné de l’interception massive de données opérée par les Etats-Unis, pas un seul gouvernement européen n’est disposé à accorder l’asile politique à Snowden.

Même le traitement scandaleux du président bolivien n’a pas entraîné un murmure de protestation dans les capitales européennes.

Lorsque la CIA utilisa l’espace aérien européen pour kidnapper des suspects présumés de terrorisme dans le but de les torturer (les soi-disant ‘extraditions extraordinaires’), des normes bien différentes ont été appliquées. Pas un seul gouvernement n’a insisté sur sa souveraineté pour fermer son espace aérien, bien qu’il fût clair que les vols étaient illégaux.

En Italie, vingt-deux agents de la CIA et l’ancien chef du renseignement italien, Nicolo Pollari, ont été condamnés à de longues peines de prison pour le kidnapping d’un religieux musulman égyptien. Quelques pays de l’Union européenne – comme la Pologne et la Roumanie – ont même fourni à la CIA des installations où opérer la torture.

Derrière cette attitude il y a plus que de la simple servilité ou de la lâcheté vis-à-vis de l’impérialisme américain. Ce qui lie les gouvernements européens à Washington, ce sont leurs intérêts de classe communs.

Ils s’inquiètent de ce que le gouvernement américain espionne leurs installations gouvernementales, leurs missions diplomatiques et leurs entreprises et de ce que les informations ainsi obtenues sont ensuite utilisées pour les faire chanter. Ils collaborent néanmoins étroitement avec les services secrets américains et maintiennent des appareils de renseignement similaires afin de surveiller leurs propres populations et de réprimer l’opposition sociale et politique.

Plus le débat sur les révélations de Snowden continue, plus de choses sont révélées sur ce qui se passe effectivement en Europe.

Le quotidien français Le Monde par exemple a révélé jeudi 4 juillet que "le service de renseignement DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs en France, tout comme les flux entre les Français et l’étranger. La totalité de nos communications sont espionnées, » écrit ce journal. « Les politiques le savent parfaitement, mais le secret est la règle : ce Big Brother français est clandestin. Il échappe à tout contrôle."

Comme en Amérique, on prétend que les services secrets ne regardent que les metadonnées et pas le contenu. "La DGSE collecte ainsi les relevés téléphoniques de millions d'abonnés… Même chose pour les mails (avec possibilité de lire l'objet du courrier), les SMS, les fax…Et toute l'activité Internet, qui passe par Google, Facebook, Microsoft, Apple, Yahoo!... " écrit Le Monde. "Le dispositif est évidemment précieux pour lutter contre le terrorisme. Mais il permet d'espionner n'importe qui, n'importe quand."

De cette façon, la DGSE collecte des milliards de milliards de données qui sont stockées sur trois étages du sous-sol de ses installations à Paris. Les superordinateurs de ce service secret peuvent traiter des dizaines de millions de gigabits à la seconde !

Selon le Monde, les autres services de renseignements français ont eux aussi, accès à cette immense banque de données. Sous couvert d’« anonymat de l’information » même la police judicaire a accès à certaines informations. Ce dispositif, dit ce journal, est totalement illégal, car il n’existe aucune base légale pour le stockage massif de données par les services secrets.

Le BND, le service de renseignement extérieur de la République fédérale d’Allemagne collecte lui aussi, de grandes quantités de données comme l’a confirmé son ex-directeur, Hans-Georg Wieck, à la station de radio Deutschlandfunk. Wieck a dit qu’il n’était pas surpris de l’étendue de la surveillance de l’Internet par les agences de renseignement britanniques et américaines. De tels procédés sont naturels, le pain quotidien des services secrets - y compris celui du BND.
Article traduit sur WSWS

