Recherche

Chargement...

25 février 2011

Tous en résistance contre la puce RFID

CRAP - Collectif de résistance à la puce - Depuis plusieurs années , par des recoupements d’informations fiables, nos dossiers et divers moyens, nous avons tenté de vous mettre en garde, de vous prévenir – afin qu’il n’advienne pas - du destin que certains ont forgé pour l’humanité. Celui d’une mise sous contrôle total avant son remplacement par des robots .

Voici cinq ans, dire qu’il y avait des projets d’implantation électronique des humains pour la surveillance relevait du ‘fantasme paranoïaque’ et personne , hormis les spécialistes, n’avait entendu parler de "puces RFID ". Aujourd’hui, on prépare l’implantation électronique cérébrale de soldats d’élite et l’Union Européenne alloue d’importants crédits et facilités pour que les puces à radio - fréquence envahissent tous les domaines de la société et de notre vie quotidienne. Le grand marché de nos maladies, via l’industrie médicale, est devenu quant à lui, le grand cheval de Troie de l’implantation électronique des humains. Par la nature de ses mises en garde, l’avis du groupe d’éthique des sciences et des nouvelles technologies auprès de la commission européenne adopté le 16 mars 2005 : Aspects éthiques des implants TIC dans le corps humain , est sans ambiguïté sur la tyrannie qui nous menace jusque dans nos corps et nos esprits , par le biais de la convergence des nouvelles technologies , alias convergences NBIC !

« La possibilité d’une utilisation industrielle des implants TIC comme moyen de créer des corps et des cerveaux plus performants à des fins économiques pose la question des limites à imposer à une telle utilisation. »

Nos libertés et acquis sociaux sont en train de fondre comme neige au soleil , en même temps qu’on assiste au saccage de notre si belle Terre et à la mise en esclavage globalisée des populations. Au profit des intérêts privés d’une minorité.

Notre défi de sortir cela de l’ombre a été atteint. Il a connu son apogée avec l’émission "Questions à la Une " à laquelle nous avons participé en Avril 2008. "Il y a un temps pour tout sous le soleil ". Celui de l’alerte et de la prévention est terminé. Nous ne pourrions plus que vous répéter sans cesse la même chose, en pire. Quand la vague du tsunami arrive, ce n’est plus le moment de rester sur la plage à empiler quelques sacs de sable. Celui qui voulait savoir sait. Pour les autres, nous ne pouvons rien.

Il faudrait passer à des actions massives et fermes . Hélas, malgré l’immense travail accompli, le peu d’intérêt rencontré ne donne pas les moyens à cette modeste initiative humaine d’aller plus loin sous cette forme, ni pour le moment. Tout porte presque à croire qu’ une société de zombies complètement sous contrôle est ce qui plaît à la majorité !



Les Illuminati - La Fraternité de la bête

Les Illuminati sont une "élite dans l'élite". C'est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des "Maîtres du Monde". La plupart de ces organisations ont un siège social et des membres dont on connaît l'identité. Mais les membres des Illuminati ne sont pas connus de manière certaine, même si certains noms circulent avec insistance. Il s'agit de grandes familles capitalistes ou issues de la noblesse, comme par exemple les Rothschild, les Harriman, les Russel, les Dupont, les Windsor, ou les Rockefeller (notamment l'incontournable David Rockefeller, également co-fondateur du Groupe de Bilderberg et du CFR).

Les Illuminati existent sous leur forme actuelle depuis 1776, date de fondation de l'Ordre des Illuminati en Bavière par Adam Weishaupt, un ancien Jésuite. A cette époque, leur projet était de changer radicalement le monde, en anéantissant le pouvoir des régimes monarchiques qui, à cette époque, entravaient le progrès de la société et des idées. La Révolution Française et la fondation des Etats-Unis auraient été des résultats de leur stratégie. Pour les Illuminati, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi. Selon eux, le peuple est par nature ignorant, stupide, et potentiellement violent. Le monde doit donc être gouverné par une élite éclairée. Au fil du temps, les membres de ce groupe sont passés du statut de conspirateurs subversifs à celui de dominateurs implacables dont le but essentiel est de conserver leur pouvoir sur la population.

La création des Illuminati marquait le lancement d'un Plan conçu pour se dérouler sur plusieurs siècles, en utilisant le contrôle du système financier naissant pour parvenir une domination totale sur le monde. La réalisation du Plan s'est ensuite transmise comme un flambeau de génération en génération, au sein d'une élite héréditaire d'initiés qui ont su adapter le Plan aux évolutions technologiques, sociales, et économiques.

Contrairement aux autres organisations des Maitres du Monde, les Illuminati ne sont pas un simple "club de réflexion" ou "réseau d'influence". Il s'agit d'une organisation dont la véritable nature est ésotérique ou "occulte".

Les dirigeants politiques ou économiques se présentent au public comme des personnes éminemment rationnelles et matérialistes. Mais le public serait étonné d'apprendre que certaines de ces personnes participent à des cérémonies étranges, dans des sociétés secrètes où se perpétuent le culte des dieux égyptiens et babyloniens: Isis, Osiris, Baal, Moloch, ou Sémiramis.

Le terme "Illuminati" signifie littéralement "les Illuminés" (du latin "illuminare": illuminer, connaître, savoir).

Les Illuminati se considèrent en effet comme détenteurs d'une connaissance et d'une sagesse supérieure, héritées de la nuit des temps, et qui leur donne une légitimité pour gouverner l'humanité. Les Illuminati sont la forme moderne d'une société secrète très ancienne, la "Fraternité du Serpent" (ou "Confrérie du Serpent"), dont l'origine remonte aux racines de la civilisation occidentale, à Sumer et Babylone il y a plus de 5000 ans et bien au-dela.

