Recherche

Chargement...

29 septembre 2012

Les 14 signes sur l'affaiblissement de l'économie mondiale

L'Amérique n'est pas le seul à avoir d'énormes problèmes économiques en ce moment. La vérité est que presque partout où vous regardez autour de ce monde deviennent encore pire ! La Chine connaît un ralentissement économique majeur et le Japon a recouru d'imprimer plus d'argent afin de garder l'économie japonaise en état de marche. Le chômage en Europe continue à s'aggraver et les émeutes de cette semaine en Espagne et en Grèce ont été absolument effrayantes par moments. En Amérique, il existe une multitude de signes qu'une autre récession s'approche, et le nombre de chefs d'entreprise américains qui disent qu'ils ont l'intention de supprimer des emplois dans les mois à venir est en rapide augmentation. L'économie mondiale est plus interconnecté que jamais, et cela signifie que nous sommes tous dans le même bateau. Rappelez-vous ce qui s'est passé en 2008 et 2009. La douleur économique qui a commencé à Wall Street s'est fait sentir dans tous les coins de la planète. Donc, toute personne qui croit que l'Amérique - ou tout autre nation majeure, d'ailleurs - va échapper à la prochaine vague de la crise économique n'est tout simplement pas réaliste. Pourquoi pensez-vous que les banques centrales partout dans le monde sont en mode "panique" en ce moment ? Ils jouent leur dernière carte et impriment de l'argent comme s'il n'y avait sans lendemain pour tenter de maintenir le système ensemble. Malheureusement, il ne va pas bosser.

Si les pouvoirs en place ont eu un "bouton facile" qui allait rapidement tout arranger, ils l'auraient pressé maintenant. Mais en dépit de tous leurs efforts, les éléments continuent à se défaire. Si vous voulez recevoir une idée d'où nous sommes menés, regardez juste ce qui arrive déjà en Europe. Le chômage est au-dessus de 24% en Grèce et au-dessus de 25% en Espagne.

Ces deux nations sont sur le "bord de saignement" de la prochaine vague de problèmes économiques. Le chômage augmente presque partout ailleurs en Europe aussi, et tout vont finalement devenir vraiment pire en Asie et en Amérique du Nord aussi.

Alors attachez votre ceinture de sécurité - cela va être une zone de turbulences et CA VA PETER !


Ce qui suit sont des 14 signes sur l'économie mondiale qui est en train de s'affaiblir ....

#1 - La situation en Chine ne semble pas bonne en ce moment. L'indice composite de Shanghai a chuté à son plus bas niveau en plus de 3 ans plus tôt cette semaine. Est-ce que le S&P 500 bientôt va emboîter le pas ?

#2 - La Banque du Japon a encore recouru d'imprimer de l'argent dans une tentative désespérée d'essayer de renforcer l'économie japonaise à la ramasse....
En Asie, la Banque du Japon fabriquait longtemps de l'argent à partir de rien. Il vient d'annoncer un huitième pour imprimer de l'argent pour soutenir l'économie japonaise en souffrance. La Banque du Japon doit racheter 10 trillions de yens d'obligations pour ajouter de la liquidité en plus dans le système financier. Maintenant, il a 80 trillions de yens d'obligations dans son portefeuille, équivalent à 20% du PIB du Japon.
#3 - En Espagne, des manifestations violentes sur l'état de l'économie espagnole juste à l'extérieur du bâtiment du Parlement national à Madrid, mardi soir, fait les gros titres partout dans le monde. Vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous de la police en train de frapper les jeunes manifestants espagnols au cours de ces manifestations.



#4 - Puisque le chômage tourne autour des 25%, ils s'alimentent à travers les poubelles pour s'alimenter, une pratique devenue courante en Espagne alors qu'une ville a effectivement commencé à mettre des verrous sur les poubelles des supermarchés "comme une précaution de santé publique".

#5 - Malgré l'impression d'argent que la BCE a fait, le rendement des obligations espagnoles à 10 années a repris jusqu'à environ 6%.

#6 Les manifestations économiques en Grèce sont de complètement et totalement hors de contrôle. Il suffit de consulter la description de la "Journée de la colère" qui a eu lieu en Grèce au début de cette semaine ....
La police a tiré des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes sur les manifestants hier que des dizaines de milliers ont envahi les rues d'Athènes dans le cadre d'une grève nationale pour contester une nouvelle série de mesures d'austérité qui devraient réduire les salaires, les pensions et les soins de santé encore une fois.

Des dizaines de jeunes, dont certains masquant leur visage avec des casques et des t-shirts, ont jeté des cocktails Molotov et de pierres sur les policiers qui tiraient en arrière dans un effort pour disperser les foules en colère autour de l'édifice du Parlement. Plus de 50.000 personnes sont soupçonnés d'avoir participé à la grève de masse à Athènes.
#7 - Le taux de chômage en France a augmenté pendant 16 mois consécutifs et est désormais le plus élevé qu'il a été plus d'une décennie. Le pays compte désormais plus de 3 millions de chômeurs.

#8 - Comme je l'ai écrit au sujet récemment, le nombre de chômeurs en Italie a augmenté de plus de 37% au cours de la dernière année.

#9 - Les nouvelles commandes de biens durables en Amérique a chuté de pas moins de 13,2% en août. Ce fut la plus forte baisse que nous avons vu depuis le milieu de la dernière récession (janvier 2009).

#10 - Selon le Bureau d'analyse économique, le PIB américain n'a progressé à un taux annuel de 1,3 pour cent au cours du deuxième trimestre de 2012 par rapport au taux annuel de 1,7 pour cent précédemment.

#11 Le service postal américain s'apprête à vivre sa seconde faillite financière en seulement deux mois ....
Le service postal américain en faillite cette semaine sur une obligation de 5,6 milliards de dollars mandatée par le Congrès à pré-financer les prestations de santé des retraités, qui marque la seconde fois en deux mois, l'agence à court d'argent a fait cela.
#12 - Il semble que General Motors soit sur une voie qui mènera à nouveau à la faillite.

#13 - Selon une enquête récente menée par State Street Global Advisors, "71% des investisseurs dans une enquête de 300 à travers le monde, y compris les grands fonds de pension, gestionnaires d'actifs et des banques privées, craignent un danger imminent style Lehman Brothers comme événement."

#14 - Selon un récent sondage des PDG américains paru à Business Roundtable, le nombre de dirigeants qui envisagent de supprimer des emplois a augmenté de façon significative à partir du début de cette année ....
La baisse de la confiance des PDG vient à côté d'une aggravation de perspectives d'emploi. 34% des 138 dirigeants interrogés ont déclaré dans le sondage de ce trimestre qu'ils estimaient que leurs entreprises de supprimer des emplois dans les six prochains mois, comparativement à seulement 20% au second trimestre. De même, seulement 29% disent qu'ils s'attendent à l'emploi de croître dans le prochain semestre, en baisse de 36% au dernier trimestre.
Mais les principaux médias américains voudraient que nous croyions que tout s'améliore.

Les principaux médias aimeraient nous faire croire que QE3 va stimuler beaucoup de nouveaux recrutements dans toute l'Amérique, et ils ont grandement célébré le fait que le S&P 500 a atteint un sommet en cinq ans ce jeudi.

Eh bien, ceux de Wall Street devraient célébrer ce morceau monétaire élevée alors qu'il est encore possible. Bien sûr QE3 allait provoquer les prix des actions à la hausse dans le court terme, mais la réalité de la question est que QE3 ne va pas faire quelque chose pour arrêter les marchés financiers de s'écraser lorsque vient le temps pour eux de tomber en panne.
Les économies ont tendance à prospérer dans un environnement stable et prévisible. Lorsque vous démarrez la planche à billets avec insouciance, il peut aider vos données économiques à court terme, mais elle perturbe la stabilité du système.

Et une fois que vous avez créé une énorme quantité d'instabilité, il est vraiment, vraiment difficile de convaincre les personnes que vous pouvez créer la stabilité une fois de plus.

Quand il s'agit de l'économie, la confiance est l'un des ingrédients les plus importants. Si les personnes perdent confiance dans le système, il ne fait presque pas d'importance ce que vous faites.

Comme je l'écrivais l'autre jour, l'assouplissement quantitatif a travaillé pendant la République de Weimar pendant un petit moment, mais à la fin il a entraîné un désastre total.

Il finira aussi dans le désastre total pour nous.

Tout sur ​​les autorités financières mondiales jouent toutes sortes de jeux dans le but de faire fonctionner le système en douceur. Mais ces jeux vont progressivement saper la confiance dans le système, et qui va se révéler absolument mortel.

Profitez de cette période de relative stabilité pendant que vous le pouvez encore, parce que quand il est parti il ne reviendra pas.

