Recherche

26 mai 2013

Les francs maçons à visage découvert

Documentaire sur la franc-maçonnerie révélant quelques uns des mystères qui entourent les francs maçons et leurs rites. Retour sur l'histoire de la franc-maçonnerie en France, recueil de témoignages de personnes au hasard dans la rue et de francs-maçons sur leur engagement et leur pratique.

Un ancien documentaire réalisé pour "les Dossiers de l'écran" bien utile pour comprendre que la Franc-Maçonnerie n'est pas une société secrète mais bien une société initiatique discrète, qui ouvre ses loges aux profanes lors de Tenues Blanches. Ce documentaire montre l'entrée en Loge et une Loge maçonnique avant l'Ouverture des Travaux. Il fait découvrir aux profanes les principaux symboles maçonniques et leur signification.

22 mai 2013

AVERTISSEMENT - Les bulles financières préparent un nouveau crash économique et le spectre de la déflation menace

C'est un signe certain de la crise systémique du capitalisme mondial que les mêmes mesures mises en place pour tenter d'empêcher une crise créent les conditions d'un effondrement financier qui ira bien plus loin que celui de 2008.

Durant près de cinq ans, les principales banques centrales du monde ont pompé environs 7 000 milliards de dollars dans les marchés financiers dans le but avoué de tenter d'initier une reprise économique. Les données économiques du monde entier indiquent que cela a manifestement été un échec.

Les statistiques sur le niveau des prix sont parmi les plus parlantes. Celles-ci montrent qu'au lieu d'une inflation – un signe de reprise dans des conditions dites "normales" - les pressions déflationnistes s'intensifient.

En Amérique, les coûts pour les consommateurs ont baissé de 0,4% en mai, le plus important déclin depuis la fin 2008, après un déclin de 0,2% en avril. En Europe, mis à part les coûts de la nourriture et de l'énergie, les prix pour les consommateurs dans les 17 pays membres de la zone euro n'ont augmenté que de 1% en avril comparé à l'année précédente.

Cette tendance à la baisse a des implications profondes. Confrontées à la baisse des prix de leurs produits, les grandes firmes et les grands groupes cherchent à faire des profits non en investissant et en développant la production, comme ils chercheraient à le faire si une reprise était en vue, mais en pratiquant des coupes sauvages dans les coûts de production et par la spéculation financière. Les réductions qui en résultent dans les salaires et les emplois entraînent une réduction de la demande des consommateurs, alimentant à nouveau cette tendance déflationniste.

D'autres données économiques soulignent ce processus. Le mois dernier, la production industrielle américaine est tombé de 0,5% au premier trimestre, comparé à un déclin prévu de 0,2%, donnant lieu à des prédictions que les résultats du second trimestre seraient encore pires que ceux du dernier trimestre de 2012, où l’économie américaine connu une expansion quasi-nulle.

Dans la zone euro, le chômage a augmenté pour le 23e mois consécutif, et se tient maintenant à 12,1%, une augmentation de 1,1% par rapport au niveau d'il y a un an. L'économie de la zone euro s'est contractée de 0,2% au premier trimestre, ce qui signifie que la contraction actuelle a duré plus longtemps qu'en 2008-2009.

Depuis le début de la crise en 2008, la perspective était que la Chine pouvait fournir la base d'une expansion à long terme de l'économie globale. Mais si la production industrielle et les ventes au détail ont toutes deux montré une augmentation significative le mois dernier, pointant une croissance économique de 7,5% cette année, ces espoirs sont en train d’être anéantis.

Dans un article récent qui pointait "l'absence d'une source forte de croissance de la demande partout dans l'économie mondiale", le Financial Times notait "que les inquiétudes sur l'économie chinoise étaient très répandues." À la longue il était clair que la croissance à deux chiffres de la décennie précédente est une chose du passé, et qu'à court terme, en dépit d'un développement du crédit, l'augmentation du PIB entraîné par ces prêts était près de son plus bas niveau depuis dix ans.

Par contraste avec les tendances dans l'économie réelle, les marchés financiers connaissent un boom sans précédent. L'indice Dow Jones des valeurs industrielles est en augmentation de 15% depuis que la Réserve fédérale a lancé son troisième plan d'assouplissements quantitatifs en septembre dernier. Au Japon, l'indice Nikkei a bondi de 44% depuis décembre dernier et l'élection du gouvernement Abe, qui demandait que la Banque du Japon soutienne l'apport de monnaie. Au Royaume-Uni, l'indice FTSE a gagné 20 pour cent dans les six derniers mois grâce à l'assouplissement quantitatif de la Banque d'Angleterre, en dépit du fait que la "reprise britannique" est plus faible que celle de la Grande dépression, pendant que les marchés d'action européens ont monté de 30% depuis juillet dernier.

Ces augmentations sont alimentées entièrement par les milliers de milliards de dollars pompés dans le système financier par les grandes banques centrales.

Mais au lieu d'exprimer une soi-disant reprise, les marchés d'actions en plein boom ne font que montrer la fièvre qui s'est emparée du système capitaliste avec l'approfondissement de la crise. Jamais dans l'histoire du capitalisme mondial il n'y a eu une telle divergence entre les marchés financiers et les processus économiques réels.

L'augmentation sans précédent des marchés financiers a déclenché des inquiétudes sur la création des conditions nécessaires à un krach. Comme le chroniqueur du Financial Times, Gillian Tett, l'a remarqué : "Pendant que l'afflux de liquidités venant des banques centrales permet au système d'absorber de petits chocs, il masque également les contradictions internes et les fragilités qui pourraient refaire surface si un choc devait se produire avec un potentiel pour […] une future instabilité violente qui augmenterait rapidement."

Alors que toutes les analyses rationnelles indiquent que les conditions actuelles ouvrent la voie à un désastre, la fièvre spéculative continue à suivre sa propre logique perverse. Comme l'a dit en juillet 2007, l'ex-directeur général du géant bancaire américain Citigroup, Chuck Prince, dans une phrase restée célèbre : "Tant que la musique joue, pourtant, il faut se lever et danser." À peine plus d'un an après, le système financier mondial plongeait dans sa pire crise depuis les années 1930.

Aujourd'hui, la situation est potentiellement plus explosive qu'il y a cinq ans. Cela tient à ce que contrairement à 2008, les banques centrales, après avoir rachetés des dettes publiques et autres actifs financiers pour des milliers de milliards de dollars, sont devenues elles-mêmes des joueurs importants du marché, et seront donc touchées directement par un effondrement des marchés financiers.

De plus en plus, elles sont prises au piège qu'elles ont elles-mêmes créé. Le retrait des mesures de stimulus financier menace de faire éclater la bulle. En même temps, la création d'encore plus d’argent les plonge plus profondément dans le marasme.

La semaine dernière, les économistes du FMI ont publié une analyse prévenant que mettre fin aux politiques d'argent facile pourrait infliger aux banques des pertes sévères, les taux d'intérêt montant en flèche et la valeur des obligations chutant. La Réserve fédérale pourrait connaître une perte équivalente à 4% du PIB (628 milliards de dollars), la Banque du Japon pourrait perdre 7,5% du PIB de ce pays, et celle d'Angleterre près de 6%.

En d'autres termes, un nouveau choc financier pourrait remettre en question la stabilité des banques centrales elles-mêmes. Contrairement à la situation de 2008-2009, elles seraient incapables de monter une opération de sauvetage.

L'approfondissement de la crise du capitalisme a les implications politiques les plus profondes.
Les cinq dernières années ont vu l'afflux de centaines de milliards de dollars dans les coffres des banques et des spéculateurs, et de l'élite financière bénéficie de leurs activités, pendant que l'appauvrissement de sections toujours plus larges de la population s'est poursuivi sans relâche.

Ces mesures, loin de produire une "reprise économique," ont ouvert la voie à des désastres qui seront encore plus grands.

La classe ouvrière internationale doit préparer sa propre réponse indépendante : la lutte politique pour renverser le système capitaliste en faillite par une lutte révolutionnaire pour le pouvoir politique et la reconstruction de la société sur des fondements socialistes.

Article traduit sur WSWS

19 mai 2013

Révolution 2013 : Libérez votre esprit, franchissez la porte !