La civilisation qui domine le monde aujourd'hui est en effet la prolongation de la civilisation Sumérienne, qui a inventé tout ce qui caractérise la civilisation occidentale: l'administration d'état, l'argent, le commerce, les taxes et les impôts, l'esclavage, les armées organisées, et une expansion fondée sur des guerres perpétuelles et l'asservissement des autres peuples. Ce fut aussi la première civilisation à détruire son environnement. Pratiquant une agriculture intensive après avoir inventé l'irrigation, les civilisations Sumérienne et Babylonienne ont transformé des prairies verdoyantes en un désert qui est aujourd'hui l'Irak.

Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité du Serpent s'est perpétuée en prenant des formes et des noms multiples à travers les époques, exerçant son influence sur les religions et les pouvoirs politiques successifs, dans une longue filiation qui inclut les "écoles de mystère" égyptiennes et grecques, l'église chrétienne de Rome (utilisée comme "véhicule" par la "Fraternité" pour s'implanter en Europe), les Mérovingiens (d'où le personnage "Mérovingien" dans le film "Matrix"), les Templiers (et leurs nombreuses ramifications - Franc- Maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jerusalem, Ordre de Malte...), et enfin les "Illuminati" et les organisations qui y sont rattachées.

Le symbole des Illuminati est présent sur les billets de 1 dollar: une pyramide dont le sommet (l'Elite) est éclairé par l'oeil de la conscience et domine une base aveugle, faite de briques identiques (la population).

Les deux mentions en latin sont très significatives. "NOVUS ORDO SECLORUM" signifie "nouvel ordre pour les siècles". En d'autres termes: nouvel ordre mondial. Et "ANNUIT CŒPTIS" signifie: "notre projet sera couronné de succès".

Un projet aujourd'hui proche de sa réalisation finale

22 février 2011

Krach, année zéro : chronique d'un nouveau désordre mondial

La grave crise boursière et bancaire aux Etats-Unis, précédée par une crise du crédit sans précédent, intervient dans une conjoncture particulièrement difficile, ponctuée de conflits énergétiques et de tensions internationales. Les analystes n'hésitent pas à brandir le spectre de 1929, tandis que le gouvernement américain prévoit déjà de soutenir le marché à grands renforts de milliards. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi des établissements bancaires réputés solides paraissent-ils aujourd'hui si fragiles ? Comment la contagion peut-elle être endiguée ? Les contribuables américains accepteront-ils de pallier aux égarement du système ?

Le projet de réduction massive de la population mondiale

"LEUR BUT : ELIMINER LES 93% DE LA POPULATION MONDIALE !" (UN MENSONGE DIT PAR DES MILLIONS DE PERSONNES ! RESTE TOUJOURS UN MENSONGE)

EN REDUISANT LA POPULATION MONDIALE A 500 MILLIONS DE PERSONNES D’ICI 2050. ÉTANT DONNE QUE LES PROJECTIONS DEMOGRAPHIQUES LINEAIRES PLACENT LA POPULATION MONDIALE A BIEN PLUS DE 9 MILLIARDS (D’ETRES HUMAINS) D’ICI CETTE DATE, LA PROPOSITION DE REDUIRE LA POPULATION MONDIALE A UN PEU PLUS DE 6 MILLIARDS DE PERSONNES SIGNIFIERAIT LA SUPPRESSION DE 3 MILLIARDS DE PERSONNES. 

En effet, un communiqué de presse de l’OPT, daté du 16 mars 2009, intitulée “Earth Heading for 5 Billion Overpopulation ?” (« Terre, en direction d’une surpopulation de 5 milliards de personnes ? ») rapportait : « Sur la base de l’empreinte écologique et des données de capacité biologique qui sont devenues disponibles au cours des dix dernières années, l’OPT estime actuellement la population mondiale durable à 5 milliards de personnes et le Royaume-Uni à 18 millions d’habitants (la population réelle actuelle du Royaume-Uni est de 61 millions de personnes).

“Cependant,” poursuit ce communiqué : « Ces chiffres sont fondés sur les niveaux et les habitudes de consommation actuels. Des modes de vie plus verts au Royaume-Uni pourraient faire monter sa population durable; par contre, si le monde dans son ensemble s’enrichit et consomme plus, ceci réduira la capacité biologique de la planète. Si les tendances actuelles se poursuivent, en 2050, où l’ONU prévoit que la population mondiale sera de 9,1 milliards d’êtres humains, il y aura quelque 5 milliards de personnes de plus que ce que la Terre peut supporter ».

Un rapport ultérieur de l’OPT, établi à Copenhague, appelait à « Moins d’émetteurs, des émissions plus faibles, un coût moindre », et épelait la SOLUTION DE LONDRES : PLACER LA REDUCTION DE LA POPULATION AU SOMMET DE L’ORDRE DU JOUR. L’OPT “a appelé les négociateurs afin de s’assurer que des politiques de diminution de la population soient adoptées par chaque Etat dans le monde entier afin de lutter contre le soi-disant changement climatique et la fin des ressources non renouvlables (eau,gaz...etc...)”

L’UNFPA, L’UNITED NATIONS POPULATION FUND (FNUAP, FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION), A DONNE DE FACTO SA BENEDICTION A CE REGIME D’ASSASSINAT DE MASSE LE 18 NOVEMBRE, LORSQU’ILS ONT FAIT PARAITRE LE DIRECTEUR DE L’OPTIMUM POPULATION TRUST, ROGER MARTIN, EN TANT QUE PRESENTATEUR DU PROPRE RAPPORT DE L’ONU, “STATE OF WORLD POPULATION 2009″ (« L’ETAT DE LA POPULATION MONDIALE EN 2009 »), UN DOCUMENT VISANT LA CONFERENCE DE COPENHAGUE SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE QUI EST ACTUELLEMENT EN COURS. ALORS QUE LE RAPPORT DE L’ONU, LUI-MEME, EFFECTUE LE MEME LIEN ENTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE, C’EST L’ETUDE DE L’OPT ET SON PROGRAMME “POP OFFSETS” (COMPENSATIONS DE POPULATION) DE REDUCTION CIBLEE DE LA POPULATION DANS LES PAYS LES PLUS PAUVRES DU MONDE, QUI DEFINIT LE VERITABLE AGENDA DE LONDRES A COPENHAGUE. C’EST L’ORDRE DU JOUR QUI A ETE PRECISE, A PLUSIEURS REPRISES, PAR LE PRINCE CONSORT ROYAL PHILIP, DEPUIS DES DECENNIES: REDUIRE LA POPULATION MONDIALE DE 80%, CREER UNE DICTATURE FEODALE MONDIALE, EN ELIMINANT TOUT A FAIT LE SYSTEME DES ÉTATS-NATIONS.