7 juillet 2013

L'anarchie est la nouvelle norme

Dans un certain nombre d’articles et dans mon dernier livre intitulé : "L'échec du laissez-faire du capitalisme et la dissolution économique occidentale", j’ai montré que la crise de la dette souveraine européenne est utilisée pour mettre fin à la souveraineté des pays qui sont membre de l’UE. Il n’y a aucun doute que cela soit vrai, mais la souveraineté des états membres de l’UE n’est que nominale.
Vers une nouvelle économie pour le monde entier - Le 1% a arraché une révolution économique et politique. Par la délocalisation des emplois industriels et services professionnels, les sociétés américaines ont détruit la croissance de revenu des consommateurs, la base de l'économie américaine, laissant la majorité de la population embourbé dans la dette. La déréglementation a été utilisé pour concentrer le revenu et de la richesse dans quelques mains et les sociétés financières dans les entreprises "too big to fail", supprimant les sociétés financières de la discipline du marché et de forcer les contribuables américains et européens pour couvrir les pertes provoqués par les banksters. La destruction de l'environnement a accéléré les économistes refusant de compter l'épuisement des ressources de la nature comme un coût et que les sociétés imposent le coût de leurs activités sur l'environnement et sur des tiers qui ne partagent pas les bénéfices. C'est le livre à lire pour ceux qui veulent comprendre les erreurs qui mènent l'Occident à genoux.
Bien que les nations individuelles retiennent toujours une certaine souveraineté du gouvernement de l’UE, elles sont néanmoins toutes sous le doigt de Washington, comme vient une fois de plus le démontrer, l’action récente et hostile prise par la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Autriche aux ordres de Washington, contre l’avion transportant le président bolivien Evo Morales.

Volant de retour de Moscou vers la Bolivie, l’avion de Morales s’est vu refusé le survol de leur territoire et l’autorisation de refaire du carburant par les marionnettes de Washington que sont la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal; ainsi il dût attérir en Autriche, où l’avion présidentiel fut soumis à une fouille de recherche d’Edward Snowden. Ceci est une démonstration de force de Washington pour kidnapper Snowden de Bolivie s’il avait été à bord de l’avion présidentiel, en total défi de la loi internationale afin aussi de donner une leçon aux petits réformateurs comme Morales que l’indépendance aux ordres de Washington n’est pas permise.

Les Etats marionnettes européens se sont pliés à cette incroyable incartade des règles diplomatiques et de la loi internationale et ce malgré le fait que chacun de ces pays a été averti que Washington espionne en toute impunité leurs gouvernements, leurs diplomates et leurs citoyens. Leur remerciement à Snowden pour ces révélations que Washington enregistrait chaque communication émanant de leur pays, fut d’aider Washington à capturer Snowden.

Ceci nous donne le degré restant de morale, d’honneur et d’intégrité dans la civilisation occidentale : Zéro !

Snowden a officiellement informé les pays du monde que leurs communications n’ont plus aucune indépendance ni sphère privée de la part des yeux et des oreilles de Washington. L’arrogance et la prétention de Washington est choquante et pourtant aucun pays ne s’est levé contre et offert l’asile politique à Snowden. Le président équatorien Correa a été intimidé et Washington lui a tapé sur les mains pour que Correa retire sa proposition d’asile à Snowden. Pour la Chine et la Russie, les cibles favorites de Washington concernant la diabolisation par les droits de l’Homme, donner l’asile à Snowden aurait été un triomphe propagandiste, mais aucun de ces deux pays n’a voulu faire face aux inévitables confrontations que les représailles de Washington provoquées.

Bref, les gouvernements des pays du monde veulent bien plus l’argent de Washington et ses bonne grâces que la vérité, l’intégrité ou même leur indépendance.

Les interventions sordides de Washington contre Snowden et Morales donnent au monde une autre chance de tenir Washington pour responsable avant que sa suffisance et sa prétention ne force le monde à choisir entre accepter l’hégémonie américaine ou la 3ème guerre mondiale. Les pays, divisés entre eux et dans la course au fric et aux faveurs ne font en fait que permettre à Washington d’établir quoi que ce soit qu’il juge légitime. La ligne hors-la-loi de Washington est en train d’être établie comme la nouvelle normalité.

Les gouvernements sud-américains sont peu enclins à s’unir contre l’affront de Washington. Quelques uns de ces pays sont dirigés par des réformateurs qui représentent le peuple au lieu des élites riches alliées de Washington, mais la plupart d’entre eux préfèrent des relations calmes avec Washington et les élites domestiques. Les Sud-Américains assument que Washington réussira à renverser les réformateurs comme cela a été fait dans le passé.