28 septembre 2012

AVERTISSEMENT - Les vaccins contre la grippe sont extrêmement inefficaces et toxiques !

Chaque année, les médecins recommandent aux personnes de se faire vacciner contre la grippe pour renforcer leur système immunitaire et de prévenir la grippe. L'idéologie derrière les vaccins contre la grippe est que les humains sont incapables de s'adapter à leur environnement et doivent dépendre de la technologie moderne pour survivre aux saisons. Les vaccins antigrippaux ont été montré pour être très inefficaces et toxiques pour la consommation humaine et animale.

Les vaccins sont une de la tentative précieuse de médecine d'améliorer la performance humaine. Ils utilisent la technologie médicale tirée du laboratoire artificiel pour produire une réponse immunisée dans le corps dans les espoirs qu'il mènera à une réponse d'anticorps positive à long terme. L'Association Médicale américaine est particulièrement vigilante quant à exiger de ceux qu'ils considèrent comme ayant le système immunitaire faible pour obtenir le vaccin contre la grippe. Cela inclut les nourrissons et les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées.

L'idéologie de vaccin est basée sur la croyance que les hommes sont créés avec un système immunitaire inférieure qui sont incapables de faire face aux exigences de l'environnement et doivent adopter la technologie moderne sous la forme de formulations de vaccins fabriqués par l'homme afin de renforcer l'immunité.

Selon le CDC, "Les substances suivantes sont trouvées dans les vaccins contre la grippe : l'aluminium, antibiotiques, protéine d'oeuf, formaldéhyde, tissus humains morts, glutamate monosodique et du mercure. "

Les vaccins contre la grippe sont directement liés à environ une douzaine de cas de paralysie et de lésions cérébrales chaque année. Beaucoup de chercheurs croient que ces cocktails de vaccins produisent des réactions et des conséquences de santé à long terme.

Dr Hugh Fudenberg, un immunogeneticien en chef, a longuement étudié les effets de la vaccination contre la grippe sur la santé neurologique. Les résultats de ses travaux de recherche indiquent que l'individu a 10 fois plus de chances de contracter la maladie d'Alzheimer après avoir reçu cinq doses de vaccins contre la grippe au cours de leur vie comparativement aux personnes qui ont jamais été vaccinés dans leur vie.

Dr Fudenberg et d'autres chercheurs croient que le risque accru d'Alzheimer est un résultat de la combinaison de mercure et d'aluminium dans le vaccin contre la grippe. Les personnes ayant un taux de sucre faible dans le sang et un affaiblissement du système de défense biologiques antioxydants va accumuler ces métaux lourds dans les zones de leur cerveau avec le vaccin et toute autre exposition à l'environnement répétés.

Les scientifiques prennent une supposition instruite

Les vaccins antigrippaux n'offrent aucune garantie de protection en raison de la grande variété de souches virales contre la grippe. Il n'y a pas de virus unique qui cause la grippe et il n'y a pas de vaccin contre la grippe seule qui protège contre toutes les souches. Les scientifiques prennent une supposition éclairée quant à ce que trois de plus de 300 différents virus de la grippe qu'ils attendent d'avoir la plus grande virulence dans l'année à venir. Le vaccin est ensuite formulé à partir de ces trois virus.

Lorsque vous vous faites vacciner contre la grippe, votre corps produit des anticorps pour trois souches spécifiques du virus. Donc, vous avez essentiellement 3 chances sur 300, soit 1%, de vous faire vacciner contre la souche virale appropriée. En outre, les virus s'adaptent toujours - mutation - et peut changer de forme au moment où vous êtes exposé.

Même si vous êtes assez chanceux pour vous faire vacciner contre la souche appropriée du virus, il sera inutile si votre corps n'a pas produit une réponse complète qui prend deux semaines ou s'il n'y a pas trop le temps (plus de trois mois) entre le vaccin et l'exposition viral. Le virus peut muter au fil du temps pour créer une structure de l'organisme ne parvenant pas à reconnaître.

Le vaccin sera également inutile si votre corps ne produit pas assez d'une réponse ou d'une réponse trop dommageables en raison des niveaux élevés d'exposition virale et une mauvaise coordination immunitaire. Le système immunitaire pourrait agir à l'aveuglette en raison de l'apport en sucre élevée, de faibles niveaux de vitamine D3, muqueuse intestinale endommagée et supérieures subluxations cervicales entre autres choses.

Ceux qui se sont faits vacciner contre la grippe sont plus susceptibles d'attraper le virus de la grippe H1N1 selon une nouvelle étude - NE VOUS FAITES PAS VACCINER

Les nouvelles informations ont émergé concernant le mega-hoax de la grippe porcine H1N1 de 2009 et de l'hystérie de vaccination de masse qui l'a accompagné. Comme il se termine, le vaccin de contre la grippe saisonnière qui a été poussé sur chacun puisqu'une mesure préventive supplémentaire contre le virus H1N1 a l'air d'avoir été responsable du développement de cas d'infections, cela selon de nouvelles données consternantes procurées par un expert en grippes au B.C du CDC au Canada.

Le Dr Danuta Skowronski, de l'équivalent canadien du CDC en Amérique, a remarqué récemment dans le cadre d'une analyse complète que les individus qui ont été vaccinés annuellement pendant la saison hivernale de 2008 - 2009 avaient un risque plus élevé de développer de manière disproportionnée l'infection au virus H1N1 que les personnes qui n'ont pas été vaccinés. Confirmant les soupçons antérieurs, le Dr Skowronski et ses collègues ont observé après de recréer le phénomène dans un groupe de furets que le vaccin antigrippal annuel de cette année a été définitivement liés à la hausse des taux d'infection par le virus H1N1.

Présenté à la Conférence d'Interscience des agents antimicrobiens et de la chimiothérapie à San Francisco, l'étude a porté sur l'évaluation de 32 furets, dont la moitié qui été vaccinés contre la grippe saisonnière de 2008 - 2009, et l'autre moitié d'une injection de placebo. Les chercheurs ne savaient pas que les furets ont été vaccinés avec quel vaccin jusqu'à la fin de l'étude.

À la fin, tous les furets ont fini par développer la grippe H1N1, mais les furets vaccinés du groupe ont été les premiers à être vaccinés. Le groupe vacciné est aussi devenu beaucoup plus malade que le groupe non vacciné, et semble avoir très probablement infecté le groupe non vacciné. Ces résultats correspondent à ceux de cinq autres études canadiennes menées dans d'autres provinces en dehors de la Colombia en Angleterre, où des taux élevés d'infection H1N1 ont également été observés chez les sujets qui avaient étés vaccinés annuellement contre la grippe.

"Les résultats sont compatibles avec le risque accru que nous avons vu dans les études sur l'homme", a déclaré Dr Skowronski au Vancouver Sun.

Que tout cela tend à montrer, bien sûr, est que non seulement le vaccin contre la grippe saisonnière ne préviendra pas l'infection de la grippe H1N1, mais il était aussi apparemment une cause d'infection au virus H1N1. Si le vaccin contre la grippe saisonnière a été correctement testé, dont il n'était pas le plus certainement, il aurait été évident que le coup était non seulement inefficace pour prévenir la grippe H1N1, mais aussi une cause définitive d'infection au virus H1N1.

27 septembre 2012

Le dessous des cartes des religions et de la geopolitique

Quelles sont les relations entre religion et politique ? Les phénomènes religieux peuvent-ils imposer des rapports de force aux états ? Peut-on le lire dans les cartes, le représenter dans l'espace ?

Quoi de plus explosif que le problème des conflits religieux en ce début de siècle ? Jean- Christophe Victor analyse un des problèmes parmi les plus complexes de notre époque, en posant les fondements des grands courants religieux, leurs particularités, leurs implantations dans le monde et en zoomant sur Lhassa, Jérusalem ou l’histoire de l’Islam et de l’orthodoxie. Et l’étude, déjà passionnante, devient lumineuse lorsque l’historien démontre que le choc des religions n’existe pas, mais que les conflits tiennent en fait à des luttes de pouvoirs politiques. Un document essentiel.

Des données non-publiées montrent que les statines ne réduisent pas les crises cardiaques

Comme si cela ne suffisait pas que les statines entraînent un énorme collection de dommages dévastateurs pour la santé, ils ne font même pas ce qu'ils sont censés exister tel que la prévention des maladies cardiaques. Une nouvelle étude qui utilise des données non-publiées clarifie la vérité.

Une nouvelle étude montre que l'affaire des statines est un mensonge. Elles ne préviennent ni les attaques cardiaques, ni les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Elles provoquent, bien sûr, un grand nombre d'effets indésirables, dont la perte de mémoire, la destruction des muscles, des douleurs, des lésions hépatiques et nerveuses et elles font toutes ces éléments sans offrir le moindre avantage.