HODM - L'histoire occulte du monde

« HODM » se dit être une série avec une cinquantaine d'épisodes diffusées sur le Net à travers plusieurs site de vidéos en ligne, par l’intermédiaire d’un individu ou collectif d’individus dénommé « Helmut Call » et qui a pour sujet l’histoire occulte du monde, du moins en apparence. La série est riche en extraits vidéo télévisées et certaines peuvent choquer. Certaines vidéos ont été censurés par de nombreux hébergeurs.

AVERTISSEMENT : Documentaires interdits aux moins de 16 ans

21 février 2011

Ces nouveaux poisons qui nous entourent

Des particuliers brûlés par leurs fauteuils importés de Chine, des biberons toxiques, un tribunal qui ordonne le démontage d’une antenne relais au nom du principe de précaution…

Notre environnement quotidien est-il en train de nous empoisonner à petit feu ? Consommateurs inquiets, scientifiques alarmistes, lobbying des industriels... Alors qu’il n’y a jamais eu autant d’autorités sanitaires chargées de nous protéger, Complément d’enquête sur ces nouvelles angoisses que suscite le progrès.

De la Chine au Canada, de nos magasins aux laboratoires, de l’infiniment petit aux ondes invisibles, faut-il avoir peur de ces nouveaux produits qui ont envahi nos vies ?

20 février 2011

Crise mondiale - En route pour le monde d'après


Anticipolis - La première moitié de décennie marquée essentiellement par une dislocation géopolitique mondiale

La crise, parce qu’elle n’a pas été anticipée par les dirigeants de la planète, a acquis sa propre vitesse de développement. En 2009, les efforts financiers, sans précédent historique, des États-Unis, de l’Europe, de la Chine, du Japon et d’autres pays n’auront permis que deux choses : anesthésier les corps sociaux des différents pays afin de retarder une violente réaction politique et sociale et sauver les grands établissements financiers sans les réformer. Tout cela s’est effectué au prix d’un endettement insupportable des États, de la transformation d’une partie très importante (autour de 30 %) de l’économie mondiale en « économie-zombie » (c'est-à-dire ne survivant que grâce aux aides publiques directes ou indirectes ou bien grâce à la manipulation des règles comptables) et d’une méfiance croissante des opinions publiques occidentales vis-à-vis de l’ensemble des classes dirigeantes suspectées à juste titre de n’être que les représentants des intérêts financiers les plus puissants. Parallèlement à ces phénomènes très visibles, et in fine de court ou moyen terme, la crise incarne d’autres tendances séculaires modifiant profondément l’ordre du monde que nous connaissons comme en particulier cette (re)montée en puissance de la Chine et de l’Inde, et la fin d’un monde occidentalo-centré. La décennie qui s’ouvre va être le théâtre de l’interaction de ces deux « temps » de la crise qui, tout en étant bien entendu corrélés, ne sont pas identiques. Les tendances séculaires peuvent être considérées, à l’échelle d’une décennie, comme des données, c’est-à-dire comme des phénomènes auxquels on peut se préparer sans pouvoir réellement en affecter le déroulement alors que les autres phénomènes (dont les durées varient entre 2 à 5 ans en moyenne) peuvent au contraire être directement affectés par les décisions humaines (celles des dirigeants et/ou celles des peuples).

La première partie de la décennie qui s’ouvre va donc être essentiellement marquée, d’une part, par l’émergence grandissante de tendances séculaires marquant la fin de l’occidentalo-centrisme et, d’autre part, par les conséquences de la crise financière et surtout des réponses qui y ont été apportées en 2009. Réponses qui ont conduit au surendettement des États et en particulier au surendettement du pilier de l’ordre mondial de ces dernières décennies qu’étaient les États-Unis. La Chine étant le vecteur privilégié des tendances séculaires en action et les États-Unis étant à la fois le pays au coeur de la crise financière et de ses conséquences¹, on peut affirmer que ce sont les rapports sino-américains qui vont déterminer le rythme et l’ampleur des chocs que nous allons connaître d’ici le milieu des années 2010-2020. Parallèlement, les autres acteurs (puissances nouvelles, anciennes ou réinventées²) vont bien entendu agir et réagir au cours des prochaines années, soit en fonction de l’évolution du rapport USA-Chine et de ses conséquences, soit en fonction de leurs propres anticipations sur le monde des décennies à venir. C’est très probablement de ce groupe que peuvent naître les initiatives et les idées les plus fécondes pour éviter que la deuxième partie de la décennie ne se transforme en une descente aux enfers pour la plus grande partie de la planète et pour permettre que, d’ici 2020, un nouvel ordre du monde pérenne soit déjà en train de prendre forme. Au vu de ce qui se passe depuis le début avéré de la crise, le duo USA-Chine a en effet très peu de chance d’éviter une confrontation stérile. Ni les dirigeants chinois, ni les élites américaines ne paraissent en mesure de faire autre chose que défendre/promouvoir leurs propres intérêts directs. Leur conflit mutuel, et ses conséquences intérieures pour les deux pays, va également capter toute leur attention, leur laissant peu de place pour penser l’avenir du monde. Cela dit, rien n’assure bien entendu que les contributions des autres acteurs seront en mesure de détourner le monde d’une logique de jeu à somme nulle et donc de conflits entre blocs comme celle qui va s’imposer rapidement dans la relation USA-Chine. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il y a bien deux chroniques du futur dans ce livre. La principale différence entre les deux tient à ce facteur, les divergences d’évolution induites apparaissant de plus en plus au cours de la seconde moitié de la décennie.