Il est grand temps de se réveiller car les politiques se foutent de notre gueule et pendant ce temps, le rouleau compresseur de la dictature financière continue de nous écraser ! Peuples du monde : REVEILLEZ VOUS et RESISTANCE contre ce système infâme ! Les peuples en ont marre de cette politique corrompue, des banquiers, de l'empire de la finance,... et ne vont plus se laisser faire ni s'indigner - Faut qu'ils arrêtent de nous prendre pour des cons autrement ça va péter - Le combat ne fait que commencer !


L'argent dette

La dette des gouvernements, des entreprises et des ménages a atteint des proportions astronomiques et enfle de plus en plus démesurément de jour en jour. D'ou vient tout cet argent ? Comment peut-il y avoir TANT d'argent à prêter ? La réponse est... qu'il n'y en a pas. De nos jours, L'ARGENT S'EST FAIT DETTE. S'il n'y avait PAS DE DETTE. Il n'y aurait PAS D'ARGENT. Si tout ceci vous laisse perplexe, rassurez-vous, vous n'êtes pas le seul ou la seule. Très peu de gens comprennent ce système, même si nous sommes tous touchés.

Renflouements, plans de relance, dettes empilées sur d'autres dettes. Quand tout cela prendra-t-il fin ? Comment sommes-nous arrivés à une situation où il n'y a jamais eu autant de richesse matérielle ni de productivité, et où pourtant tout le monde est endetté auprès des banquiers ? Et voilà que soudain les banquiers n'ont plus d'argent et que nous, les contribuables, devons les renflouer en nous endettant encore d'avantage ! L'Argent Dette explore l'arithmétique déroutante, frauduleuse et destructrice du système monétaire qui nous tient en otages par une dette constamment grandissante...

... et envisage des systèmes novateurs d'avenir.
« À travers les âges, avec leurs magouilles, les hommes rusés ont fait de l’argent un outil pour parvenir à leurs vils objectifs. Avec l’apparition de l’entreprise privée, l’argent utilisé comme moyen de repousser les limites du troc a permis au tricheur d’exploiter l’honnête homme qui, pour se protéger, a fait appel à la protection du gouvernement, mais a vite découvert qu’il faisait face à deux voleurs : le courtier et le pilleur politique qui travaillaient main dans la main contre lui. Avec cette combine, le courtier a acquis le prestige de l’approbation politique accordée en vertu de la loi et l’État a obtenu un moyen douteux d’imposer des impôts aux citoyens (par le biais d’un impôt caché appelé l’inflation). C’est une alliance vicieuse, qui reste vicieuse. »
E.C. Reigel (1879-1953) - théoricien monétaire et défenseur des consommateurs

FauxMonnayeurs.org a écrit :
Depuis 1973 et entériné par l'article 104 de Maastricht et transposé dans l'article 123 de Lisbonne, l'Etat a supprimé le recours à l'émission de bons du trésor (emprunt d'état, exempt d'intérêts) puis s'est interdit toute création monétaire en interdisant tout recours à l'emprunt auprès de sa banque centrale à travers le traité européen. Cet état de fait, malicieusement déguisé, rend tout investissement "hors de prix". Ainsi nous sommes assis sur une montage de dettes artificielles dont les conséquences sont dramatiques: Diminution générale du pouvoir d'achat, extension de la pauvreté et misère absolue pour une majeure partie de la population terrestre. 
Il s'agit d'un plan complet de précisions surprenantes pour créer un tout nouveau système appliqué avec les technologies qui existent en ce moment.

L'Argent Dette montre en termes simples pourquoi notre concept primitif de l'argent comme une simple marchandise unique et uniforme est à l'origine du dysfonctionnement du système monétaire et un facteur majeur dans l'injustice économique et politique. Il est maintenant, et il a longtemps été, une autre façon de faire "du fric".

16 mai 2013

Tant qu'il y aura des moutons…

Quelques images de ce monde - Histoire sans paroles d'un voyageur égaré.

"Il va de soi que la stabilité, en tant que spectacle, n'arrive pas à la cheville de l'instabilité. (...) Le bonheur n'est jamais grandiose." - Aldous Huxley, Le meilleur des Mondes.

Les questions les plus simples sont souvent les plus compliquées. Une seule vie suffit-elle à y répondre ? Qu'en pensez-vous ?

14 mai 2013

Les 10 scènes de l'effondrement économique déferlant sur toute la planète - L'alerte rouge

Quand l'effondrement économique va-t-elle se produire ? Il suffit d'ouvrir les yeux et de regarder autour du globe. La prochaine vague de l'effondrement économique n'ayant pas atteint Wall Street encore, mais c'est déjà des milliards qui affectent profondément la vie de tous les coins de la planète. Une grande partie de l'Europe a déjà sombré dans une profonde dépression économique, de très inquiétantes données économiques sort des second et troisième plus grandes économies du globe (Chine et Japon), et en plus de l'inégalité économique mondiale qui se développe rapidement et sans cesse, même si 80% des la population mondiale vit déjà avec moins de 10 dollars par jour. Tout simplement parce que le Dow a enregistré de nouveaux records de tous les temps récents ne veut pas dire que tout va bien. Rappelez-vous, une bulle spéculative est toujours plus grosse juste avant qu'elle éclate. La prochaine grande vague de l'effondrement économique s'étend déjà sur l'Europe et l'Asie et il va anéantir aussi bien l'Amérique. J'espère que vous êtes prêt.

Ce qui suit sont les 10 scènes de l'effondrement économique qui s'étend au niveau mondial...

#1 - 27% de chômage et 60% de chômage des jeunes en Grèce

La dépression économique en Europe continue juste à s'aggraver au fil des mois. Selon le Daily Mail, le taux de chômage en Grèce a presque triplé depuis 2009 ...
Le chômage des jeunes Grecs s'élevait au-dessus de 60% pour la première fois en février, ce qui reflète la douleur causée par la récession paralysante du pays après des années d'austérité sous son plan de sauvetage international.

Le taux de chômage en Grèce a presque triplé depuis la crise de la dette du pays a émergé en 2009 et a été plus du double de chômage moyen de la zone euro se chiffrant à 12,1% en mars.

Alors que le taux de chômage global est passé à 27%, selon les données du Service des statistiques publiées jeudi, le chômage chez les jeunes a grimpé à 64,2% en février de 59,3% en janvier.
#2 - Detroit, à Michigan, est insolvable et manque rapidement de liquidités

J'aime écrire au sujet de Detroit parce que c'est un exemple parfait d'où le reste du pays est dirigé. Ils ont juste pris le premier. À ce stade, Detroit est essentiellement en faillite, et le nouveau directeur financier de secours dit que Detroit pourrait totalement manquer de liquidités le mois prochain ...
Detroit pourrait manquer de liquidités le mois prochain et doit réduire la dette à long terme et de se retirer des obligations, selon le plan préliminaire de situation d'urgence financière gestionnaire Kevyn M. Orr pour sauver la plus grande ville du Michigan de la faillite.

Le rapport de M. Orr affirme que le coût de 9,4 milliards de dollars en obligations, de retraite et autres passifs à long terme sape la capacité à assurer la sécurité publique et de transport. Il a énuméré coupe principal de la dette, les prestations de retraite et l'emploi parmi ses options.

"Personne ne devrait sous-estimer la gravité de la crise financière", déclare M. Orr, hier dans un communiqué. Il a appelé son rapport "un qui donne à réfléchir de réveiller sur les visages des difficultés financières de la ville de Detroit."
#3 - Le désespoir économique en France

La France va dans la même voie que la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie ont disparu. Ce qui suit est un extrait d'un article paru récemment dans The Economist ...
HP est un jeune homme sans travail et peu de perspectives: un qui 21 ans n'a pas réussi à obtenir leur diplôme d'études secondaires et a perdu son emploi sur un chantier de construction, il ya quatre mois. Avec ses économies sur le point de s'épuiser, il est venu à son centre local d'emploi dans la banlieue parisienne de Sevran à signer des prestations et pour obtenir de l'aide pour trouver quelque chose à faire. Il obtiendra de l'argent. Le travail est une autre affaire. Le chômage des jeunes à Sevran est supérieur à 40%.
#4 - 7,000 bâtiments abandonnés à Dayton dans l'Ohio

Partout dans le Midwest supérieur, il y a autrefois des grandes villes qui s'occupent des milliers de bâtiments abandonnés. Dayton à Ohio est un exemple...
Comme beaucoup de villes urbaines ces dernières années, Dayton se trouve toujours au niveau dans les propriétés abandonnées, délabrées après le résultat de la saisie immobilière et de la crise économique, il y a 5 ans.