Le but déclaré des statines est de prévenir les thromboses veineuses profondes, les caillots sanguins qui se détachent et se logent dans les petits vaisseaux des organes importants, causant ainsi la mort des tissus associés. Si le caillot se loge dans le muscle cardiaque, cela s'appelle une crise cardiaque. S’il se loge dans le cerveau, on qualifie cela d’accident vasculaire cérébral.

L'étude

Paru dans la revue PLOS, les chercheurs ont examiné les résultats publiés et non-publiés provenant de divers essais de contrôle des statines. Ils ont examiné les doses de statines standards et intensives. Cela n'a fait aucune différence. Les statines n’empêchent ni les maladies cardiaques, ni toute autre affection associée aux thromboses veineuses profondes.

Ce qui a rendu cette étude unique, c'est que les chercheurs se sont retournés vers les auteurs des études qu'ils ont examinées pour se procurer les données non-publiées. En outre, ils ne se sont pas focalisés sur les marqueurs, tels que le taux de cholestérol. Ils se sont intéressés à la place sur les résultats réels. Ils ont posé la question : est-ce les sujets souffrent d'événements thromboemboliques veineux réels, tels que des crises cardiaques ? L’impression donnée s'est avérée complètement différente de celle des rapports d'études publiés habituellement.

Le financement de l'étude était inexistant. Les chercheurs ont tout simplement décidé qu’ils voulaient la faire.

Poser les bonnes questions

Comment toutes ces études sont-elles parvenues à donner l'impression que les statines réduisent les maladies cardiaques ? Elles n’ont pas posé la bonne question. Elles n'ont pas demandé si les gens avaient moins de crises cardiaques ou d’accidents cérébrovasculaires à la suite de la prise de statines. Au lieu de cela, elles ont examiné les marqueurs, les indicateurs censées être liées aux maladies vasculaires.

La plupart des études ne cherchent pas à savoir si les crises cardiaques sont évitées. Au lieu de cela, elles se focalisent sur le cholestérol. Les statines sont souvent désignées sous le nom de médicaments contre le cholestérol. En conséquence, un taux élevé de cholestérol en est arrivé à être considéré comme une maladie en soi, malgré le fait que cela ne tue pas, et que de nombreuses études ont démontré que les taux de cholestérol les plus bas sont associés à un taux de mortalité plus élevé.

Cette nouvelle étude montre clairement pourquoi l'attention a été attirée loin du but réel, se concentrant plutôt sur la réduction du cholestérol. Si une compagnie pharmaceutique veut vendre un remède - et c’est, après tout, sa raison d’être - alors son objectif n’est ni de prévenir les maladies, ni de rendre les gens en bonne santé. Son but consiste à trouver les moyens de vendre ses spécialités.

Par conséquent, pour vendre des statines, les compagnies se sont focalisées sur le taux de cholestérol. C’est pourquoi l'industrie s’est montrée pousser le concept de la malfaisance du cholestérol, le présentant comme quelque chose qui doit être réduit. La peur des crises cardiaques a été détournée en peur du cholestérol. Le résultat a été des décennies de gens poussés à prendre ces médicaments qui n'offrent aucun avantage réel, mais agissent comme des poisons.

Qui en tire profit ?

Ce n'est pas seulement le public qui a été convaincu, mais un système médical qui est manifestement trop facilement berné par la pseudo-science déversée par Big Pharma et ses larbins, universités et soi-disant organismes de santé devenus dépendants de son argent. Dans ce domaine, tous ceux qui font un pas de travers sont sanctionnés.

Les médecins qui osent prendre la parole pour dire la vérité, que le cholestérol ne provoque pas les crises cardiaques et que les statines n’offrent aucun avantage, sont attaqués par des organismes qui exécutent les ordres de Big Pharma.

Tous ceux qui tentent de faire des recherches honnêtes constatent que le financement se tarit.

Les universités vomissent pseudo-étude après pseudo-étude disant tout ce que demande leurs maîtres friqués.

Les facultés de médecine enseignent ce que Big Pharma leur dit d'enseigner.

La grande majorité de la formation continue des médecins étant conçue par Big Pharma, l'idée que le cholestérol doit être abaissé avec des statines est sans cesse renforcée.

Les revues médicales cautionnent les publications de la science de pacotille, puisque le gros de leur argent provient de la publicité pour les produits que la science de pacotille soutient.

Les organismes de bienfaisance sont là pour promouvoir ces foutaises et aider à canaliser les gens dans le système.

Pratiquement chaque aspect du système médical établi, y compris les organismes censés veiller sur le bien-être du public, existe pour servir la gueule insatiable de Big Pharma. Il importe peu que les médicaments ne fassent même pas ce qu'ils prétendent. Peu importe qu’ils fassent un tort immense. Tant que l'argent continue à affluer, Big Pharma est heureuse. Et tant que Big Pharma est contente, tous ceux qui sont devenus dépendent sont heureux aussi.

Le public ? Eh bien, nous avons aussi quelques rôles à jouer dans cette comédie. Le premier consiste à payer pour tout cela. Que nous le fassions avec nos impôts, les assurances, ou en le sortant de notre propre poche, le fait est que chaque centime au profit du mastodonte Big Pharma provient en fin de compte de notre poche. Et l'autre fonction du public ? C'est de la fermer et prendre nos médicaments.

Comme le montrent les résultats de cette étude, que les statines ne font pas ce pourquoi elles sont vendues, c'est incroyable ce que l'on peut apprendre des chercheurs, quand, comme ceux qui ont produit cette étude sur les statines, ils ne sont pas tributaires de Big Pharma !

26 septembre 2012

Argent de l'UMP : la liste secrète révélée !

Une bombe au sein de la politique française - Mediapart s'est procuré l'annuaire des membres du Premier Cercle, le club des grands donateurs de l'UMP. Paradis fiscaux, lobbying des multinationales, influences étrangères, possibles contournements de la loi sur le financement des partis : l’étude de cette liste, éditée en juin 2007 et que l’UMP tient secrète depuis, illustre les liens incestueux entre argent et politique. Révélations.

Ils sont 544, très majoritairement des hommes. Ils sont riches et puissants. Certains sont célèbres, d’autres parfaitement inconnus du grand public. Mais tous ont un point commun : ils faisaient partie en 2007 du Premier cercle, le club très sélect des grands donateurs de l’UMP, dont Mediapart s’est procuré l’annuaire. L’étude détaillée de cette liste inédite, que l’UMP tient secrète, comme tous les partis le font avec leurs grands donateurs, révèle autant qu’elle interroge sur le tabou français des liens incestueux entre argent et politique, entre intérêts privés et esprit public.

Editée en juin 2007 au lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy, elle révèle tout d’abord la surreprésentation de la haute-finance, notamment des banques (Goldman Sachs), des fonds d’investissements et des hedge-funds, en lien avec des paradis fiscaux, dans les financements du premier parti de France (en nombre d’adhérents). La part des “délocalisés” du fisc français, installés en Suisse, en Belgique ou à Londres, saute également aux yeux.

Cette liste dévoile aussi une forme – à peine déguisée – de lobbying de grandes entreprises (françaises ou étrangères) et la présence, dans les rangs du Premier Cercle, de plusieurs personnalités étrangères influentes (pour l’essentiel anglo-saxonnes) dont les liens avec la France semblent a priori plus que limités, si ce n’est inexistants.

Elle interroge ensuite sur les possibles compromissions du précédent gouvernement, quand il s’est montré peu regardant avec certains fraudeurs fiscaux, membres du Premier Cercle. Eric Woerth, son principal animateur à l'époque, est désormais poursuivi pour « trafic d'influence » à Bordeaux dans le cadre de l'affaire Bettencourt, pour avoir négligé la frontière entre ses fonctions politiques de trésorier de l'UMP et celles de ministre du bduget.

Cette liste soulève enfin des questions concrètes sur de possibles détournements de l’esprit de la loi s’agissant du financement de la vie publique française.

Autant de raisons qui, face à l'opacité organisée et le soupçon qui entourent les grands donateurs d'un parti, incitent aujourd’hui Mediapart à enquêter sur les membres du Premier Cercle de juin 2007, au nom d’une exigence de transparence, comme c’est la règle aux Etats-Unis, au Canada ou à l'échelon européen. Rendre public pour tous les partis la liste de leur riches donateurs, dont le patrimoine personnel et l'activité professionnelle interfèrent avec la sphère publique, permettrait de prévenir des conflits d'intérêts, trafic d'influence ou favoristime.