Mais, n’anticipons pas (pour une fois) la fin de l’ouvrage. Regardons d’abord plus en détail les évolutions probables des principaux acteurs géopolitiques de la décennie 2010-2020 ainsi que celles du cadre général de leurs interactions.

Ces évolutions probables seront un enchaînement des évènements qui va aboutir à la décomposition du système international actuel, notamment à travers l'effondrement ou la paralysie des principales institutions internationales et des nœuds stratégiques du système financier et monétaire mondial et l’amorce d’un processus de restructuration structurelle des grands acteurs globaux comme les États-Unis, l'UE, la Russie, l’Asie et l’Amérique latine, oscillant entre début de dislocation pour certains et poursuite de réorganisation pour d’autres.
Cela peut surprendre mais je ne pense pas que les États-Unis soit un acteur central des tendances séculaires actuellement en train d’émerger. Ils n’auront finalement été au niveau global qu’un remplaçant de la puissance européenne le temps que celle-ci effectue au cours du XX° siècle sa mue douloureuse « des puissances européennes » à « la puissance européenne ». Ce sont bien les Européens, en tant qu’UE, qui constituent à côté de la Chine, de l’Inde, de la Russie l’une des nouvelles puissances potentielles du XXI° siècle, ne serait-ce que parce que c’est une entité qui n’existait pas dans l’ordre du monde jusqu’aux années 1990. Il a fallu la chute du Mur de Berlin pour que le projet communautaire sorte de son cocon expérimental. Nous y reviendrons plus loin dans le livre.

C’est dans cette dernière catégorie qu’on peut placer la Russie, la Chine, l’Inde … et l’UE. Sous d’autres formes, ces puissances furent déjà des acteurs historiques majeurs. Alors que le Brésil ou l’Afrique du Sud, par exemple, sont réellement des acteurs nouveaux. Les États-Unis sont eux indéniablement aujourd’hui une ancienne puissance.
Les États-Unis face au « perfectstorm » historique

Pour les États-Unis, le processus de dislocation stratégique à partir de 2010 est d'autant plus d'actualité que c'est même l'un des quatre thèmes d'un rapport présenté au Pentagone en Décembre 2008 par Nathan P. Freier du StrategicStudies Institute du ArmyWarCollege des États-Unis¹. Il y décrit le risque de dislocation du territoire des États-Unis et de ses frontières sous l'impact de la crise². En effet, si l'on considère les trois facteurs essentiels évoqués précédemment, les États-Unis sont au cœur d'un « perfectstorm » en la matière :

• Des quatre entités politiques considérées ils sont bien évidemment ceux qui reposent intégralement sur le socle « Dollar / Dettes ». C'est même ce qui a alimenté leur puissance et leur richesse ces dernières décennies. Et aujourd'hui c'est tout leur système financier qui est devenu insolvable pendant que la création de Dollars s'emballe.

• Le tissu socio-économique du pays est infiniment plus diversifié que ne voudrait le faire croire une vision idéalisée d'une Amérique uniforme d'Est en Ouest. Les tensions socio-ethniques sont immenses avec dorénavant une forte composante hispanique liée aux narco-trafiquants qui gangrènent la frontière sud du pays. Les intérêts économiques des différentes régions divergent de plus en plus face à la crise : par exemple, les problèmes de la Californie en quasi-faillite ne sont pas du tout les mêmes que ceux des États dont l'industrie automobile s'effondre et ils sont encore différents de ceux de la Floride. Le Texas n'a pas les mêmes problèmes que New-York et ainsi de suite. Et les États plus riches n'ont pas envie de payer pour ceux plus pauvres, phénomène classique conduisant à la sécession.

• Enfin, le quasi-monopole de Washington et de l'état fédéral dans la réponse à la crise impose l'utilisation de dispositifs très centralisés, standardisés et donc incapables de prendre en compte les situations très variables d'un État à l'autre. Ce simple fait porte déjà l'assurance d'une faible efficacité des mesures mises en place, comme on le constate d'ailleurs depuis plus d'un an.

À ce stade il paraît utile de rappeler qu'en choisissant de s'inspirer d'Abraham Lincoln, le nouveau président américain a pris un risque historique non négligeable car Lincoln ça n'est pas que la fin de l'esclavage, c'est aussi la Guerre de Sécession et le Greenback, cette monnaie créée par le gouvernement sans contrepartie en or ou argent, destinée à financer l'effort de la Guerre de Sécession et qui déclencha par la suite une très forte inflation aux États-Unis. Barack Obama devrait se méfier de l'Histoire qui a tendance à être très ironique.

La zone Euro, seul moteur de l'intégration européenne

Heureusement il y a néanmoins eu une avancée institutionnelle réelle dans cette décennie perdue, c'est l'émergence lente (bien trop lente souvent) de la zone Euro comme moteur de l'intégration européenne. Conséquence naturelle de la création de l'Euro et de la communauté de destin qu'il entraîne pour ceux qui le partagent, l'Eurozone a permis de recentrer le projet communautaire sur le continent, en marginalisant le Royaume-Uni qui ne partage pas du tout (pour encore une décennie au moins) les objectifs continentaux. La crise actuelle a considérablement accéléré cette marginalisation et contribue même à renverser le processus. C'est désormais le continent, et la zone Euro, qui pèse de plus en plus sur Londres, la City et leurs évolutions. Ce phénomène va s'accélérer dans les dix ans à venir puisqu'en perdant à la fois le soutien américain et la puissance de la City, le Royaume-Uni va se retrouver bien faible et bien isolé. C'est en tout cas, l'occasion de reprendre une partie du projet européen là où il a commencé à être sérieusement détourné à la fin des années 1980, quand les équipes poussées par Margaret Thatcher ont été toutes opérationnelles. La Banque Centrale Européenne est ainsi devenue le pilier de l'indépendance de l'Europe et de la reprise du projet continental d'intégration. C'est donc bien autour de la zone Euro que doit se relancer la construction politique européenne. Gouvernance économique et contrôle démocratique de cette gouvernance en seront les deux composantes. C'est par ce biais que le défi historique de la démocratisation du projet européen pourra donc être relevé, pas en l'abordant directement via les vingt-sept.