Les bâtiments murés avec des planches qui ont l'air d'être encore debout jonchent les rues puisque la ville essaie de se rétablir.

Kevin Powell, directeur par intérim de la ville d'inspection du logement, affirme que les responsables envisagent d'utiliser 5,2 millions de dollars - la moitié du programme "Moving Ohio Forward" de l'Etat et une subvention s'accordant du fonds général de la ville - pour raser 475 propriétés abandonnées vers la fin septembre.

Cela va rayer la surface d'un problème de 7000 biens abandonnés estimée qui se développe.
#5 - Accablé par des squatters en Espagne

En Espagne, le chômage est endémique et les personnes sont devenues incroyablement désespérée. En fait, dans certaines villes espagnoles vous pouvez maintenant trouver des immeubles entiers qui sont submergés par des squatters ...
Un complexe d'appartements de 285 logements à Parla, à moins d'une demi-heure de route depuis Madrid, devrait être une cible idéale pour les investisseurs qui recherchent une propriété pas cher en Espagne. Malheureusement, les deux tiers de l'édifice génère des revenus à zéro, car il est envahi par des squatters.

"Ce qui se passe dans tout le pays", a déclaré Jose Maria Fraile, le maire de la ville, l'OMS estime que 100 appartements du bloc construit pour le Conseil ont des contrats de location, et non l'ensemble de ces locataires paient soit. "Les personnes ont perdu leur emploi, ils ne peuvent pas payer leur hypothèque ou louer si ils ont perdu leurs maisons, ce qui a produit une vague de squatters."
#6 - L'effondrement de la consommation énergétique chinoise

La consommation d'énergie a tendance à refléter étroitement l'activité économique. C'est pourquoi le récent effondrement de la consommation de la puissance chinoise est si alarmante. Ce qui suit est un extrait paru sur Zero Hedge ...
Selon Chris Wood de CLSA utilisant des données de NEA, la consommation d'énergie mensuelle de la Chine - indicateur le plus précis pour sous-tendre la force économique selon le premier ministre actuel - la croissance a ralenti, passant de 5,5% en glissement annuel en janvier-février 2013 à 1,9% en glissement annuel en Mars, le taux de croissance le plus lent depuis mai 2009
#7 - Les données économiques terribles sortant de la deuxième plus grande économie sur la planète

Les données économiques en provenance de la deuxième plus grande économie du globe a été assez alarmante récemment ...
Pour commencer, les récentes données économiques de la Chine, aussi massées, sont à la hausse et sont carrément terrible. Les chiffres PMI de la Chine ont été les pires depuis deux ans. Les effectifs du secteur des services chinois ont diminué pour la première fois depuis Janvier 2009 sans oublier 2013.

Le LEI de la Chine montre également aucun signe de reprise. Si quoi que ce soit, il indique la Chine se dirige vers un ralentissement économique comparable à celui de 2008. Et si vous vous rendez compte de la dette endémique alimentait l'économie de la Chine, vous pourriez facilement faire valoir que la Chine affiche une croissance du PIB de 0% aujourd'hui.
#8 - 1 foyer américain sur 5 est sur des coupons alimentaires

Au cours des années 1970, 1 Américain sur 50 était sur les coupons alimentaires. Aujourd'hui, même si nous sommes censément au beau milieu d'une soi-disant "reprise économique", l'enrôlement des coupons alimentaires continue à monter au nouveau niveau élevé. Ce qui suit est un extrait paru sur CNS News...
Les plus récentes statistiques du programme de nutrition d'aide supplémentaire (SNAP) sur le nombre de ménages recevant des coupons alimentaires montre que 23.087.886 ménages ont participé en janvier 2013 - une augmentation de 889 154 familles à partir de janvier 2012, lorsque le nombre de ménages s'élève à 22.188.732.

Les plus récentes statistiques du Bureau du recensement de l'Amérique - à partir de Décembre 2012 - met le nombre de ménages américains à 115 310 000. Si vous divisez par 115.310.000 23.087.866, qui égale un sur cinq ménages qui reçoivent maintenant des coupons alimentaires.
#9 - La famine infantile en Amérique

Ceux qui travaillent pour les grandes banques de Wall Street peuvent ne pas avoir des problèmes d'alimentation de leurs enfants, mais dans l'ensemble il ya une crise de la faim chez les enfants en pleine croissance en Amérique aujourd'hui. Il suffit de consulter les statistiques suivantes à partir de l'un de mes articles précédents ...

* Pour la première fois, plus d'un million d'élèves des écoles publiques américaines sont sans abri. Ce nombre a augmenté de 57% depuis l'année scolaire 2006-2007.
* A Miami, 45% des enfants vivent dans la pauvreté.
* À Cleveland, plus de 50% de tous les enfants vivent dans la pauvreté.
* Selon un rapport publié récemment, 60% de tous les enfants dans la ville de Detroit vivent dans la pauvreté.

#10 Les terribles souffrances de centaines de millions de personnes désespérément pauvres que nous n'entendons jamais parler

Il y a des milliards de personnes à travers le monde qui sont profondément la souffrance, mais qui n'ont pas de voix. Nous n'entendons jamais parler généralement de la pauvreté désespérée que ces personnes vivent, mais cela ne signifie pas qu'ils n'existent pas. Les statistiques suivantes que Stephen Lendman a récemment établi devraient choquer et vous alarmer ...
Au moins 80% vivent avec moins de 10 dollars par jour. Plus de trois milliards de personnes vivent avec moins de 2,50 dollars par jour. Plus de 80% vivent dans des pays où la disparité des revenus est en hausse.

Les 40% les plus pauvres de la population mondiale dispose de 5% du revenu mondial. Le cinquième inférieur a 1% de 1,5 dollar. Les premiers 20% disposent 75%.

Selon l'UNICEF, 22.000 enfants pauvres meurent chaque jour. "Ils meurent tranquillement dans certains des villages les plus pauvres de la planète, loin du regard et la conscience du monde. Être humble et faible dans la vie rend ces multitudes qui meurent encore plus invisible dans la mort."

On estime que 28% des enfants des pays en développement souffrent d'insuffisance pondérale, malnutrition et / ou un retard de croissance.
Comment tant de personnes peuvent vivre comme ça dans un monde avec tant de richesse?

Malheureusement, les choses vont devenir bien pire. Les systèmes économiques et financiers du monde entier sont en pleine effondrement, et en quelques années, ceux-ci vont ressembler au "bon vieux temps".

Et un nombre croissant de personnes commencent à se rendre compte du sens que les choses vont. Par exemple, selon une étude qui vient de paraître, 48% de tous les Américains estiment que les meilleurs jours de l'Amérique sont maintenant derrière nous.

Alors, qu'en pensez-vous ?

Sont nos meilleurs jours derrière nous, ou sont-ils encore devant nous ?

12 mai 2013

EXPLOSIF ! L'ONU et l'OMS ordonnent le dépeuplement de 3 milliards de personnes en malnutrition alimentaire au nom du Nouvel Ordre Mondial - Génocide alimentaire droit devant !

Alors qu'il enquête sur le rôle l'OMS et de l'ONU dans les attaque à l'arme biologique appelée grippe porcine A-H1N1 lors de la pandémie de 2009, le renseignement criminel (RC) du Canada et de l'Amérique ont buté sur un plan secret sinistre consistant à tuer le plus grand nombre de personnes en malnutrition alimentaire. L'organisation qui est responsable de la préparation de l'anéantissement de 3 milliards de personnes est appelé la Commission du Codex Alimentarius. Il a été créé en 1963 par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation des Nations Unies (ONU) pour l'alimentation et l'agriculture. Leur but a officiellement déclaré pour élaborer des normes alimentaires internationales pour protéger la santé des consommateurs et de faciliter des pratiques commerciales équitables dans les aliments. Aujourd'hui, il y a 181 pays membres, dont le Canada. Les agents du RC ont découvert le véritable but de cette organisation de l'ONU et OMS : éliminer 3 milliards de personnes. Comment vont-ils tuer quelque 3 milliards de personnes ?