Au Premier cercle, le ticket d’entrée était à l'époque de 3.000 euros — il est de 3.500 aujourd'hui —, mais beaucoup pouvaient débourser le maximum autorisé par la loi, soit 7.500 euros. A aux seuls, les 544 membres du Premier cercle ont ainsi versé tout à fait légalement, en 2007, au minimum 1,6 million d’euros dans les caisses de l’UMP. Sans compter qu’ils étaient incités, en parallèle, à faire un don direct au candidat Sarkozy (4.600 euros autorisés). Sans compter, enfin, qu’ils prenaient parfois leur carte d’adhérent à l’UMP, en s’acquittant d’une cotisation… dont le législateur a omis de plafonner le montant.

Faire partie du Premier Cercle offre de multiples avantages, notamment celui d'avoir un accès privilégié à des responsables politiques de premier plan : le président de la République, le Premier ministre ou le ministre du budget qui, en 2007, était aussi le trésorier de l'UMP (Eric Woerth). Ce dernier n'a d'ailleurs pas dit autre chose devant les policiers qui l'ont interrogé en juillet 2010 dans le cadre de l'affaire Bettencourt : « Je veille à ce qu'il y ait une reconnaissance politique de cet engagement financier. Il existe donc des rencontres périodiques, plusieurs par an, réunissant les donateurs (...) autour de responsables politiques. »

La liste que Mediapart s'est procurée est l’œuvre de Rebecca Jaffrain, employée d’Optimus, une société de communication spécialisée dans le fund-raising, recrutée par Eric Woerth pour organiser la collecte. Cheville ouvrière du club, responsable du mailing ou des réunions, Rebecca Jaffrain a refusé de répondre à nos questions. « Je suis très surprise que vous ayez cette liste », a-t-elle balayé. L’annuaire a-t-il beaucoup changé depuis 2007 ? Certains déçus ont depuis rendu leur carte, mais combien ? « Je n’ai rien à vous dire ! », a-t-elle congédié.

Contactés, Dominique Dord et Eric Woerth, l’actuel et l’ancien trésorier de l’UMP, n'ont pas souhaité non plus répondre à nos questions. « Vous jetez des noms en pâture, tance le premier. La liberté d’opinion, ça existe ! Le secret de l’isoloir aussi. » Sitôt après nos appels, un avocat de l’UMP, Me Philippe Blanchetier, s’est en revanche manifesté auprès de Mediapart pour faire savoir qu’il envisageait de saisir la justice si nous venions à publier la liste.

Après plusieurs jours d’identification, de recoupements et de recueil de témoignages, plusieurs enseignements inédits peuvent être tirés de l’étude de cette liste, outre le constat de la présence de personnalités plus ou moins attendues, comme Ernest-Antoine Seillière (Wendel, ancien président du Medef), André Bettencourt (L’Oréal), Jean-René Fourtou (Vivendi), François Pinault (groupe PPR), Robert et Bertrand Peugeot (Peugeot), Serge Kampf (Capgemini), Gérard Pélisson (Accor) Robert Bourgi (avocat de la Françafrique)…

1) UMP, parti international

En avril 2006, alors ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy a déclaré : « S'il y en a que ça gênent d'être en France, je le dis avec le sourire mais avec fermeté, qu'ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu'ils n'aiment pas ». Beaucoup de ses plus puissants soutiens financiers de l’époque ne se sont pas gênés. C’est le premier constat factuel que l’on peut tirer de l’étude de la liste : sur les 544 membres du Premier Cercle recensés, plus du quart — 140 précisément, selon notre décompte — résident à l’étranger, pour l’essentiel dans des contrées où la fiscalité est plus douce qu’en France.

Ainsi, 64 d’entre eux ont élus domicile à Londres, l’un des paradis fiscaux les plus accueillants selon le magazine Forbes ; 40 aux Etats-Unis, essentiellement à New-York ; 12 en Suisse et 9 en Belgique, deux destinations très prisées par les exilés fiscaux. Les 15 restants se partagent entre le Portugal, le Vietnam, la Chine, l’Argentine, le Maroc, le Liban, le Brésil, Singapour, le Canada et l’Italie.

Fait surprenant : plusieurs personnalités étrangères ou ayant fait toute leur carrière à l'étranger font partie des grands donateurs de l’UMP.

Dans la liste, on tombe ainsi sur le Canadien Peter Munk, président du leader mondial de l’extraction d’or, Barrick Gold Corporation. Milliardaire, Peter Munk est un associé et ami du marchand d’armes saoudien Adnan Khashoggi. Les activités minières de l’homme d’affaires canadien sont au cœur de plusieurs controverses, concernant des atteintes à l’environnement et les rapports dégradés de sa multinationale avec des populations autochtones.

Peter Munk avait aussi fait parler de lui il y une quinzaine d’années quand, à l’occasion de l’assemblée annuelle de son groupe en mai 1996, il avait vanté les réformes économiques du régime Pinochet, occultant le caractère sanglant de la dictature chilienne.

Au Premier Cercle, en 2007, M. Munk côtoie notamment la famille Duroc-Danner (cinq de ses membres en font partie…), établie entre le Texas, Londres et la Suisse. Le patriarche, Bernard J. Duroc-Danner, est le pd-g du géant pétrolier Weatherford, dont le chiffre d’affaires a atteint en 2011 les 13 milliards de dollars. Le Wall Street Journal a rappelé à l’été 2011 que les importantes infrastructures de la multinationale en Libye avaient été peu endommagées par la guerre, dont M. Sarkozy fut l’un des fers de lance. M. Duroc-Danner est également une connaissance de Jean-François Copé, l’actuel secrétaire général de l’UMP.

Club décidément sans frontière, le Premier Cercle accueille aussi en son sein le milliardaire russe Leonard Blavatnik — sa fortune personnelle est estimée par le magazine Forbes à 12 milliards de dollars. L’homme d’affaires basé à New York est à la tête d’un empire financier, Access Industries, qui a investi dans des secteurs aussi divers que le pétrole russe (TNK-BP) ou la musique, avec le rachat, en mai 2011, de la Warner Music Group pour 3,3 milliards de dollars.

Leonard Blavatnik a versé il y a quelques années 100 millions de dollars en faveur du complexe culturel “Faena Arts District”, du styliste argentin Alan Faena. Ce dernier est aussi membre du Premier Cercle.

Précision utile : deux cadres de Access Industries, Lincoln Benett et Mark Shanker, ont également mis la main à la poche pour entrer dans le club privilégié du Premier Cercle. Dans l’annuaire de 2007 que nous avons récupéré, MM. Benett et Shanker ont donné comme adresse personnelle celle de l’entreprise de M. Blavatnik. Une indication qui autorise à s’interroger sur l’origine réelle des fonds ayant alimenté les caisses de l’UMP, personnelle (ce qui est légal) ou professionnelle (ce qui est interdit depuis 1995).

Les représentants des pays anglo-saxons (Angleterre et Etats-Unis) sont, de loin, les premiers bailleurs de fonds étrangers. Aux Etats-Unis, le parti profite, il est vrai, de solides réseaux d’influence grâce au clan Sarkozy.

Le demi-frère de l’ancien chef de l’Etat, Pierre-Olivier Sarkozy (ils ont le même père), était en 2007 et encore après un membre actif du Premier Cercle outre-Atlantique. Ancien de l’Union des Banques suisses (UBS), Pierre-Olivier Sarkozy a rejoint en mars 2008 le groupe Carlyle, dont la figure de proue fut pendant des années l’ancien directeur adjoint de la CIA, Frank Carlucci, un proche de Ronald Reagan.

Le beau-père de Pierre-Olivier Sarkozy, Frank G. Wisner, est lui aussi membre du Premier Cercle. Diplomate de renom — il fut ambassadeur en Zambie, en Egypte, aux Philippines et en Inde —, Franck G. Wisner est le fils de Franck Wisner, le créateur du service des opérations clandestines de la CIA, dont l’ombre fuyante peut-être croisée dans certains romans d’espionnage.

Après avoir quitté les couloirs de la diplomatie américaine, Franck Wisner fils a rejoint le grand cabinet de lobbyistes Patton & Boggs, qui fut notamment impliqué dans les dessous financiers de la libération des infirmières bulgares en Libye, comme Mediapart s’en est déjà fait l’écho.

2) l'OPA du monde de la finance

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Sur les 544 membres du Premier Cercle de juin 2007, 147 appartiennent au monde de la haute-finance. Soit, à nouveau, un gros quart. Les plus grands banquiers de la place sont dans la liste : Charles de Croisset (Goldman Sachs), Michel David-Weill (Lazard), David de Rothschild (Rothschild), Nicholas Clive-Worms (Banque Worms), Edouard de Ribes (Rivaud), Charles-Henri Filippi (HSBC)...