En Europe les manchettes de presse sont du style : "La surveillance de la NSA menace les accords de libre échange de l’Union Européenne et Merkel demande des explications." Les protestations publiques sont le minimum syndical que les marionnettes se doivent de conserver et cela sera vu de cette façon par Washington. Le gouvernement français dit que les pourparlers sur le commerce devraient être temporairement suspendus "pour quelques semaines afin d’éviter toute controverse". Quoi qu’il en soit, le gouvernement allemand lui dit : "Nous voulons ces accords de libre-échange et nous voulons négocier maintenant". En d’autres termes, ce que Merkel décrit comme "une attitude de guerre froide inacceptable est acceptable aussi loin que l’Allemagne a ses accords de libre-échange."

Le désir pour l’argent de Washington aveugle l’Europe des véritables conséquences de ces accords de libre-échange. Ce que ces accords feront sera de plier les économie de l’Europe dans l’hégémonie économique de Washington bien plus avant. L’accord est fait pour aspirer l’Europe en dehors de la zone d’influence russe, tout comme le traité de partenariat trans-pacifique est fait pour aspirer les pays asiatiques en dehors de la zone économique de la Chine et les forcer dans des relations structurées par et avec Washington. Ces accords ont très peu à voir avec le libre-échange et tout à voir avec l’hégémonie américaine.

Ces accords de libre-échange commettront les partenaires européens et asiatiques à soutenir le dollar. De fait, il est possible que le dollar supplante l’Euro et les monnaies asiatiques et deviennent la monnaie unique des partenaires. De cette façon, Washington peut institutionnaliser le dollar et le protéger des conséquences néfastes de la planche à billets qui a été utilisée pour renforcer la solvabilité des banques "to big to fail" et pour financer les déficits monstres sans fin dans le budget fédéral.

Article traduit sur PCR

Le dessous des cartes des conflits en 2030

Dans moins de 20 ans, avec 8 milliards d’habitants et la croissance économique de nouvelles puissances, la compétition pour l’accès aux ressources va s’intensifier et pourrait provoquer de nouveaux types de conflits. Aujourd’hui, les principaux conflits sont concentrés au cœur d’un arc de crise, qui s’étend du Sahel à la frontière afghano-pakistanaise. D’ici 2030, l’imbrication potentielle de ces différents conflits pourrait avoir des répercussions sur le reste du monde, et l’arc de crise pourrait s’étendre. Le Dessous des Cartes analyse ces possibles extensions géographiques en 2030.

4 juillet 2013

Comment osent-ils ?

En cinq épisodes, nous cherchons qui sont les gagnants et les perdants de la crise de l'euro. En nous demandant avant tout : quelle Europe souhaitons-nous ? Série internet basée sur le best-seller de Peter Mertens "Comment osent-ils ?- L'euro, la crise et le grand hold-up."

L’éruption du volcan Eyjafjallajökull est un phénomène naturel. La crise économique non. Pas question ici d’impuissance face à des forces indomptables, mais d’indignation. Les banquiers et autres fabricants de bulles financières ont reçu... davantage encore de pouvoir qu’avant la crise. Dans un gigantesque hold-up, des millions d’euros ont, de nouveau, été transférés aux millionnaires. En Europe, les spéculateurs jouissent d’un statut impérial et se font appeler gentiment « les marchés ». Comme l’empereur Néron, ils décident – en tendant le pouce vers le haut ou vers le bas – du sort de peuples entiers. En Grèce, en Italie et ici, ils exigent encore que vous et moi payions la crise, pour la seconde fois. Comment osent-ils ! Comment osent-ils ? fait revivre l’esprit de Thyl Ulenspiegel et donne voix à ce mouvement qui, à contre-courant, veut reconquérir démocratie, liberté et économie des mains des papes et des gouvernements de technocrates de l’Europe capitaliste.


ALERTE ROUGE ! La France se prépare à surveiller son peuple !

Incroyables révélations sur le Big Brother français : La DGSE intercepte et enregistre toutes les télécommunications du peuple français selon le journal Le Monde. Emails, SMS, fax et autres communications sont stockés dans une base de données à Paris sur plusieurs étages. Selon Le Figaro, le gouvernement se prépare à nous mettre sur écoute permanente et surveiller les réseaux de télécommunication. Une fois de plus, les droits de l'Homme risque de prendre un sacré coup dans la gueule !