C'était Henry Kissinger, qui, en 1974, eut l'idée du génocide alimentaire pour contrôler la population mondiale - moins à consommer des ressources mondiales - plus pour les pays riches, les élites, d'exploiter les sources du monde entier pour assouvir leur cupidité. Le 10 décembre 1974, le Conseil national de sécurité américain sous Henry Kissinger a préparé une étude classifiée : National Security Study Memorandum 200 (source gouvernementale en PDF) - qui a prétendu à tort que la croissance de la population mondiale constitue une grande menace aux intérêts de sécurité nationale américaines.

Les documents classifiés de l'ONU révèlent que 1 milliard de personnes seront tuées par la faim que les accords commerciaux de l'ONU et de l'OMS sur la santé des moratoires seront interdire à n'importe quel pays de vendre et d'exporter tout aliment dans les régions ciblées pour la dépopulation. La famine de 3 milliards de personnes a déjà commencé car l'Amérique a utilisé son arme de destruction massive appelée HAARP pour contrôler, modifier et intensifier le temps des nations ciblées. Lors de la dernière saison estivale, HAARP a été utilisé pour créer une vague de chaleur en Russie, entraînant la destruction quasi totale de ses cultures. Aussi, l'été dernier, l'Amérique a utilisé HAARP pour provoquer l'inondation massive en Chine et au Pakistan - une tentative pour éliminer les cultures de la Chine et le Pakistan entraînant la famine de masse de leurs populations. 2 milliards de plus seront assassinés par les maladies et les maladies liées à la malnutrition à partir de la destruction de cultures, la pasteurisation et l'irradiation. La Commission du Codex Alimentarius sera responsable de provoquer les maladies et la maladie de malnutrition en mettant en œuvre les 2 instruments de massacre de ce dernier. La Commission du Codex Alimentarius a commencé ce processus en marquant les nutriments vitaux (vitamines, minéraux et enzymes) dans nos aliments comme les poisons. Maintenant que les nutriments sont classés comme des poisons qu'ils ont été autorisés par l'Organisation des Nations Unies pour éliminer toutes les substances nutritives dans nos aliments. Ils ont déjà commencé le processus d'éradication de la pasteurisation (exposant à une chaleur élevée) et l'irradiation (exposition aux rayonnements) l'ensemble de notre nourriture. Le lait était le premier à être visé pour l'éradication puisque le lait est la subsistance de vie la plus importante sur la Terre. Il est rempli de vitamines, minéraux et enzymes. Tous essentiels pour nous garder en bonne santé et vivant. Ensuite, les oeufs. Un autre aliment très important qui nous maintient en très bonne santé et vivant.

Avec les récentes fausses déclarations de contamination E-coli dans les fruits et légumes des pays membres de la Commission du Codex Alimentarius ont reçu l'ordre pour pasteuriser ou irradier tous les fruits et légumes. Pourquoi ? La pasteurisation et l'irradiation détruit toute la valeur nutritive de nos aliments. Ces procédés ne permettent pas d'éliminer le microorganisme ils prétendent qu'ils tuent dans notre alimentation. Il tue les organismes et tout le reste, y compris la teneur en vitamines, minéraux et enzymes de notre alimentation. En outre la pasteurisation et l'irradiation ne nettoie ou filtrer les mauvaises organismes dans notre nourriture, il tue tout et quand nous buvons ou mangeons des aliments et des boissons pasteurisés ou irradiés que nous consommons le poison, la pourriture et les maladies et les maladies des organes des organismes à l'origine. Parce que toutes les vitamines, minéraux et enzymes ont été détruits par la pasteurisation et l'irradiation votre corps ne peut pas arrêter ou de combattre la maladie et les maladies causées par la consommation de poison et organismes en décomposition.

Qui est derrière cet anéantissement de 3 milliards de personnes ?

Dans l'enquête sur les plans de l'OMS et de l'ONU pour le meurtre de 3 milliards de personnes il ya une zone du monde qui semble avoir été exemptés. La seule région qui n'est pas ciblé pour le dépeuplement de masse sont les pays qui composaient la vieille Europe. Pourquoi partout ailleurs, mais la vieille Europe. Parce que, selon les informations écrites dans les documents classifiés de l'ONU : Le Canada, l'Amérique, la Chine, la Russie, le Pakistan, le Moyen-Orient et l'Afrique sont les nations peuplées avec des personnes qui sont considérées comme des races inférieures. La seule race supérieure du peuple est la race aryenne. Adolf Hitler a commencé la Seconde Guerre mondiale pour rétablir les Aryens comme une race de maîtres des Indo-Européens. Les Aryens sont censés être nordique en apparence et directement ancestral aux Allemands. Au cours de la Seconde Guerre mondiale les officiers et les soldats nazis SS ont été mis en charge de l'abattage toutes les races inférieures du peuple par tous les moyens possibles, y compris, la guerre, la famine, le poison, les maladies biologiques et des exécutions de masse. Aujourd'hui, l'ONU a été chargé de l'abattage jusqu'à 3 milliards de personnes.

L'histoire

Très peu de personnes savent que l'ONU a été créée par d'anciens politiciens de haut niveau et des officiers criminels de guerre de l'Allemagne nazie. Encore moins de personnes savent qu'une organisation internationale a existé pendant la Seconde Guerre mondiale et c'est cette Société des Nations alliées qui étaient responsables de la défaite d'Adolf Hitler et l'Allemagne nazie. Immédiatement, après la Seconde Guerre mondiale, la Société des Nations a été détruit par les Allemands nazis en représailles pour les vaincre dans la Seconde Guerre mondiale. A sa place, les Allemands nazis ont formé l'ONU. L'ONU a été créé pour provoquer des troubles mondiaux. Une fois l'agitation mondiale a réalisé un Nouvel Ordre Mondial régi par "les quatre principes" (Le Quatrième Reich) - Un dirigeant, Un budget, Un programme et Un office sera mis en œuvre. Pour avoir une bonne compréhension de l'ordre du jour clandestine de l'ONU vous devez avoir une compréhension de la signification du Reich. Reich est le territoire ou le gouvernement d'un Etat allemand, comme le Saint Empire romain germanique, le Vatican. Le Premier Reich, 962-1806 ; l'Empire allemand, le Second Reich, de 1871 à 1919 (de l'Allemagne lors de la Première Guerre mondiale) ; La République de Weimar, de 1919 à 1933, et le Troisième Reich, 1933-1945 (l'Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale). Les nazis ont formé les Nations Unies qui ont lancé l'initiative "Unis dans l'action" en 2007 - le Quatrième Reich. Aujourd'hui, l'Allemagne est encore une fois le leader de la nouvelle et Quatrième Reich. Un ancien nazi allemand pour la jeunesse - Joseph Aloisius Ratzinger (servi le IIIe Reich pendant au moins 4 ans) est désormais leader du Vatican - l'original ou du Premier Reich.

Les criminels de guerre nazis ont également formé de nombreux organismes nationaux et internationaux que nous avons aujourd'hui, y compris l'OTAN (créé par les commandants et les conscrits ex-multinationales qui composent les unités allemandes armées de Waffen SS), la CIA (créé par d'anciens agents de la Gestapo pour espionner, saboter, torturer et tuer les agents, figures de proue politiques et personnels militaires de l'Union soviétique), l'OMS (créé par des anciens scientifiques et les médecins du camp d'Auschwitz), la NASA (créé à l'aide d'anciens scientifiques de missiles nazis qui ont été introduits en contrebande en Amérique pendant l'opération Paperclip).

Maintenant que nos gouvernements ont reçu les ordres de l'ONU nazi pour commencer la pasteurisation et l'irradiation de tous les aliments consommables la seule question qui reste à poser est : "Combien de temps nous reste avant que nous mourons de faim ?"