S’agissant de la dizaine de grands donateurs de l’UMP résidant en Suisse, une majorité sont banquiers : Henri Danguy des Déserts (ancien de SG Private Bank), Jean-François de Clermont Tonnerre (banque Hottinger), Aimery Langlois-Meurinne (ancien de GBL et Meryll Linch), Christophe Mazurier (banque Pasche) ou Marc Odendall (ancien de Meryll Linch et JP Morgan).

Trois responsables de Lehman Brothers, dont la faillite en septembre 2008 a révélé des pratiques comptables plus que douteuses du géant bancaire, figurent également dans l’annuaire du Premier Cercle : Nicolas Pourcelet (managing director), Alexandre Capez (head of structured volatility) et Benoît d’Angelin (co-director investments Europe).

Trois cadres de la banque d’investissements new-yorkaise Cantor Fitzgerald, spécialisée dans le courtage de bons du Trésor américain et liée à la Réserve fédérale de New York, ont financé l’UMP : Alexandre Artus, Avi Bouhadana et Michael Halimi. Les trois ont élu domicile entre Londres et New-York.

Les hedge funds, ces fonds spéculatifs opaques et dérégulés, symboles du « capitalisme de casino », sont eux aussi bien représentés par leurs dirigeants dans la liste des grands donateurs de l’UMP : Talaris Capital, Concerto Capital Management, Alphagen, Centaurus, Blackstone, Amber Capital… La plupart d’entre eux sont liés de très près aux paradis fiscaux, ceux-là mêmes que Nicolas Sarkozy dit avoir fait disparaître une fois élu — ils ne se sont en réalité jamais aussi bien portés (voir ici ou là).

Les archives de l’Autorité des marchés financiers (AMF) rappellent par exemple que le hedge fund Amber Capital, dont le patron Joseph Oughourlian est membre du Premier Cercle, est implanté aux Iles Cayman. De même qu’Olivier de Montal, ancien administrateur d’un hedge fund, Olympia Capital, lui aussi grand donateur de l’UMP, qui a revendiqué en janvier 2009 auprès des autorités américaines une domiciliation personnelle dans les Iles Cayman (voir document ci-dessous).

Autre membre du Premier Cercle, l’homme d’affaires Eric Le Moyne de Serigny, ancien collaborateur de l’ombre d’Eric Woerth au ministère du budget, avait quant à lui été qualifié d’« ange du paradis fiscal » par le site Rue89, qui avait publié une enquête révélant, documents à l’appui, l’implication de M. Serigny dans l’administration de sociétés-écran au Panama.

3) les cas Goldman Sachs et pizzorno

Cela ressemble à une galaxie. En affinant les recherches sur les membres du Premier Cercle, plusieurs dirigeants ou cadres supérieurs d'une même entreprise apparaissent dans la liste des riches donateurs de l’UMP. Le cas le plus flagrant est celui de la banque Goldman Sachs, dont un récent documentaire diffusé sur Arte, « Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde », a montré les liaisons dangereuses entretenues avec le monde politique.

Pour ce qui concerne l’UMP, nous avons pu recenser pas moins de huit responsables de la banque dans la liste des membres du Premier Cercle : Jean-Luc Biamonti (managing director), Charles de Croisset (vice-président Europe), Isabelle Ealet (responsable mondiale “commodities”), Laurent Dupeyron (co-dirigeant de l’“european equity”), Pierre-Henri Flamand (directeur du “desk global”), Hugues Lepic (banquier associé), Philippe Khuong-Huu (chef du département “global interest rates products”) et le trader Carole Bettane.

Est-ce un hasard ? Une convergence de convictions personnelles ? Ou un authentique lobbying d’un géant mondial de la finance. Chez Goldman Sachs, on répond qu’il s’agit d’une « coïncidence et que c’est à titre personnel que de l’argent a été versé à l’UMP ».

Autre cas d’école, celui du groupe Pizzorno, spécialisé dans le traitement des déchets. La société, basée à Draguignan (Var), est impliquée dans une affaire de corruption présumée en Tunisie où elle a fait travailler l’ancien ministre de la défense François Léotard. L’annuaire du Premier Cercle fait apparaître qu'une grande partie du comité de direction du groupe a rejoint le club des grands donateurs de l’UMP : Francis Pizzorno (pd-g), Frédéric Devalle (directeur général), Maria-Pilar Carrozza (directrice financière), Philippe Bonifacio (directeur juridique) et Frédéric Balse (directeur de la propreté).

Joint à plusieurs reprises ces derniers jours, Francis Pizzorno, le fondateur du groupe, a refusé de répondre à nos questions. « Je n’ai rien à vous dire. Ecrivez ce que vous voulez. Allez vous faire voir », s’est-il emporté. Frédéric Balse assure qu' «il s'agissait pour sa part d'une démarche personnelle et qu'il n'y a eu aucune consigne de l'entreprise ». Bizarrement, il s'étonne qu'on n'ait trouvé que cinq dirigeants de Pizzorno dans la liste : « J'imagine qu'il y a eu d'autres donateurs parmi les cadres... »

Cet exemple interpelle. D’après nos informations, le président de la commission nationale chargée de vérifier les comptes des partis (la CCNCCFP) s’est récemment inquiété des risques de détournement de la législation : si la loi interdit bien les dons des entreprises depuis 1995, un patron peut demander à ses cadres de signer un chèque en leur nom, en échange d'un "remboursement" en interne sous forme de primes.

Dans une moindre mesure, le cas de la société Acadomia, entreprise de soutien scolaire qui bataille régulièrement pour que Bercy maintienne l’avantage fiscal consenti à ses clients, fait également tiquer. Son président-fondateur, Maxime Aiach, son directeur général, Philippe Coléon, et son directeur financier, José Dinis, figurent dans la liste des 544. Sollicités par l’intermédiaire de leur service de presse, ils n’ont pas souhaité nous rappeler.

4) le cercle des ennemis de l'impôt

Ils ne parlent que de ça. Selon un ancien membre du Premier Cercle, la question fiscale est — avec les 35 heures — le premier sujet de conversations des membres du Premier Cercle quand ils sont réunis par l’UMP, généralement à l’hôtel Bristol (à deux pas de l’Elysée) ou au cercle Interallié.

De fait, outre les “exilés” fiscaux et les représentants d’institutions implantées dans les paradis fiscaux, le Premier Cercle compte en son sein plusieurs personnes qui ont maille à partir avec l’administration au sujet de leurs impôts.

Exemple avec l’homme d’affaires Maurice Bidermann, à l’origine de l’affaire Elf dans les années 90’. Toujours assis au premier rang lors des réunions du Premier Cercle, très actif dans les discussions, Maurice Bidermann est un homme de réseaux, proche d’Eric Woerth et de Claude Guéant.

Officiellement ruiné en France, au point de ne pas pouvoir payer les dommages exigés dans l’affaire Elf, il jongle pourtant avec les holdings au Luxembourg, en Suisse et au Liban, comme l’a déjà raconté Mediapart. En 2006, l’épouse de Maurice Bidermann, la seule du couple officiellement domiciliée en France, a reçu un avis de notification des services fiscaux. Moins d’un an après, le 8 juin 2007, un mois après l’élection de Nicolas Sarkozy, le fisc lui faisait savoir que le contrôle était finalement achevé « sans rectification ». Un cas rare pour l’administration fiscale...

Maurice Bidermann est également associé avec un financier libanais de premier rang, le cheik Bechara el-Khoury, actionnaire entre autres de la banque Audi Bank. Membre lui aussi du Premier Cercle, Bechara el-Khoury a été nommé en 2009 consul de… Monaco.

D’autres illustres “ennemis” de l’impôt français se retrouvent dans l’annuaire. Comme Patrice de Maistre, l’ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, grand chef d’orchestre de la fraude fiscale de l’héritière de L’Oréal et lui-même détenteur d’un compte à la HSBC en Suisse, comme l’a raconté l’ancien procureur de Nice Eric de Montgolfier. En janvier 2008, le ministre du budget et trésorier de l'UMP, Eric Woerth, remettra la légion d’honneur à Patrice de Maistre, qui se trouve aussi être l’employeur de sa femme. Le mélange des genres vaut aujourd’hui à l’un et à l’autre des mises en examen pour « trafic d’influence » par le juge bordelais Jean-Michel Gentil.

André Bettencourt, le défunt mari de la multi-milliardaire Liliane Bettencourt, dont le fisc a découvert l’étendue de l’évasion fiscale en 2010 après la publication des enregistrements clandestins de son majordome, était, lui aussi, membre du Premier Cercle en juin 2007. Les Bettencourt étaient détenteurs de douze comptes à l’étranger non déclarés au fisc, mais ne seront contrôlés qu’après les révélations de Mediapart sur leur patrimoine trois ans plus tard. Jusque là, et depuis des décennies, le fisc ne s’est jamais penché sur leur situation fiscale. Du jamais vu.