Via l'Euro, désormais grande devise internationale, le lien se fait tout naturellement avec l'autre grand défi pour l'Europe dans la décennie 2010-2010, le rôle de l'Europe dans le monde. Comme indiquée précédemment, la crise constitue une opportunité historique unique pour que les Européens se repositionnent comme l'une des grandes forces façonnant le siècle à venir. Nous avons déjà passé en revue les atouts de l'Europe en la matière, et c'est certainement en ciblant la nécessaire reconstruction du système monétaire international que ce rôle pourra mûrir. Ensuite, vers le milieu de la décennie, du fait du repli américain hors d'Europe et de la montée des risques (plus ou moins graves selon le scénario envisagé), il sera temps d'intégrer le Royaume-Uni à un vrai bond en avant de la défense commune. D'ici là, le service diplomatique commun, une avancée utile du traité de Lisbonne, aura commencé à générer quotidiennement de « l'intérêt diplomatique commun », et ce, quelque soit la valeur du Haut Représentant qui est censé le diriger. Après le milieu de la décennie, il faudra bien entendu passer à la vitesse supérieure pour assumer le rôle européen dans le monde, si on veut éviter que la planète s'engage sur la voie tragique pour la décennie suivante.
Qui représente l'avenir du système institutionnel européen car non seulement elle est sortie du triptyque archaïque Bruxelles-Luxembourg-Strasbourg, mais en plus son mode de recrutement interdit les carrières et immunités à vie comme celles du système communautaire traditionnel.

Un processus qui ne peut que venir d'en bas, des citoyens et qui est en gestation continue depuis le début des années 1990 : montée en puissance des générations Erasmus, développement de l'Internet et baisse connexe des coûts de développement d'organisation à l'échelle européenne, effondrement de la crédibilité des classes politiques nationales, perception généralisée de l'importance croissante des décisions européennes. Sur ce dernier point, la crise a rendu un grand service à la zone Euro.

C'est en cela que les institutions sont imbattables, elles créent automatiquement leur raison d'être.

18 février 2011

CAPITAL TERRE - J'achète, je jette : comment consommer sans piller la planète ?

De Paris à Shanghai, de New York à Dubaï, notre mode de vie devient quasiment le même d’un bout à l’autre de la planète : nous achetons, nous jetons, et tout ce que nous consommons a un impact insoupçonné sur la planète.

Vêtements, objets ménagers, jouets ou écrans plats, pour arriver dans nos rayons, tous ces produits ont réalisé un parcours mondialisé. Il a fallu des matières premières pour les fabriquer et aller puiser dans les ressources de notre planète aux 4 coins du globe. Et après s’en être servis, les produits que nous jetons vont encore connaître un sort en grande partie méconnu. Pour ce deuxième documentaire, Capital Terre décrypte l’impact de notre consommation sur la planète à l’ère du tout-jetable.

Le jean par exemple, c’est devenu l’uniforme mondial, il s’en vend 2 milliards par an. Mais pour fournir la planète, cela veut dire cultiver en masse du coton, la plante la plus gourmande en eau de la planète : 11 000 litres pour un seul kilo de coton. Quels bouleversements majeurs cette culture entraîne-t-elle sur l’environnement et la vie de millions de gens ? Quelles alternatives se mettent en place ?

Une autre matière a conquis notre époque : le plastique. Emballages ou objets du quotidien, il est partout dans nos vies. Au point de l’envahir. Car une fois jetés, seule une petite partie est recyclée. Le reste se retrouve dans la nature. Que faire de tous ces déchets ? Et face à cette menace, quels nouveaux produits plus « propres » les industriels inventent-ils ?

Nous craquons aussi de plus en plus pour des appareils high-tech : ordinateurs, écrans plats ou téléphones portables. Seul souci : à force d’en changer de plus en plus souvent, on en oublie qu’il faut toujours plus de matières premières pour les fabriquer, des matières qui s’épuisent et parfois extraites au détriment de populations entières. Le recyclage de nos vieux appareils est-il une réponse satisfaisante ?

De la France au Congo, de la Chine à l’Irlande ou l’Italie, Capital Terre est parti enquêter pour comprendre dans quelles conditions, souvent extrêmes, nos ressources naturelles sont exploitées… Quelles répercussions toute cette production a sur l’environnement et la vie des hommes… Et quelles solutions existent déjà pour que nous puissions consommer tout en respectant la planète.

Un grand voyage pour enquêter sur les effets de notre mode de vie mondialisé mais aussi découvrir les innovations déjà à notre portée face à ces enjeux.