Article traduit sur Askmarion

10 mai 2013

L'abus de sucre est dangereux pour la santé

La consommation de sucre raffiné a explosé ces dernières années, entraînant un véritable problème de santé publique. Longtemps passée sous silence, en raison des intérêts industriels et de la passivité des pouvoirs publics, cette réalité mobilise aujourd’hui les scientifiques. Certains parlant d’une addiction.

Le sucre peut-il devenir une drogue ? Alors que les témoignages de personnes atteintes se multiplient, la science aussi fait des découvertes surprenantes. En étudiant la neurobiologie de l’addiction à la cocaïne, des scientifiques ont découvert que les rats de laboratoire développaient une forte dépendance aux boissons sucrées.

L’attrait pour le sucre semble profond, primitif. Il précède l’apprentissage. Tout se passe comme s’il existait un pré-câblage neuronal génétiquement programmé entre les cellules du goût sucré et le circuit cérébral de la récompense et de la motivation.

Le sucre raffiné pose encore un autre problème dans notre alimentation: le cerveau n’enregistre pas les calories liquides. Des cellules spécifiques du tube digestif déclenchent le sentiment de satiété une fois une certaine quantité d’aliment décelé. Mais ces cellules ne sont pas sensibles aux aliments trop petits. Les calories des boissons sucrées, par exemple, s’ajoutent donc à notre consommation journalière sans que notre corps en soit conscient.

Quid du type de sucre consommé ? Après ingestion, le fructose est métabolisé uniquement dans le foie par des voies différentes du glucose et ne nécessite pas de sécrétion d’insuline. On a un temps pensé que c’était le sucre idéal pour les diabétiques. En réalité, trop de fructose stresse l’organisme. Il fait augmenter le taux de lipides dans le sang, ce qui fait augmenter les risques de maladie cardio-vasculaire à long terme. A quoi s’ajoute l’augmentation de la concentration de graisse dans le foie, qui devient ensuite résistant à l’insuline, résistance qui est un signe avant-coureur du diabète.

La monoculture de maïs n’est pas innocente dans cette consommation. Pour écouler les excédents, les Américains ont tiré de ces épis du sirop de maïs enrichi en fructose. Dans la liste des ingrédients, le terme isoglucose, ou HFCS (High Fructose Corn Syrup) signe la présence de ce sirop à haute teneur en fructose. Comme il est meilleur marché que le sucre de la canne ou de la betterave, et qu’il améliore la texture et l’onctuosité des aliments, il a envahi la planète.

Depuis les années 70, la consommation de sirop de maïs a centuplé. Dans le même temps, l’épidémie de diabète et d’obésité a flambé. Coïncidence ? En tout cas, les scientifiques s’interrogent : à calories égales, le sirop de maïs favorise-t-il plus l’obésité, le diabète et l’addiction que le sucre blanc? Il est possible que le sucre tiré du maïs stimule plus la production de cellules graisseuses. Autre hypothèse, il agirait différemment sur le cerveau. Peut-être aussi que c’est simplement parce qu’on en consomme beaucoup plus. Son bas prix, sa facilité de stockage et son utilisation, pas seulement pour son pouvoir édulcorant, mais comme accessoire technologique dans les aliments préfabriqués, a provoqué une overdose planétaire. Une overdose dont les premières victimes sont les enfants.

Actuellement, un enfant sur cinq est en surpoids en Suisse. Un problème de santé publique, puisque l’obésité est à l’origine du diabète de type 2. Dans l’organisme, le sucre en excès se transforme en gras. Le surpoids provoque des dégâts mesurables, comme des altérations au niveau des artères ou une résistance à l’insuline. Et ces phénomènes, qui apparaissent normalement avec le vieillissement, touchent des enfants de plus en plus jeunes.

Actuellement il y a du sucre dans presque tous les aliments qui sont transformés par l’industrie. Et les consommateurs ont du mal à en prendre conscience, en raison de l’étiquetage. Le sucre est bien affiché, mais pas le type de sucre. Et les industriels luttent contre tous les projets d’information simplifiée qui permettraient d’identifier d’un coup d’œil les aliments à éviter.

La responsabilité individuelle, c’est LE grand argument des industriels. Mais comment l’exercer si l’on nous refuse aussi bien un étiquetage simplifié qu’un étiquetage complet ?

Même si Bruxelles imposait une vraie information nutritionnelle obligatoire, il n’en reste pas moins que les taux de sucre dans les aliments augmentent sans cesse, que tout pousse à l’addiction dès le petit pot pour bébé. Peut-être faudra-t-il fixer des limites par des lois, pour protéger les millions de diabétiques en devenir.

La solution pourrait-elle venir des édulcorants ? Selon certaines études, ces produits ne pourraient pas régler le problème de l’addiction au sucre. Ils sont eux-mêmes à l’origine d’autres inconvénients au niveau de l’organisme, notamment une stimulation plus importante de l’insuline. Une autre problématique est lié à la compensation. Une personne qui consomme des édulcorants pensera à tort qu’elle peut consommer plus ! L’effet positif de l’édulcorant est ainsi progressivement perdu.

Enfin, selon l’OMS, il ne faudrait pas dépasser les 18 kilos de sucre par an et par habitant. On en est à plus de 42 kilos et ça continue d’augmenter !

9 mai 2013

Les insurgés de la terre

Pour protéger la planète, certains jeunes militants écologistes sont prêts à tout. Mais leurs actions radicales servent de prétexte aux États pour criminaliser la désobéissance civile. Les actions radicales des militants écologistes servent de prétexte aux États pour criminaliser la désobéissance civile.

Ils ont établi leur camp dans la canopée des séquoias de Californie du Nord ou de l'Oregon. En rupture avec le "American Way of Life", ils ont décidé de donner leur temps, et pour certains leur vie, à la protection de la nature. Leurs inspirateurs sont des poètes et des philosophes comme Henri David Thoreau (l'auteur de La désobéissance civile). Ils ont des airs angéliques, tiennent des propos fondés mais qui sonnent le plus souvent utopiques. Ailleurs, ces nouveaux guérilleros éperonnent les baleiniers japonais en Antarctique ou s'accrochent au-dessus des voies ferrées pour bloquer les trains de déchets nucléaires en Allemagne. Parfois, pour défendre ce à quoi ils croient, certains basculent dans l'illégalité, s'en prennent aux forestiers ou aux exploitants de bois, sabotent des laboratoires de vivisection ou brûlent des 4X4. Ils sont alors forcés à la cavale ou à la clandestinité.

Pour le FBI, ce sont des terroristes. L'agence fédérale les a officiellement désignés comme la seconde menace pour la sécurité intérieure des États-Unis après Al-Qaida. Elle fait peser sur ces militants verts une répression féroce et sans précédent. Le "Animal and Enterprise 'Terrorism Act", un volet spécial des Patriot Acts américains adopté sous la pression des lobbies industriels, donne désormais la possibilité aux autorités de réprimer toute forme de protestation. Des avocats défenseurs des libertés publiques et des ONG comme Greenpeace dénoncent cette dérive liberticide, aux États-Unis comme en Europe.

8 mai 2013

EXPLOSIF ! La Commission européenne va criminaliser presque toutes les cultures non-enregistrées avec le gouvernement - TOUCHE PAS A MON JARDIN !

Une nouvelle loi proposée par la Commission européenne rendrait illégal de "cultiver, reproduire ou échanger" des cultures de légumes qui n'ont pas été "testés, approuvés et acceptés" par une nouvelle bureaucratie de l'UE nommé "l'Agence européenne des variétés végétales."

C'est ce qu'on appelle la loi de la reproduction de matériel végétal, et il tente de mettre le gouvernement en charge de la quasi-totalité des cultures et des semences. Les jardiniers qui cultivent leurs propres cultures à partir de graines non-régulées seraient considérés comme des criminels en vertu de cette loi. Le texte préliminaire de la loi, qui a été déjà amendée plusieurs fois en raison d'un énorme contrecoup des jardiniers.

"Cette loi va faire immédiatement cesser le développement professionnel des variétés de légumes pour les jardiniers, bio-producteurs,  maraîchers et agriculteurs", a déclaré Ben Gabel, éleveur de légumes et directeur de The Seed Catalogue Real. "Les jardiniers ont des besoins très différents - par exemple, ils jardinent à la main car pas de machines à disposition, et ne peuvent pas ou ne veulent pas utiliser les pulvérisations de produits chimiques puissants Il n'y a aucun moyen d'enregistrer les variétés adaptées à une utilisation privée vu qu'ils ne répondent pas aux critères stricts de l'Agence des variétés végétales, qui est seulement préoccupé d'approuver le type de semences utilisées par les agriculteurs industriels".