La bataille familiale pour le contrôle de la fortune du clan n'a pas empêché Françoise Bettencourt, la fille de Liliane et André, et son mari Jean-Pierre Meyers, de s'incrire eux aussi au Premier Cercle, animé par Eric Woerth.

Autre exemple, celui de Guy Wildenstein, homme d’affaires et marchand d’art, au cœur avec son frère Alec de lourds soupçons judiciaires et fiscaux au sujet de l’héritage pharaonique – on parle de 4 à 5 milliards d’euros — légués par leur père. La justice a mis au jour un réseau complexe de trusts domiciliés dans un nuage de paradis fiscaux (Bahamas, Guernesey, Iles vierges britanniques…). Alec et Guy Wildenstein sont tous deux membres du Premier Cercle et la question d’éventuelles protections politiques sur leur situation fiscale est aujourd’hui ouvertement posée.

Dernière illustration avec l'ancien président du Medef Ernest-Antoine Seillière, autre membre du Premier Cercle visé par des soupçons de « fraude fiscale ». Le parquet de Paris a ouvert une enquête au mois du juin à la suite d'une dénonciation de Bercy. Président du conseil de surveillance du groupe Wendel, le baron Seillière est soupçonné d'avoir monté une opération financière frauduleuse lui ayant permis de toucher 65 millions d'euros, sans verser un centime d'impôt. Son domicile et le siège de Wendel ont été perquisitionnés mardi 25 septembre, selon Le Monde.

5) des familles engagées

Dans la liste, certains patronymes se multiplient comme des petits pains. La famille Guerrand-Hermès (groupe de luxe Hermès), par exemple, se distingue avec cinq représentants. Le cas le plus frappant ? Quatorze Mulliez (Gérard, Thierry, Vianney, André, Arnaud, Marie, etc.), membres d’une des familles les plus riches de France, aux manettes de la holding propriétaire du groupe Auchan. Quant au Franco-libanais Jacques R. Saadé, pd-g de la troisième compagnie de fret maritime au monde (CMA-CGM), il a rejoint le Premier cercle avec quatre de ses proches, dont son fils Rodolphe.

Si la CMA-CGM est peu connue du grand public, l’un de ses yachts de luxe baptisé Le Ponant, 88 mètres de long, a fait la Une des journaux en avril 2008, pris en otage par des pirates somaliens au large du Golfe d’Aden. A l’époque, alors que Rodolphe Saadé, directeur général de la société, négocie à la radio avec les pirates sous la supervision du GIGN, Jacques Saadé, le père, rencontre son ami Nicolas Sarkozy à Paris à plusieurs reprises, pour discuter des opérations. Faut-il payer la rançon ? Tout de suite ? Au bout d’une semaine, la trentaine d’otages sera libérée par la marine française (voir ici).

Après tout, rien de surprenant. On partage souvent les mêmes convictions en famille. Mais dans certains cas, d’après un témoignage recueilli sous le sceau de l’anonymat, des membres du Premier cercle contournent la loi (qui leur interdit de verser personnellement plus de 7.500 euros), en proposant un « deal » à leurs proches (parents ou amis) : « Tu signes un chèque au bénéfice de l’UMP et je te rembourse sur le champ ». Pour ces donateurs, c’est tout bénéfice : ils auront le droit de défiscaliser 66% du montant.

Rien n'indique que les familles citées plus haut aient ainsi détourné la législation en vigueur. Mais seule la transparence peut les obliger à répondre à ce type de questions..

Source : Mediapart

La peste noire

Comment les Européens ont-ils vécu la grande peste du XIVe siècle ? L'histoire de l'épidémie donne l'image d'une société médiévale complexe, dont la réaction a souvent été plus inventive qu'on ne l'imagine.

La maladie atteint l'Europe vers la fin de l'année 1347, apportée par des marchands de Gênes revenant de Chine ou de Perse, là où l'épidémie a déjà décimé des régions entières. Elle se propage à une vitesse telle que l'on craint quelque temps la disparition de l'humanité tout entière, avant qu'elle ne commence à refluer, pour s'éteindre en 1349. À Tournai, en Belgique, on doit par exemple enterrer en une seule fois, dans une immense fosse commune, près de la moitié de la population. Dans certaines régions d'Europe, la peste a aussi des effets dévastateurs sur les relations sociales et porte un coup mortel à la culture. Mais elle révèle également les capacités d'adaptation de la société médiévale. Dans le domaine artistique, en peinture et en architecture notamment, c'est le début d'une période de créativité individuelle inédite. La peste entraîne par ailleurs des bénéfices économiques inattendus, par exemple pour les journaliers : avec la pénurie de main-d'oeuvre, ceux qui ont survécu obtiennent de meilleurs salaires et conditions de travail, et peuvent faire valoir des droits jusque-là inexistants. Catastrophe humaine et sanitaire, la grande peste peut dans une certaine mesure être considérée comme l'ouverture vers un nouveau type de société. C'est ce qu'illustre ce documentaire qui, en racontant le destin exemplaire d'un médecin, d'un prêtre, d'un juif, d'un moine, d'un commerçant et d'une femme mariée, présente l'époque de la "mort noire" dans une nouvelle perspective.

25 septembre 2012

Du Zyklon B au maïs transgénique, comment notre alimentation est transformée en une arme de destruction massive ?

Le Zyklon B est un produit chimique très efficace pour tuer les humains. L'astuce consiste à faire inhaler les victimes. Comme la plupart des personnes ne vont pas volontairement inhaler les gaz du Zyklon B, vous devez utiliser un moyen de force pour les faire marcher dans les chambres où le gaz est libéré. D'où l'utilisation d'armes à feu dans les mains des gouvernements, la montée des SS - connu sous le nom de TSA dans l'Amérique moderne - et l'arrondissement de citoyens innocents pour être gazés à mort sous le régime nazi. "Nazi", soit dit en passant, est un raccourci pour "parti socialiste national".

L'approche nazie pour tuer les personnes était très efficace en 1944, mais elle ne survolerait pas aujourd'hui dans l'ère de la messagerie instantanée, Twitter, Facebook et autres médias sociaux. Il est difficile de garder un camp de concentration un secret ces jours-ci tel que la FEMA en Amérique, surtout si les millions des personnes sont traités par eux. Si les nazis avaient des appareils photos, caméras et téléphone cellulaire en 1944, quelqu'un aurait craqué pour quelques photos, quelqu'un aurait pris quelques photos, les a transférés à "NaziTube.com" et la une aurait été censuré - ou YouTube aurait censuré les vidéos et protégé les nazis d'être démasqués, car YouTube censure systématiquement les vidéos qui exposent le mauvais gouvernement.

Une avance rapide de six décennies ou plus, et vous avez notre monde moderne. Tous les même types de tueurs psychopathes dirigent encore les gouvernements les plus vigoureux du monde et les sociétés, mais ils l'ont trouvé pour tuer les personnes, ils doivent le faire un peu plus secrètement.

Plus précisément, il fallait avoir un moyen d'obliger des personnes à se tuer volontairement.

Comment convaincre les personnes à "l'auto-génocide" ?

En mettant les personnes en joue est une activité salissante. Il est tellement plus facile quand vous pouvez simplement obliger des personnes à prendre soin de l'acte de se donner la mort.


Cette image, d'Enlightened Redneck.com, montre la file d'attente de personnes qui vont volontairement se faire vacciner. Ils ont été convaincus, par un flux régulier de propagande, que la vaccination réduisait le risque d'attraper la grippe alors que tout est faux ! NE VOUS FAITES PAS VACCINER !

Ce que l'on ne leur dit pas, c'est que le vaccin antigrippal augmente le risque d'attraper la grippe. Ils favorisent réellement la chose même qu'ils prétendent éviter, causant ainsi davantage de personnes d'attraper la grippe et par la suite croient qu'ils ont besoin du vaccin contre la grippe.

Mais le vrai génie de la vaccination contre la grippe c'est qu'ils contiennent des produits chimiques qui causent l'infertilité et des avortements spontanés. Des adjuvants chimiques. Agents de conservation tirés du mercure. Des souches virales vivantes du virus furtif du cancer SV40.


Il s'agit du nouveau Zyklon B. Sauf que vous n'avez pas besoin d'envoyer les personnes sous les armes vers les chambres à gaz. Tout ce que vous avez à faire est de mettre un panneau en face d'un bâtiment et assurez-vous qu'il se lit, "Vaccins contre la grippe ICI" et les personnes vont littéralement faire la queue pour non seulement être injecté avec des poisons mortels, mais même de payer pour celui-ci ! Donc, il y a effectivement des profits à réaliser à partir du fait d'inciter les personnes à se suicider.