La France vire-t-elle à la société orwellienne voire à la dictature ? En pleine affaire Snowden, du nom de cette taupe qui a révélé comment l'Amérique espionne le monde au nom de l'antiterrorisme, le gouvernement s'apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire dont certaines dispositions étendent les possibilités de capter les données numériques de dizaines de milliers de personnes par an. Il s'agit de savoir qui ces potentiels « ennemis d'État » appellent et qui les joint, ou même de les localiser en temps réel à travers leurs téléphones, leurs ordinateurs. En dehors de toute action judiciaire.

Le Monde est en mesure de révéler que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, les services spéciaux) collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l'étranger : la totalité de nos communications sont espionnées. L'ensemble des mails, des SMS, des relevés d'appels téléphoniques, des accès à Facebook, Twitter, sont ensuite stockés pendant des années.

Si cette immense base de données n'était utilisée que par la DGSE qui n'officie que hors des frontières françaises, l'affaire serait déjà illégale. Mais les six autres services de renseignement, dont la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), les douanes ou Tracfin, le service de lutte contre le blanchiment, y puisent quotidiennement les données qui les intéressent. En toute discrétion, en marge de la légalité et hors de tout contrôle sérieux. Les politiques le savent parfaitement, mais le secret est la règle..


Quelles sont exactement ces informations collectées ? Est-ce légal ? Qui est au courant de ce système de surveillance ? Les explications de Jacques Follorou, journaliste au service International du "Monde" en vidéo.



Le site PRISM Break propose aux internautes une liste des logiciels et services alternatifs pour limiter la couverture de PRISM et l'espionnage par la NSA sur leurs activités en ligne. Voici la liste :
  • Système d'exploitation (Linux) ;
  • Navigateur web (Ice Cat, Firefox, Tor) ;
  • Moteur de recherche (Duck Duck Go, Seeks, Starpage, Ya Cy) ;
  • Transaction financière en ligne (Bitcoin) ;
  • Webmail (Bitmessage, Riseup) ;
  • Client de messagerie (Icedove, Thunderbird) ;
  • Chiffrement des e-mails (Enigmail, GPG, Mailvelope, WebPG) ;
  • Hébergement à distance (OwnCloud, Sparkleshare) ;
  • Réseau social (Diaspora, Friendica, GNU Social, Pump.io) ;
  • Logiciel de discussion instantanée (OTR, Pidgin, Retro Share) ;
  • Application de visioconférence (Jitsi) ;
  • Plate-forme de publication de contenus (GNU MediaGoblin) ;
  • Suite bureautique web (Ethercalc, Etherpad)

Starpage vous informe :

Protégez vous de PRISM !

« PRISM »: l'énorme scandale d'espionnage d'Internet par le gouvernement des États-Unis dévoilé.

Le Washington Post et le Guardian ont révélé l'existence d'un programme géant de surveillance de l'internet dont le nom de code est « PRISM ». Ils annoncent que la NSA et le FBI ont eu un accès direct au serveurs de neuf fournisseurs d'accès, comprenant Facebook, Microsoft, Google, Apple, Yahoo, YouTube, AOL et Skype, et que ce programme a été lancé depuis au moins sept ans.

Ces révélations suscitent un considérable émoi international.

Des programmes comme PRISM violent l'intimité de nos communications, brisent la confiance dans nos gouvernements et représentent un danger pour la liberté sur notre liberté sur internet. Protéger l'intimité des communications privées et de défendre les libertés publiques, telle a toujours été la vocation de StartPage.

Aussi, ne vous étonnera-t-il pas que nous soyons des opposants farouches à tous les programmes d'espionnage à grande échelle, tels que PRISM. Dans le passé, même les programmes de surveillance d'internet lancés par des gouvernements avec de bonnes intentions sont devenus des outils débouchant sur des usages abusifs, utilisés par exemple pour la surveillance des mouvements de défense des droits civils ou de mouvements opposés à la guerre.

StartPage et son moteur de recherche jumeau Ixquick n'ont, dans leur histoire déjà vieille de 14 ans, jamais fourni un seul bit d'information à aucun gouvernement ou à aucun de ses « services ». Qu'il s'agisse bien sûr de PRISM ou d'aucun autre programme américain. Ni d'aucun autre programme dans le monde.