Pratiquement toutes les cultures, semences de légumes et de jardiniers, à terme, être enregistrés par les pouvoirs publics

Tous les gouvernements sont, bien sûr, entichés de l'idée d'enregistrer tout et de tous. Sous le Titre IV de la proposition de loi de l'UE :
L'enregistrement au Titre IV des variétés dans les registres nationaux et de l'Union - Les variétés, afin d'être mis à disposition sur le marché dans toute l'Union, doivent être inscrits dans un registre national ou dans le registre de l'Union via la procédure de demande directe au CVPO.
Les jardiniers doivent également payer des frais à la bureaucratie de l'UE pour l'enregistrement de leurs cultures. D'après le texte de la proposition de loi :
Les autorités compétentes et le CPVO devraient exiger des frais pour le traitement des applications, les examens formels et techniques y compris les vérifications, dénomination de la variété, et le maintien des variétés pour chaque année pendant la durée de l'enregistrement.
Bien que cette loi peut initialement être uniquement destinés aux jardiniers professionnels, il établit un précédent pour tôt ou tard aller après les jardiniers amateurs et les obliger à se conformer aux mêmes règlements insensés.

La Bureaucratie gouvernementale a perdu la boule !

"Ceci est un exemple de la bureaucratie devenue incontrôlable", explique Ben Gabel. "Toute cette nouvelle loi ne fait que créer une toute nouvelle série de fonctionnaires européens étant payés à remuer des montagnes de papier toute la journée, tout en tuant l'approvisionnement en semences pour les jardiniers amateurs et interférer avec le droit des agriculteurs à cultiver ce qu'ils veulent. Il également très préoccupante qu'ils se sont donné le pouvoir de réglementer et de licence des espèces végétales de toutes sortes à tous dans l'avenir - pas des plantes juste agricoles, mais herbes, mousses, fleurs, rien du tout - sans devoir le rapporter au Conseil pour un vote."

Comme un indice du niveau de la bureaucratie insensée que les jardiniers et maraîchers seront soumis aux termes du présent droit communautaire, consultez ce libellé à partir de la proposition de loi de l'UE :
Les dispositions spécifiques sont disposées sur l'enregistrement dans le registre de variétés de l'Union et en ce qui concerne la possibilité pour le déposant de lancer un appel contre la décision du CPVO. Ces dispositions ne sont pas prévues pour l'inscription dans les registres nationaux de variétés, car ils sont soumis à des procédures administratives nationales. Une nouvelle obligation pour chaque centre national d'examen de la variété doit être vérifié par le CPVO qui sera mis en place dans le but d'assurer la qualité et l'harmonisation du processus d'enregistrement des variétés dans l'Union. Le centre d'examen des opérateurs professionnels sera contrôlé et approuvé par les autorités compétentes nationales. Le centre d'examen des opérateurs professionnels sera contrôlé et approuvé par les autorités nationales compétentes. En cas d'application directe au CPVO, il fera vérifier et approuver les centres d'examen qu'elle utilise pour l'examen des variétés.
Un tel langage est, bien sûr, de parler des bureaucratiques orwelliens qui signifient une seule chose : tous les jardiniers doivent se préparer à être soumis à la folie totale du gouvernement sur ​​les cultures, les légumes et les jardins privés.

RealSeeds.co.uk met en garde sur toute tentative visant à faire essayer de comprendre la loi en le lisant :
Vous ne pouvez pas lire les 5 premières pages ou plus qui sont d'un "résumé analytique", et pense que vous savez ce que cette loi est capable. Le résumé ne deviendra pas la loi. Ce sont les articles proprement dits qui deviennent des lois, le résumé n'a aucune valeur juridique et est juste greffé comme une aide pour le public et les législateurs, il est censé donner des informations de base et définir le projet de loi dans son contexte afin que les personnes sachent ce qui se passe et pourquoi.

Le problème avec cette loi a toujours été que le résumé dit beaucoup de belles choses pelucheuses concernant la préservation de la biodiversité, simplification de la législation, ce qui rend les choses plus faciles, etc... - ce que nous aimerions tous - mais les articles de la loi fait voir tout le contraire. Et le résumé ne deviendra pas la loi.

Par exemple, le résumé des projets 1, 2 et 3 a parlé de faire faciliter la tâche pour les variétés amateur. Mais l'ensemble de la classe de légumes amateur - que nous avons passé 5 ans à travailler avec le DEFRA pour enregistrer - a été entièrement aboli dans les articles dès le départ. Pourtant, le résumé, et communiqués de presse sur cette base, a encore parlé de comment il va aider à préserver les variétés amateur ! Le résumé est complètement faux. Ne basez pas votre point de vue de la loi à ce sujet !

Alors, vous êtes prévenus. Par tous les moyens, de le lire vous-même. Mais vous avez l'ignorer le résumé que ce n'est pas la loi, et ne reflète pas ce qui est dans la loi.
Comme vous vous en doutez, ce mouvement est la solution finale de Monsanto, DuPont et d'autres sociétés de domination terrestre qui ont depuis longtemps admis que leur objectif est la domination complète de toutes les semences et les cultures de la planète. En criminalisant la croissance privée des légumes - faisant ainsi des jardiniers, des criminels - les bureaucrates européens peuvent enfin remettre le plein contrôle de l'approvisionnement alimentaire de puissantes sociétés comme Monsanto.

La plupart des semences patrimoniales seront criminalisées

Presque toutes les variétés de semences végétales patrimoniales seront criminalisés en vertu du présent projet de loi de l'UE. Cela signifie que le fait de conserver des semences d'une génération à l'autre - une pierre angulaire de vie durable - deviendra un acte criminel.

En outre, comme l'explique Gabel, cette loi "... tue efficacement contre le développement des semences horticoles à domicile dans l'UE."
C'est le souhait ultime de tous les gouvernements, bien sûr, pour criminaliser tout acte d'autonomie et faire de la population complètement dépendante sur ​​les sociétés monopolistiques pour survivre. Cela est à la fois vrai dans l'Amérique et l'Europe. C'est ce que font les gouvernements: ils prennent le contrôle, un secteur à la fois, année après année, jusqu'à ce que vous vivez comme rien de plus qu'un esclave totale sous un régime dictatorial mondialiste.

Une pétition en ligne (cliquez ICI pour signer) a déjà été lancé sur cette question et a recueilli plus de 40 000 signatures à ce jour.

L'Arche de Noé et 240 autres organisations de 40 pays européens ont également lancé une "lettre ouverte" appel aux bureaucrates de Bruxelles pour arrêter la folie. Cliquez ICI pour lire une version traduite de leur pétition.

J'ai vu venir

À propos, je suis sur le dossier en prédisant ce scénario exact. Lisez le 3e chapitre de mon livre de fiction, "les Chroniques de Libertés en 2026. " (cliquez ICI pour lire le chapitre). Il décrit un contrebandier des cultures qui vit dans une époque où les semences sont criminalisés et les personnes gagnent leur vie en tant que trafiquants des cultures.

Dans mon livre, une femme utilise une prothèse mammaire spécialement conçue pour faire passer clandestinement des semences aux jardiniers souterrains dans le plein défi de lois conçues par Monsanto. Un réseau souterrain vaste de jardiniers populaires et de scientifiques ont réussi à mettre au point une arme de semences pour détruire des OGM et reprendre l'approvisionnement alimentaire de méchantes sociétés.

Retenez mes mots : Les semences sont sur ​​le point de devenir de la contrebande. Toute personne qui développe leur propre alimentation est sur ​​le point d'être ciblé comme un criminel. Les gouvernements du monde entier, conspirant avec des sociétés comme Monsanto, ne veulent pas que tout individu puisse cultiver leurs propres aliments.