Manger tue.

Une autre arme dans l'arsenal est, bien sûr, les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Les OGM sont conçus avec un pesticide chimique toxique qui se développe à l'intérieur même des grains de maïs. Alors, quand vous mangez du maïs, vous ingérez le poison même qui tue les insectes qui se nourrissent de maïs.

Que ce poison fait-il aux humains ? Nous sommes sur le point d'apprendre dans les années à venir, mais dans les rats a nourri une vie de maïs GM, ils développent le grotesque, les tumeurs de cancer mortelles à un taux alarmant.

Voici les images de rats nourris au maïs génétiquement modifié dans une expérience scientifique récente :


Le mauvais génie des OGM est que si vous pouvez les cacher dans la chaîne alimentaire, les personnes vont manger eux-mêmes vers la mort et ne sait jamais ce qui a causé leur mort. Après tout, l'USDA et la FDA dire Les OGM sont sans danger, donc ça doit être vrai, non ? Les OGM sont dangereux pour la santé alors évitez de les consommer.

Les OGM sont un peu comme un "ami" version Zyklon B que vous pouvez utiliser dans la pâte à crêpes et muffins. C'est dans vos céréales et boîtes de petit déjeuner. Les OGM vous mènent la mort à chaque bouchée, et tandis qu'ils ne vous tuent pas tout de suite, les effets vont se mettre en place tranquillement, de façon cumulative, jusqu'à ce que vous êtes une bombe à retardement du cancer et de la mort.

Si Hitler avait la technologie des OGM, il aurait nourri les Juifs au maïs transgénique et n'aurait même pas pris la peine avec le problème de construire des chambres à gaz. Il pourrait l'avoir déguisé comme un "programme d'assistance gouvernementale", en offrant l'alimentation gratuite à toute ceux d'origine juive. Ah oui et les vaccins libres, aussi. La combinaison de produits chimiques des vaccins et de toxines d'OGM aurait accompli la chose presque le même comme le Zyklon B, mais au lieu d'être perçue comme un méchant monstre, Hitler pourrait avoir été annoncé comme le héros du peuple juif pour leur donner "l'alimentation gratuite et la médecine !"

Vous avez déjà remarqué que lorsque les gouvernements et les organismes sans but lucratif comme la Fondation Bill et Melinda Gates envoyer une "aide" en Afrique, ils n'ont jamais envoyer des vivres? Ils n'ont jamais enseigner l'agriculture durable? Ils n'ont jamais fournir les connaissances des herbes médicinales locales afin que les gens peuvent développer leur propre médecine?

Non, c'est toujours la "médecine" sous la forme de vaccins. Le but, bien sûr, est de stériliser les hommes et les femmes africaines et ainsi de réduire considérablement le taux de natalité. Ce qui est perçu par les mondialistes comme une "façon humaine"  d'alléger leurs souffrances. Mais tout cela se fait par la supercherie. Au lieu d'admettre qu'ils stérilisent la population, ils prétendent que c'est la "médecine et qu'ils "sauvent des vies".

La vaccination de masse des enfants africains est acclamé par ignorants américains «progressistes» qui ont été trompés en leur faisant croire que les problèmes de l'Afrique ne peut être résolu si l'on pouvait injecter tout le monde là-bas avec des souches virales et encore plus d'agents de conservation au mercure. La folie du plan entier ne semble jamais traverser les esprits d'entre ceux qui le soutiennent aveuglément.

La mort déguisée dans la chaîne alimentaire.

Quand la mort est suffisamment déguisée dans notre alimentation ou la médecine, les personnes feront la queue pour se tuer. Un exemple d'appât à fourmis empoisonné


Quand vous voulez tuer des fourmis, vous utilisez "l'appât de fourmi." Décrit comme un "appât d'insecticide semblable au sirop," cet appât est empoisonné déguisé comme aliments

Les fourmis se mettent en rang pour le manger, comme les humains se mettant en rang pour manger le maïs transgénique et se faire vacciner. Ils croient que c'est des aliments, mais il finit par provoquer la mort.

Cet appât à fourmis particulier, à propos, est fait par personne d'autre que Bayer, la même compagnie qui fait l'aspirine de vos enfants. La même compagnie dont le président, Fritz Ter Meer, a été condamné des crimes de guerre nazis. Bayer est le rejeton du méchant géant pharmaceutique IG Farben qui a utilisé des prisonniers juifs pour les expériences médicales abominables par la vaccination.

En fait, les vaccins modernes ont leurs racines dans des expériences médicales nazies.

Les produits chimiques mortels d'aujourd'hui, vous voyez, sont tous déguisés comme quelque chose qui prétend être favorable : l'alimentation, les vaccins et les produits pharmaceutiques.

Quand vous vous faites vacciner, vous prenez un produit pharmaceutique, ou vous mangez des aliments génétiquement modifiés, vous êtes, sciemment ou pas, en marchant métaphoriquement dans une chambre à gaz nazie et un gazage par vous-même avec du Zyklon B. Mais la brillance du système est que les personnes ne doivent plus être forcés à le faire... ils le feront volontairement eux-mêmes et leurs enfants. La plupart des parents vont littéralement faire respecter l'agenda mondialiste du génocide contre leurs propres enfants.

Comment arrêter de s'auto-détruire avec un repas à la fois.

Contrairement à 1944, aujourd'hui, vous avez le choix. Vous avez le pouvoir de cesser de vous empoisonner avec les OGM, les vaccins et les médicaments.

Il suffit d'un simple choix de votre part ... le choix de cesser de participer à la "culture de la mort" qui a envoyé sur vous par votre médecin, émissions de télévision, les médias et les autorités gouvernementales.

La culture de mort est ancré dans Les OGM, les vaccins, les médicaments, les pesticides et d'intervention chimique. Elle conduit à un seul endroit: l'anéantissement génétique et la mort prématurée.

En revanche, la culture de la vie rend hommage aux éléments suivants:

• Manger bio
• La croissance de votre propre alimentation (ou l'achat local)
• Renforcer naturellement votre système immunitaire
• L'utilisation des herbes et des aliments comme la médecine, non avec des produits pharmaceutiques.
• L'exposition fréquente au soleil guérison
• La consommation de super-aliments et des suppléments nutritionnels
• Surmonter les carences nutritionnelles avec des suppléments d'oligo-éléments
• S'exercer dans la nature
• Elever des enfants sans produits chimiques toxiques
• Honorer et respecter la vie et de la nature
• Vivre avec l'humilité et la vertu
• Le partage de la sagesse avec les autres

Il s'agit du culture qui nous adhérons ici à NaturalNews. C'est ce que promet la vie humaine durable sur notre planète. Et c'est ce qui est menacée par les OGM et les monstres des sociétés qui les mènent sur ​​la population.

Si vous aimez la vie, arrêter d'acheter et de manger des OGM. Qui soutiennent la vie, pas la mort, à chaque repas vous alimentez vous-même ou vos enfants. Se battre pour la justice alimentaire dans le monde. Ne vous laissez pas devenir une victime de "l'alimentation comme une arme."

Ne ressemblez pas aux fourmis en mangeant l'appât de fourmi de chez Bayer - les armes mortelles déguisées dans la chaîne alimentaire. Méfiez-vous de ce que vous consommez, ce que vous prenez votre traitement et ce que vous mettez sur votre peau. Protégez-vous contre les produits chimiques et vous et vos enfants auront un avenir de la santé et de l'abondance.

Rappelez-vous: L'holocauste moderne a déjà commencé. C'est une silencieuse, lente, l'holocauste scientifique qui fournit la mort sous la forme de nourriture et de médicaments.

24 septembre 2012

Quand la vaccination anti-grippale génère des profits au sein des pharmacies

En 2011, Walgreen Co. a porté à 5,5 millions, le nombre de personnes à travers leurs portes pour la vaccination contre la grippe - et était sûr de leur donner des coupons sur le chemin. Malheureusement, cette campagne de marketing en apparence bénigne peut avoir des effets secondaires plus importants, plus gênants. En plus de l'inefficacité et même le danger de nombreux vaccins, les recevant en pharmacie, par opposition à un cabinet de médecin perturbant la continuité du dossier médical.

"D'un point de vue de qualité, cela réduit sur la continuité de soins", déclare le Dr Joel Shalowitz, le président de groupe médical. "Il devient impossible de savoir quand quelqu'un est due pour une vaccination qui ils peuvent avoir besoin."