Voici comment et en quoi nous sommes différents :
  • StartPage n'enregistre et ne conserve aucune donnée personnelle de ses utilisateurs. Ceci doit être clair pour tout le monde, y compris les agences gouvernementales concernées. Nous n'enregistrons pas les adresses IP de nos utilisateurs ni n'utilisons des cookies de suivi. Si bien qu'il n'y a littéralement aucune donnée vous concernant accessible sur nos serveurs. Puisque nous ne savons même pas quels sont nos clients, nous ne pouvons informer de quelque manière que ce soit Big Brother. De fait, depuis 14 ans, nous n'avons jamais reçu aucune demande d'aucune autorité gouvernementale réclamant des données sur nos utilisateurs.
  • StartPage fait appel à des communications cryptées par défaut (HTTPS). Le chiffrage prévient la curiosité. Votre navigation est cryptée de sorte que des tiers ne puissent siphonner votre connexion à internet pour voir quelles recherches vous faites. Cette méthode, conjuguée avec l'absence de stockage de données vous concernant sur nos serveurs, assure la protection de votre vie privée.
  • Notre Société a son siège en Europe, aux Pays-Bas. La législation américaine ne s'y applique pas, du moins pas sans restrictions. Toute demande de fournir des données sur un utilisateur, de quelque gouvernement qu'elle vienne, est, le cas échéant, soumise au crible de l'examen par nos juristes. Et nous n'y donnons pas suite, sauf à ce que la législation à laquelle nous sommes soumis dans notre pays ne nous y oblige sans équivoque. Et même dans cette hypothétique situation , comme indiqué ci-dessus, nous ne détenons aucunes données utilisateurs susceptibles d'être fournies.
  • Jamais nous n'accepterons d'apporter délibérément notre concours à des programmes d'espionnage comme PRISM
  • StartPage ne peut être obligée à vous espionner. Étant donné la robuste protection de la vie privée qui règne en Europe, les gouvernements européens ne peuvent légalement forcer des fournisseurs d'accès comme nous à participer à un programme d'espionnage de nos utilisateurs. Et si cela devait évoluer, nous le combattrions sans faillir.
La protection de la vie privée,
ce n'est pas seulement notre politique,
c'est notre mission !

StartPage.com & Ixquick.com
Robert E.G. Beens, Président

2 juillet 2013

Aux origines de l'humanité

L'épique et irrésistible histoire de l'Homo Sapiens revisitée à l'aide des toutes dernières découvertes scientifiques, des meilleurs experts et de stupéfiantes images de synthèse.

Il y a plusieurs millions d’années, un événement capital a eu lieu dans les plaines d’Afrique : des grands singes quadrupèdes se sont redressés et ont marché sur leurs seules pattes arrière. Ce changement de posture a petit à petit entraîné une évolution de leur cerveau et, au fil du temps, ces singes sont devenus des hommes. Cet épisode revient sur la découverte en Éthiopie, en 2000, du fossile de Selam, une petite fille décédée à un âge estimé à 3 ans, qui aurait vécu il y a environ 3,3 millions d’années...

Il y a quelque 2 millions d’années est apparue une nouvelle espèce dotée de capacités sans précédent dans le royaume animal : l’Homo Erectus, l’un des premiers représentants du genre humain. Il a développé des innovations clés qui lui ont permis de prospérer : l’utilisation d’outils pour la chasse aux grandes proies, l’usage du feu, le renforcement des liens sociaux afin de mieux protéger sa descendance… Ce deuxième volet se concentre sur le premier squelette qui nous ressemble vraiment, celui du garçon de Turkana, qui a vécu il y a plus d’un million et demi d’années au Kenya.

Homo Erectus a été le premier à quitter l’Afrique il y a un peu moins de 2 millions d’années. Les vagues migratoires successives ont notamment donné naissance à l’Homme de Florès en Indonésie, et plus tard, en Europe, à l’Homme de Neandertal. Mais pourquoi ce dernier a-t-il disparu au moment de l’arrivée de l’Homo Sapiens en Europe ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...