C'est de la domination totale de l'approvisionnement alimentaire et du fait de criminaliser les jardiniers. Et c'est ce que le grand gouvernement fait toujours après avoir centralisé le pouvoir suffisant. Tous les gouvernements cherchent intrinsèquement un contrôle total sur la vie de chacun, et si vous ne définissez pas de frontières et les limites pour le gouvernement (à savoir le Bill of Rights), il fonctionne finalement peu de cas de toutes les libertés et les libertés, y compris la liberté de faire croître votre propre nourriture.

7 mai 2013

La fin est proche - L'euro doit être abolie, selon son architecte

Le même homme qui a appelé à une Europe unie et a dirigé la monnaie unique européenne en 1999, l'euro. L'ancien ministre allemand des Finances, Oskar Lafontaine, a formellement rétracté son soutien à la monnaie et appelant à son abandon.

Des données cohérentes fragiles et peu de mouvement à la hausse dans la récupération a provoqué de graves doutes quant à la responsabilité financière partagée qui vient avec la monnaie à l'échelle continentale.

La trajectoire actuelle de l'euro, LaFontaine fait valoir, va à la catastrophe. Lafontaine a écrit ses remarques sur le site du Parti de Gauche de l'Allemagne, et a exhorté la sortie de l'euro.

"La situation économique s'aggrave de mois en mois, et le chômage a atteint un niveau qui met des structures démocratiques de plus en plus mise en doute", a-t-il dit.

Lafontaine a notamment pour but de la chancelière Angela Merkel, écrit qu'elle ne "se réveille de son sommeil arrogant" après que l'Allemagne devient elle-même une victime de la crise.

La dichotomie des frontières de dialogue de crise financières le long des mesures d'austérité allemandes sévères et le reste du refus général de l'UE. Les efforts allemands de ré-équilibrer la zone d'euro ne marchent pas.

Les économies du Sud, dont la France, l'Italie et l'Espagne, sont en diminution. Le chômage a augmenté à 12,1%, selon les données d'Eurostat publiées le 1er mai. En Grèce et en Espagne, les chiffres font réfléchir : 3 personnes de moins de 25 ans sur 5 sont au chômage, soit 60% des jeunes !

Lafontaine reproche la tactique aux fortes mains allemandes dans la réalisation les dévaluations intérieures en Espagne, Portugal et Grèce, en étiquetant de tels efforts comme une catastrophe. Le salaire se reserre, selon Lafontaine, sont en fait juste des tactiques égoïstes pour améliorer leur propre créneau d'exportation.

"Les Allemands n'ont pas encore compris que le sud de l'Europe, dont la France, sera contraint par leur misère actuelle de lutter contre l'hégémonie allemande tôt ou tard", écrit-il.

Les souches de la crise en zone euro, conjuguée à la plus récente peur de renflouement à Chypre, ont attiré dans un large éventail de critiques de toutes les plates-formes politiques, mais certains resteront positifs.

Dans une interview avec Bloomberg, en Europe, Alexander Stubb, ministre finlandais défendait l'euro comme monnaie la plus stable l'Europe ait jamais vu, et ne prévoit pas une rupture dans sa durée de vie:

"L'esprit humain a tendance à oublier, mais regarder les dévaluations, les réévaluations, les indexations à Gold Standard, les taux d'inflation et l'instabilité monétaire que nous avons eu à travers l'histoire de la monnaie européenne", a déclaré M. Stubb.

5 mai 2013

FLASH - Certains sites de rencontres peuvent vous inscrire de force et sans votre autorisation

Internautes, vous devez de plus en plus être vigilants concernant les inscriptions forcées ou les demandes d’inscription non sollicitées via les réseaux sociaux tel que Facebook.

Voici l'histoire de Badoo, un site de rencontres sans scrupules qui récupère vos données personnelles à votre insu et on appelle cela du siphonnage. Si vous recevez des emails de Badoo ou d'autres sites de rencontres, vous êtes victime du siphonnage et vous devez fermer immédiatement le compte en question pour éviter de mauvaises surprises surtout si vous êtes en couple.

Gare aux fausses manipulations sur les réseaux sociaux car elles peuvent vous jouer des tours. Par exemple : vous inscrire de force sur des sites de rencontre peu scrupuleux comme un certain Badoo, Easy Flirt, Twoo, Gleeden,..... Comment des personnes se retrouvent inscrits sur de tels sites alors qu'ils n'y vont jamais ?

Dans ce sujet d'un forum, le constat est sans appel : les utilisateurs confirment bel et bien que Badoo les inscrit de force et ils ont eu le réflexe de supprimer leurs comptes. Certains ont pris la décision radicale de quitter Facebook purement et simplement.

La dernière histoire en date concerne le site Badoo, qui par l’intermédiaire de publicités ou d’invitation « bien amenée » provenant de vos contacts, vous inscrit à votre insu dans leur base de données et magie de l’internet et du référencement, fait ressortir votre nom sur google en 1ère position. Certaines personnes ont donc eu l’immense joie de voir leur profile « coquin » badoo ressortir en première position, avec photo associée, bien devant leur CV, page linkedin ou viadeo. Avant même de commencer votre recherche d’emploi, les casseroles sont déjà là.

Histoire vraie

Adrien a 13 ans. L'âge légal pour être inscrit sur Facebook qu'il utilise comme des millions d'ados pour communiquer avec ses amis. Mais un jour Adrien clique par inadvertance sur l'une des innombrables sollicitations qui apparaissent régulièrement sur le réseau social, les fameuses applications extérieures à Facebook mais proposées dans le cadre de la plateforme. Conséquence : en un instant, Adrien, pourtant mineur, se retrouve inscrit sur le site de rencontre pour adultes, Badoo. Son identité et sa photo sont aspirés. Et comme Badoo est particulièrement bien référencé dans Google, une simple requête sur son nom dans le moteur de recherche fait apparaître désormais "sa page Badoo" en deuxième position parmi les réponses.

Fichés de force

Voilà comment fonctionne ce site d'origine russe peu scrupuleux qui ramasse en quelques clics des milliers de données personnelles. Des hommes et des femmes mariés se sont également retrouvés fichés à leur insu. En juillet dernier, LeMonde.fr évoquait même le cas d'un prêtre sanctionné par sa hiérarchie parce qu'une paroissienne l'avait découvert sur Badoo.

Plusieurs dizaines de plaintes en France

La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) confirme avoir reçu plus d'une soixantaine de plaintes ces 2 dernières années contre ce site mais malheureusement il est aujourd'hui domicilié en Grande Bretagne.

Ce n'est pas tout. Badoo utilise aussi une autre technique basée sur le spam pour recruter artificiellement des usagers : de simples courriels font croire qu'un ami souhaite entrer en contact et il suffit de quelques clics pour se faire happer adresse email et données personnelles. Nous l'avons testé et c'est impressionnant.

Se prémunir

Ces procédés quasi délictueux montrent à quel point des officines sans foi ni loi exploitent abusivement les interactions entre les plateformes sociales. Ce genre d'affaire n'est malheureusement pas nouveau mais il tend à se développer.

Face à cela, les internautes doivent donc se montrer extrêmement prudents lorsqu'ils communiquent leurs coordonnées sur un site ou qu'ils valident sans s'en rendre compte l'exploitation de leurs données personnelles par des applications tierces sur les réseaux sociaux.

Une fois que le mal est fait, il ne reste plus qu'à prendre contact avec ces services pour demander un déréférencement immédiat ou, au pire, porter plainte.

Quitter le site

Nous vous livrons ci-dessous, la méthode, mais sachez que certains sites ne permettent pas ce genre de manipulation, et dans ce cas, cela devient très difficile.

Rendez-vous sur le site de Badoo… et oui, désolé il faut passer par là.

Connectez-vous avec votre adresse mail utilisée pour votre compte Facebook et indiquez que vous avez perdu votre mot de passe. Une fois le nouveau mot de passe reçu dans votre boite mail, reconnectez-vous sur Badoo et allez dans l’onglet « Paramètres ».

Dans le menu déroulant, cliquez sur « Supprimer mon Profil », Badoo tentera de vous conserver en vous proposant une mise en veille de votre fiche. REFUSEZ et optez pour la désinscription automatique !