Attirer les clients et l'argent

Pendant ce temps, les goûts de Walgreen génèrent actuellement du cash.

Les pharmacies ont généralement administré le vaccin contre la grippe pour un maximum de 32 dollars, tandis que la dose réelle coûte aux acheteurs du secteur privé jusqu'à 16,72 dollars (et aussi bas que 9,50 dollars). Par conséquent, non seulement les profits des pharmacies pour la vaccination proprement dite, ils attirent les patients dans la pharmacie pour dépenser plus d'argent, par exemple, déodorant ou solution de contact. Rite Aid propose même aux personnes qui reçoivent leur vaccin antigrippal, un carnet de coupons pour un montant de 100 dollars.

La Loi sur les soins abordables est encore d'encourager la vaccination. Walgreen affirme que seulement 1 sur 10 de ses clients paieront pour leur vaccin contre la grippe et la mutuelle ou assurance-santé prendra en charge le reste. Mais le problème va loin au-delà de l'augmentation personnelle dans le profit. Les vaccins sont dangereux, et avec les pharmacies locales offrant une injection, qui sont très souvent gratuits pendant la saison grippale, encore plus de personnes sont exposés à des dangers.

Les dangers des vaccins

Malheureusement, la plupart d'entre nous sont parfaitement dans ignorance face aux dangers de nombreux vaccins. Les autorités sanitaires australiens ont finalement interdit la vaccination contre la grippe après que plusieurs enfants ont été hospitalisés pour des convulsions après la vaccination, et en 2010, le gouvernement américain a admis que les effets secondaires des vaccins contre la grippe H1N1 inclus une maladie nerveuse mortelle, le syndrome de Guillain-Barré. Ceci, bien sûr, n'a pas empêché les autorités sanitaires à partir de poursuivre la vaccination sur le public, même si elle a été trouvée par des chercheurs de Vancouver qui ont effectivement aggravé les symptômes de la grippe H1N1.

Pour éviter les effets nuisibles de la grippe et du vaccin, essayez de faire une marche sans écran solaire au soleil. Seulement 10 à 15 minutes par jour de vitamine D3 peut réduire votre risque de contracter la grippe de 42%. Vous pouvez également commencer à boire du thé vert et d'autres suivant ces étapes sur la façon de prévenir le rhume et la grippe. Votre système immunitaire - et non pas les vaccins - est le vrai combattant contre la grippe !

Le fait de se faire vacciner contre la grippe augmentera les chances de contracter la maladie - NE VOUS FAITES PAS VACCINER !

20 septembre 2012

EXPLOSIF ! Une étude confirme que les OGM sont de véritables poisons - Les rats nourris avec du maïs transgénique ont de grosses tumeurs et 70% des femelles meurent prématurément

En mangeant du maïs génétiquement modifié et consommant des engrais chimiques de marque Roundup de Monsanto a fait développer des tumeurs horrifiantes - preuves en images - des dommages généralisés aux organes et la mort prématurée chez les rats. C'est la conclusion d'une étude explosive qui s'est penchée sur les effets à long terme de la consommation de maïs génétiquement modifié de Monsanto.


L'étude a été considérée comme "la recherche la plus approfondie jamais publiée sur les effets sanitaires des cultures OGM et de l'herbicide Roundup sur des rats." De nouveaux résultats terribles se répandent comme une traînée de poudre via Internet, même avec les principaux médias apparemment en état de choc en voyant les photos de rats avec de multiples tumeurs bizarres ... des tumeurs chez les rats si grand même eu des difficultés à respirer dans certains cas. Les OGM peuvent être la thalidomide nouvelle.
"Le désherbant Roundup de Monsanto et le maïs transgénique sont impliqués dans la nouvelle étude du cancer consternante", écrit Grocery, une publication britannique populaire.

Il a annoncé, "Les scientifiques ont constaté que les rats exposés à même les plus petites quantités, ont développé des tumeurs mammaires et hépatiques sévères et des dommages rénaux dès quatre mois dans les mâles et sept mois pour les femelles."

Le Daily Mail a rapporté que "la ligne fraîche sur les aliments génétiquement modifiés que l'étude française affirme que les rats nourris avec les récoltes controversées ont subi des tumeurs."

Il continue à déclarer : "Les animaux au régime transgénique ont subi des tumeurs mammaires, aussi bien que hépatique grave et dommages rénaux. Les chercheurs ont dit que 50% de mâles et 70% de femelles sont morts prématurément, comparés avec seulement 30% et 20% dans le groupe de contrôle."

L'étude, dirigée par Gilles-Eric Séralini de l'Université de Caen, a été la toute première étude à examiner les effets à long terme de la consommation d'OGM. Vous pouvez vous retrouver à penser qu'il est absolument étonnant qu'aucune de ces études n'a jamais été réalisé avant que le maïs génétiquement modifiés a été approuvé pour une utilisation généralisée par l'USDA et la FDA, mais telle est la puissance de lobbying et de la cupidité des entreprises.

L'étude a été publiée dans Le Journal de toxicologie alimentaire et chimique et vient d'être présenté à une conférence de presse à Londres.

Conclusions de l'étude

Voici certaines des conclusions consternantes de l'étude :

• Jusqu'à 50 % de mâles et 70 % de femelles sont morts prématurément.

• Des rats qui buvaient des quantités infimes de Roundup (à des niveaux légalement autorisés dans l'alimentation en eau) ont eu une augmentation de 200% à 300% dans les tumeurs volumineuses.

• Les rats nourris au maïs génétiquement modifié et d'engrais chimiques Roundup ont subi des dommages graves sur un organe, y compris des lésions hépatiques et rénaux.

• L'étude a montré que les rats sont alimentés au NK603, une variété de maïs transgénique de Monsanto qui s'est développée en Amérique du Nord et largement à nourrir les animaux et les humains. C'est le même maïs qui est dans votre céréale de petit déjeuner à base de maïs, des tortillas de maïs et croustilles de maïs.

Le Daily Mail rapporte à une partie de la réaction aux conclusions:
José Bové, vice-président français de la commission du Parlement européen pour l'agriculture et connu comme un farouche opposant aux OGM, a appelé à une suspension immédiate de toutes les cultures de l'UE et des autorisations d'importation de cultures génétiquement modifiées. "Cette étude montre enfin que nous avons raison et qu'il est urgent de passer rapidement en revue tous les processus d'évaluation des OGM", dit-il dans un communiqué. "Les organismes nationaux et européens de sécurité alimentaire doivent réaliser de nouvelles études financées par des fonds publics pour garantir des aliments sains pour les consommateurs européens."
Le résumé de l'étude

L'étude est intitulée "Comparaison des effets des trois variétés de maïs génétiquement modifiés sur la santé des mammifères."

Ce résumé comportent ces mots. Remarque: "toxicité hépato-rénal" signifie toxique pour le foie.
Notre analyse révèle clairement que les effets des OGM sur 3 nouvelles faces liées à la consommation de maïs transgénique, qui sont le sexe, et souvent dépendante de la dose. Les effets ont été souvent associés avec le rein et le foie, les organes de détoxication alimentaire, bien que différente entre les OGM. D'autres effets ont également été constatées au niveau cardiaque, les glandes surrénales, la rate et le système hématopoïétique. Nous concluons que ces signes mettent en évidence les données de toxicité hépato-rénale, probablement en raison des nouveaux pesticides spécifiques à chaque maïs génétiquement modifiés. En plus, les conséquences du métabolisme directes ou indirectes involontaires de la modification génétique ne peuvent pas être exclues.
Voici quelques citations des chercheurs :

"Cette étude montre un nombre extraordinaire de tumeurs en développement plus précoce et plus agressive, en particulier chez les animaux femelles, je suis choqué par les conséquences extrêmes négatifs sur la santé." - Dr Michael Antoniou, biologiste moléculaire, Kings College de Londres.

"On peut s'attendre à ce que la consommation de maïs génétiquement modifiés et l'herbicide Roundup, de graves répercussions sur la santé humaine." - Dr Antoniou.

"C'est la première fois qu'un essai alimentaire des animaux à long terme a examiné l'impact de l'alimentation au maïs transgénique ou l'herbicide Roundup, ou une combinaison des deux, et les résultats sont extrêmement graves. Chez les rats mâles, on a des troubles hépatiques et rénaux , y compris les tumeurs et, plus inquiétant encore, chez les rats femelles, il y avait des tumeurs mammaires à un niveau qui est extrêmement concernant ; jusqu'à 80 pour cent des rats femelles avaient des tumeurs mammaires à la fin du test". - Patrick Holden, directeur, Food Trust Sustainable.

Propagez le mot : les OGM sont toxiques !

Notre santé alimentaire est en jeu, faites relayer cette bombe




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...