http://rutube.ru/video/4e8a6662e01603082475fcc41ea02424/

16 février 2011

Prêt à jeter - L'obsolescence programmée

"Prêt à jeter" raconte la fascinante histoire de l'obsolescence programmée, un concept largement appliqué par l'industrie et qui consiste à raccourcir délibérément la vie d'un produit pour en augmenter la consommation. L'Obsolescence Programmée est une idée qui ne date pas d'hier. En 1928, une revue de publicité influente en envisageait le besoin sans détournements : " Un article qui ne s'abîme pas est une tragédie pour les affaires ". C'est une tragédie également pour la société moderne de la croissance, laquelle se base sur un cycle de plus en plus accéléré de production, de consommation et de gaspillage. Sur base d'une recherche approfondie de plus de trois ans et d'images d'archive très peu connues, Prêt à jeter raconte l'histoire de l'Obsolescence Programmée depuis ses débuts en 1920 (lorsqu'un cartel fut formé pour limiter la durée de vue utile des ampoules électriques) jusqu'à des cas actuels touchant des produits électroniques de dernière génération (iPods, imprimantes...), en passant par la mystérieuse disparition des bas nylon mis à l'épreuve des échelles. Ce documentaire, tourné en Catalogne, en France, en Allemagne, aux États-Unis et au Ghana recueille les témoignages d'une pratique d'entreprise qui est devenue la base de l'économie moderne et dévoile les terribles conséquences environnementales qui en découlent - tels que les énormes dépotoirs de "déchets électroniques" qui émanent aux alentours de villes comme celle d'Accra. Il présente également plusieurs exemples de l'esprit de résistance qui est en train de naître parmi les consommateurs, comme ces deux artistes de New York qui sont parvenus à entreprendre une révolte qui a permis de prolonger la vie de trois millions d'iPods.

... quitte à dégrader volontairement les produits pour produire plus. L’obsolescence programmée est étudiée par nos chers ingénieurs des temps modernes. La nature finie du monde ne comblera jamais la cupidité infinie des capitalistes. La croissance à tout prix, comment y parvenir :
- créer un besoin, un manque, une attirance (publicité)
- le crédit, permettre aux pauvres de consommer pour devenir encore plus esclave du système
- obsolescence programmée pour remplacer un produit mort par programmation anticipée
- gaspillage volontaire et étudié ou l’on croit à une pseudo recyclage dans les pays en voie de développement.

Vive la liberté de consommer dans nos consocraties !

- La fragilité des bas nylons DUPONT, ...
- Adieu les réfrigérateurs et lave-linge durant 25 ans, ..
- Cahier des charges de renouvellement du produit, ...
- Les ampoules de plus en plus fragiles (les nouvelles ampoules fluo-compacte emettent un champs électro-magnétique contrairement aux ampoules au filamment de tungstène dites à incandescence).
- La batterie de l’iPod d’APPLE qui ne dure que 18 mois. Réponse d’APPLE : "Acheter un nouvel iPod".
- Les imprimantes programmées pour ne plus imprimer aucune page après un certain temps, les écrans s'auto-détruiront au bout de quelques dizaines de semaines, un lave-linge mort après 1.000 cycles,..... Les constructeurs limitent la durée de vie des appareils a quelques années ou dizaines de mois genre 5 ans ou 36 mois. Joli bluff, n'est-ce pas ?
- Pays du tiers-monde = Décharges de nos biens "usés".

La liste de leur destruction programmée est encore longue !

Note : Le logiciel pour débloquer les imprimantes EPSON Stylus est SSC Service Utility développé par un jeune russe. Espérons que de tels logiciels puissent apparaitre pour les imprimantes HP, CANON, BROTHER, ... et aussi pour les écrans, lave-linge,... de toutes marques.

12 février 2011

A quoi sert la Saint Valentin ?

Une fête des amoureux à deux balles qui est un bouffe pognon ! Le truc, c'est de prouver son amour à l'autre en lui offrant des cadeaux comme des fleurs ou bijoux, en invitant l'être aimé au restaurant et au cinéma, en prévoyant une nuit à l'hôtel,.... On s'envoie des mots doux par SMS, mail et lettre. On offre des roses rouges, symboles de la passion et amour. Donc, c'est la grande fête pour les commerçants qui se frottent les mains, n'est-ce pas les fleuristes et restaurateurs ? En général, c'est l'homme qui régale ! Aussi, il se peut que des couples pètent pendant la Saint Valentin. Boycottons cette "fête des amoureux" et les économies seront garanties !

En cette période de crise économique, où tout est dur, où on licencie de partout, où la crise économique n'a jamais été destructrice.....

La Saint Valentin m'a servi 4 fois pour fracasser l'amour et de dire STOP :

- En 2004, rupture fracassante pour multi-infidélité, extrême jalousie, manque de respect, chantage affectif et harcèlement. Cette fille était une manipulatrice sans scrupules !
- En 2005, aucun signe de vie sur plusieurs jours donc lettre de rupture envoyée pour négligence totale et foutage de gueule.
- En 2009, elle met un ultimatum de 8 jours pour me faire changer de caractère sinon rupture, j'ai rompu direct pour ce chantage. Pire encore, elle ne m'acceptait pas comme je suis (rejet)
- En 2010, elle me fait du chantage affectif et harcèlement donc arrêt immédiat de la relation. Sans déconner, il y a des filles qui perdent vraiment la boule !

Si votre couple part en couille, suivez mes exemples et FAITES TOUT PETER !!

Si vous êtes en couple, enrichissez tout simplement votre amour, c'est la plus belle preuve d'amour que je puisse donner comme exemple.

TOUT NE S'ACHETE PAS MAIS CA SE CONSTRUIT !

11 février 2011

Pôle magnétique : la Terre perd le nord - Un documentaire hautement explosif !

En 2005, deux scientifiques : le Français géologue Jean-Jacques Orgeval et le géophysicien canadien Larry Newitt mesurent que le Pôle Nord s’est déplacé de près de 120kms en un an, soit une moyenne de 300 m par jour. Pour vérifier ces résultats spectaculaires ils sont retournés en avril 2007, en pleine Année Polaire Internationale au Pôle Magnétique. Il faut faire vite car le Pôle Magnétique bouge si vite qu’il sera bientôt à la limite du rayon d’action du Twin-Otter, le seul avion capable de se poser sur la glace, sans compter que la banquise fond à un rythme effréné à cause du réchauffement climatique évident dans cette région du monde. L’imminence d’un prochain retournement des Pôles Magnétiques, comme la terre en a déjà connu en moyenne tous les 250.000 ans, fait partie des hypothèses envisagées. Qu’est-ce que cela signifierait pour la terre ?