Plaintes en série selon Wikipedia

Badoo a fait l'objet de plaintes pour des procédés considérés comme peu scrupuleux tels que le spam, la récupération et l'utilisation de données personnelles7. En deux ans, la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) a reçu près de 60 plaintes d'utilisateurs fichés à leur insu sur Badoo. La plupart de ces plaintes concernent l'ouverture de faux profil sans autorisation de l'utilisateur. Toutefois, il peut entrer en contact avec le service client Badoo pour demander la suppression de son profil





1 mai 2013

Dans le contexte d'un effondrement de l'emploi, François Hollande soutient l’austérité en Europe - Assis sur un volcan

Avec les chiffres du chômage atteignant des sommets historiques en Espagne et en France, le président français François Hollande du Parti socialiste (PS) signale vouloir continuer à soutenir la politique d’austérité en France et en Europe.

Au total 26 millions de travailleurs européens sont sans emploi, dont 6,2 millions en Espagne et 3,2 millions en France. Avec de vastes sections de l’économie européenne en chute libre et la cote de popularité de Hollande ayant dégringolé à 25%, la classe dirigeante montre qu’elle est attachée à sa politique d’austérité et reste insensible à l’opposition populaire.
Samedi 27 avril, des conseillers anonymes de Hollande ont dit au journal économique français, Les Echos : "Ceux qui disent qu’il faut tout arrêter, arrêter l’effort budgétaire, tout relâcher, ce sont des personnes qui ne proposent rien si ce n’est de pouvoir faire une victoire politique de court terme. On ne va pas d’un seul coup renverser la table en disant qu’il n’y a plus de contraintes. C’est plus subtil que ça, il y a une contrainte mais qu’il faut adapter, c’est ça la réorientation, c’est ne pas changer de modèle."

Ce modèle a produit un effondrement économique qui est historiquement sans précédent depuis le précédent échec de taille du capitalisme mondial, la Grande dépression qui avait mené à la Seconde Guerre mondiale. En Grèce, au Portugal et en Espagne, l’économie s’est contractée respectivement de plus de 20%, 7% et 6% depuis 2008 tandis que le chômage des jeunes a atteint 59%, 38% et 57%. Selon un récent rapport de la banque centrale, le revenu disponible a chuté de 9,5% en Italie depuis 2007 et la production industrielle a baissé d’un quart.

Néanmoins, les conseillers soulignent que Hollande continue à soutenir la politique d’austérité de l’Union européenne (UE) qui, sous la direction de l’Allemagne, est imposée aux pays d’Europe du Sud. Les conseillers ont dit, "La France dans ce concert européen a le choix entre deux rôles : être l’allié constructif de l’Allemagne ou être les ambassadeurs des pays du Sud. Le second rôle ne mène pas loin."

Le soutien accordé par la bourgeoisie française et d'autres bourgeoisies européennes à la politique d’austérité de l’UE et mené depuis Berlin fait partie de leur décision d’attaquer la classe ouvrière.

Hollande a fait remarquer que tant que les restrictions budgétaires se poursuivraient, le PS s’opposerait à tout effort de participation des entreprises aux coûts, faisant ainsi endosser le gros fardeau de la crise sur la classe ouvrière. Hier, le gouvernement Hollande a annoncé vouloir réduire considérablement l’impôt sur les gains en capital, invalidant ainsi une augmentation approuvée pour financer une partie du plan de réduction du déficit de l’année dernière de 30 milliards d’euros.

La ministre déléguée aux PME, Fleur Pellerin, a dit qu’en gros il fallait donner un signal fort selon lequel la France est une bonne place pour investir et qu’elle était favorable aux entreprises.

La position ouvertement pro-patronale des gouvernements bourgeois de pseudo-gauche est une nette expression des implications révolutionnaires de la crise qui secoue le capitalisme européen et mondial. Redevables aux intérêts financiers prédateurs, ces gouvernements et leurs partisans au sein de la bureaucratie syndicale ainsi que la pseudo-gauche petite bourgeoise défendent de façon arrogante la politique communautaire en faillite qui n’est conçue que pour enrichir les élites financières parasitaires. Ceci signifie que l’unique opposition efficace n’émergera qu’en dehors de l’ensemble de l’establishment politique et contre celui-ci.

Dans certaines sections de la presse européenne, des comparaisons sont ouvertement faites entre la situation actuelle en Europe et celle qui existait en Egypte avant le déclenchement des luttes révolutionnaires de masse qui ont renversé le président Hosni Moubarak en 2011.

Dans une interview accordée au Süddeutsche Zeitung au sujet du chômage en Europe du Sud, le sociologue Günter Voss a remarqué : "Il n’y a toutefois pas de niveau de chômage défini au-delà duquel la situation devient dangereuse et explosive. Une société peut exister très longtemps avec une inégalité sociale extrême et des structures autoritaires. Et puis, tout à coup il y a une déflagration et quelque chose se passe. C’est ce qui a eu lieu dernièrement en Afrique du Nord, le monde arabe était en feu !"

L’éruption des luttes révolutionnaires de la classe ouvrière à travers l’Europe et dont le but ultime est de ne peut être prendre le pouvoir et d'arracher le contrôle de la vie économique des mains de l’aristocratie financière est posé en tant qu’unique moyen pratique pour aller de l’avant pour la classe ouvrière. Ces luttes seraient dirigées contre des forces tel le gouvernement Hollande et ses partisans au sein des partis pseudo-gauches.

Jean-Luc Mélenchon – le dirigeant du Front de Gauche, coalition formée entre le Parti communiste français (PCF) stalinien, le Parti de Gauche (PG, une scission du PS) et des scissions du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) – a déjà fait connaître son hostilité à l’égard de telles luttes. En appelant à un "rapport de force tranquille" avec les partisans de l’austérité à Berlin, Mélenchon a dit, "Je crains que le clash n’ait pas lieu entre gens raisonnables mais qu’il parte d’en bas, auquel cas tout serait perdu."

Mélenchon parle en tant que véritable représentant de la pseudo-gauche bourgeoise réactionnaire qui voit dans toute initiative politique indépendante des masses laborieuses une cause d’inquiétude et d'effroi. Ces forces insistent au contraire pour que la vie politique demeure sous la mainmise étouffante des soi-disant personnes raisonnables de la gauche bourgeoise et de la bureaucratie syndicale qui ont négocié la politique d’austérité qui est en train de dévaster l’économie en France et partout en Europe.

Mélenchon a proposé de devenir premier ministre, si Hollande décidait de remanier son gouvernement dans l’espoir d’enrayer son effondrement dans les sondages. Ceci témoigne de sa compréhension de son rôle de constituer la dernière ligne de défense pour un régime d’austérité capitaliste.

Entre-temps, le PS est en train d’imploser en fractions belligérantes au sujet de l’austérité pendant que le parti continue de chuter dans les sondages. Des sections du PS tentent de dissimuler la politique anti-ouvrière du parti derrière une campagne chauvine rejetant sur l’Allemagne la responsabilité de la politique d’austérité. Elles comptent sur l’impopularité considérable de la chancelière allemande Angela Merkel. D’autres responsables du PS défendent ouvertement l’austérité.

Une polémique a éclaté à la fin de la semaine passée lorsqu’un projet de document du PS sur la politique européenne a été divulgué. Ce document qualifiait Merkel de "chancelière de l’austérité et de la dictature caractérisée par une intransigeance égoïste."

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a accordé une longue interview au journal Le Monde, appelant à la confrontation avec l’Allemagne. En signalant le risque d’une déroute du PS lors des prochaines élections municipales et européennes, il a dit, "Il faut dire maintenant comment nous pouvons améliorer le pouvoir d’achat sans déséquilibrer les comptes publics."

Ceci revient à proposer la quadrature du cercle dans une situation où Hollande est en train de réduire drastiquement les dépenses afin d’équilibrer le budget et de protéger la richesse des ultra-riches.

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et le ministre du Travail et de l’emploi, Michel Sapin, sont rapidement intervenus pour sauvegarder l’alignement politique avec Merkel. Alors que Valls dénonçait les propos de Bartolone comme étant "démagogiques et nocifs", Sapin appelait à un accord avec le gouvernement allemand pour que "toute l’Europe retrouve de la croissance et que toute l’Europe remette de l’ordre dans ses finances."

Article traduit sur WSWS
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...