FLASH du 28 mars 2012 : cette vidéo très dérangeante a été censurée par de nombreux hébergeurs. Par conséquent, j'ai mis les vidéos en mode "Privé" sur Dailymotion et Rutube - c'est à dire, les vidéos disparaissent des listes de recherche mais restent visibles uniquement sur mon blog - pour contrer la censure.

Notre poison quotidien

Documentaire choc qui révèle la face cachée de l'industrie agro-alimentaire. Comment l’industrie chimique empoisonne nos assiettes ? Marie-Monique Robin enquête.

Comment l'industrie chimique empoisonne nos assiettes. Une enquête documentaire alarmante et implacable, menée par la réalisatrice du Monde selon Monsanto.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, cent mille molécules chimiques ont envahi l'environnement, et plus particulièrement l'alimentation. Des résidus de pesticides subsistent sur les fruits et légumes, des additifs alimentaires sont intégrés dans les plats préparés, et les emballages en plastique sont monnaie courante. Parallèlement, au cours des trente dernières années, les cancers, les maladies neurologiques telles que Parkinson ou Alzheimer, et les troubles de la reproduction ont considérablement augmenté dans les pays développés. Existe-t-il un lien entre cette inquiétante évolution et le déferlement des substances chimiques dans nos assiettes ?

Au cœur de la nouvelle enquête de Marie-Monique Robin, il y a une question fondamentale : comment les produits chimiques qui contaminent notre chaîne alimentaire sont-ils testés, évalués, puis réglementés ?
20 Minutes - Des effets collatéraux au nom du progrès

De la Mutualité sociale agricole (MSA) à l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Marie-Monique Robin a recueilli les témoignages de tous les experts impliqués dans le système de réglementation, la recherche ou l’utilisation des produits chimiques. Et les a mis face à leurs contradictions: les décisions de l’OMS basées sur des études confidentielles fournies par les industriels, l’Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) qui emploie des experts également salariés dans des entreprises utilisant des produits chimiques, les listes de produits cancérigènes du Circ (Centre international de recherche sur le cancer) qui ne correspondent pas aux conclusions de certains de leurs rapports…

« La littérature scientifique est polluée par des études faites sur mesure pour l’industrie », dénonce Marie-Monique Robin. Et lorsque les autorités, Efsa ou OMS, tentent de fixer des limites de consommation des produits chimiques, « doses journalières admissibles » ou « limites maximales de résidus », la complexité de la tâche les transforme en «acrobates des limites»: « Nous sommes dans une société du risque où nous acceptons des effets collatéraux au nom du progrès », analyse Marie-Monique Robin.

Un effet cocktail encore mal connu

Si « la dose fait le poison », il semble qu’aujourd’hui nous ne sachions même plus quelle dose nous ingérons réellement. Les réglementateurs « font de leur mieux », comme l’avoue une experte de la FAO (organisation pour l’agriculture et l’alimentation des Nations unies) mais les controverses autour du Bisphénol A ou de l’aspartame prouvent que leurs effets sur la santé humaine sont encore mal connus ou minimisés. L’ « effet cocktail » des centaines de substances mélangées dans l’alimentation est encore plus flou.

Alors que l’OMS a qualifié d’«épidémie» l’augmentation du nombre de cancers dans les pays développés depuis une trentaine d’années, Marie-Monique Robin veut démontrer qu’il n’est plus possible aujourd’hui de dire que les produits chimiques présents dans l’alimentation n’y sont pas liés. En prenant notamment pour preuve les agriculteurs, victimes « à la source » des produits phytosanitaires, qui sont de plus en plus nombreux à affirmer que les cancers ou les maladies neuro-dégénératives dont ils sont victimes sont causées par les pesticides.

10 février 2011

EXPLOSIF ! Chemtrails est le pire crime contre l'humanité

Griffin fait la révélation en vidéo.

Sur cette vidéo, Anthony J.Hilder interviewe G.Edward Griffin, qui appelle les chemtrails : la décharge de la mort qui est le plus grand crime contre l'humanité de toute l'histoire. Griffin est l'un des producteurs de "What in the World Are They Spraying" et est l'auteur très considéré de "La Créature de Jekyll Island", un exposé incroyable à la vraie nature du système bancaire de la Réserve fédérale et beaucoup d'autres livres d'investigation.

8 février 2011

Perspective de l'or pour 2011 : pressions à la hausse irréversibles et l'effet de la Chine - La décennie de l'or

Bon après-midi. C'est un plaisir de revenir à l'Empire Club afin de discuter des perspectives pour l'or et les métaux précieux en 2011. Je sais que cela peut avoir l'air à certains d'être un emploi enviable finissant par parler d'une classe de capital qui semble sans cesse de surpasser tous les autres année après année mais il est une épée à double tranchant.

Je me suis battu pour trouver une comparaison appropriée. Le meilleur que je peux trouver est que le fait de parler de l'or ressemble à une de ces plaisanteries de bonnes et mauvaises nouvelles, vous savez ceux votre docteur a téléphoné avec quelques bonnes et quelques mauvaises nouvelles. Les bonnes nouvelles sont ils appelleront une nouvelle maladie incurable après que vous.

Les bonnes nouvelles sont que l'or est à la hausse de la valeur; les mauvaises nouvelles sont ainsi presque tout le reste de l'économie.

Cette année, nous avons voyagé au Moyen-Orient, l'Extrême-Orient et du Sud et en Amérique centrale pour discuter de l'or. Les mentalités différentes sur l'or, nous avons rencontré il surpris de nous tous. La plupart des gens dans ces pays considèrent l'or comme protecteur de fortune. En Occident, nous considérons que l'or comme une marchandise pour la spéculation.

Les économistes occidentaux traitent l'acte pour acheter de l'or comme un aveu de défaite et de leurs tentatives de dénigrement. L'augmentation constante de l'or est devenue encore plus précaire que jamais cette année. Certaines de ces opinions désobligeantes comprennent :
  • "Serrage financier excessif des prix des matières premières qui risquent de chuter."
  • "L'or est dans une bulle."
  • "Les stocks d'or n'ont pas confirmé la bulle d'or."
  • Peut-être le plus désespéré de tous : "L'économie est sur la voie de la guérison."
Malgré ces protestations, l'or a eu une autre année remarquable. Il a été en hausse de 25% en 2010, qui a marqué son dixième hausse consécutive annuelle.

Bien que nous parlons d'or aujourd'hui, je m'en voudrais d'ignorer la performance de l'argent. L'argent est en hausse de 78% en 2010, comme il est, comme l'or, commence à assumer son rôle en tant que métal monétaire. Platinum a également été en hausse de 17%.

Quand nous regardons ce graphique de dix années en arrière des dollars US et canadiens, l'Euro, la Livre britannique et le Yuan, nous voyons que ces cinq devises importantes ont perdu entre 70 à 80% de leur pouvoir d'achat contre l'or pendant période de 10 ans. En vérité, l'or ne monte pas, les devises tombent dans la valeur et l'or peut donc monter autant que les devises peuvent chuter.


Trois tendances à court et moyen terme

Je voudrais reprendre là où nous avions laissé l'an dernier avec un examen de trois dominante tendances à moyen terme qui exercent une pression à la hausse sur le prix de l'or en 2010 et continuera probablement à 2011. Ensuite, je voudrais examiner brièvement trois à plus long terme, les tendances irréversibles qui exercera une pression à la baisse sur les monnaies résultant de la pression à la hausse sur l'or pendant des décennies.

Tout d'abord, les trois tendances dominantes à mi-parcours, nous avons discuté l'an dernier.

Ce sont:
  1. L'achat par les banques centrales
  2. Mouvement au détriment du dollar US
  3. La Chine
En 2009, pour la première fois en 20 ans, l'or monétaire, ou la banque centrale et l'achat d'investissements, a dépassé l'achat d'or à des fins industrielles ou de bijoux. En 2010, la Chine, l'Iran, la Russie et les banques centrales de l'Inde ont été tous les acheteurs importants comme ils se sont déplacés des réserves de liquidités à l'or.

Au 3e trimestre de 2010, la Banque centrale de Russie a augmenté les réserves d'or de 7% à 756 tonnes. En 2010, la Banque centrale russe a acheté les deux tiers de sa production d'or propre.

En décembre, nous avons appris que la Chine avait importé 209,7 tonnes métriques d'or au cours des 10 premiers mois de l'année. Cela a été une augmentation de 500% pendant la même période de 2009 et au-dessus de leur chef de file mondial de production nationale d'or.

Au troisième trimestre, les importations d'or de l'Inde, à la fois commerciaux et privés, pour l'année s'est établi à 624 tonnes, les plaçant au-dessus de 100 tonnes au total de l'année précédente de 595 tonnes. Les achats du quatrième trimestre pourrait mettre le total annuel de l'Inde à plus de 750 tonnes.

La Chine et la Russie doivent acquérir de l'or pour mettre leur taux de réserves d'or à la monnaie en circulation plus proche de banques centrales occidentales. La Russie a besoin d'acquérir au moins 1000 tonnes et la Chine au moins 3000 tonnes pour rester sur la parité avec les États-Unis. Les autorités chinoises ont déclaré publiquement que la Chine souhaite acquérir au moins 6000 tonnes. Officieusement, ils ont déclaré des objectifs aussi élevés que 10 000 tonnes.


Mouvement loin du dollars US

L'année dernière nous avons cité une histoire de novembre de 2009 écrite par le journaliste chevronné Robert Fisk réclamant que la Russie et la Chine avec la France, travaillaient sur un accord de commerce pour échanger du pétrole avec les états arabes en utilisant des devises autre que le dollar américain. Comme attendu, les banquiers centraux ont nié avec ferveur ces rumeurs. Le dollar américain a depuis 1973 été la seule devise que le pétrole pourrait être échangé. C'est la seule raison les Etats-Unis ont été capables d'amasser presque 14 000 milliards de dettes. La perte de l'hégémonie du pétrodollar aurait un effet dévastateur sur les États-Unis car cela est essentiellement la seule raison pour les pays étrangers qui avaient besoin pour détenir des dollars américains dans le passé.

Le 24 novembre 2010, la Chine et la Russie ont officiellement "quitté le dollar" et a décidé d'utiliser les uns des autres monnaies pour le commerce bilatéral, y compris le pétrole. Le commerce officiel sur l'Index MICEX de Moscou a commencé le 15 décembre 2010.
En 2009, Robert B. Zoellick, a fait ses commentaires très médiatisés qui, aux États-Unis serait "... tort de tenir pour acquis place du dollar comme monnaie de réserve du monde dominant." et que "... l'avenir, il y aura de plus en plus d'autres options pour le dollar. En 2010, il a continué allusion à une nouvelle monnaie de réserve composé de cinq monnaies d'or comme le point de référence." Il a également appelé à un nouvel accord de Bretton Woods cette année. M. Zoellick n'est pas lunatique. Il est le président de la Banque mondiale.

La Chine

Le mois dernier, j'ai été un conférencier et expert à China Gold and Precious Metals Summit de Shanghai. Je peux confirmer que les achats en Chine, les officiels et publics, sont une tendance majeure qui est non seulement bien en place, mais peut-être l'influence la plus importante sur le prix de l'or en 2011. Comme je l'ai dit, les Chinois voient l'or tout à fait différemment de la façon dont nous le voyons. Si nous voulons comprendre l'orientation des prix de l'or en 2011 et au-delà, je crois qu'il est essentiel de comprendre la mentalité des Chinois sont construits autour de l'or.

Les mentalités économique et de l'or

Bien que la formation des mentalités économiques est un sujet complexe, je voudrais simplifier la façon dont les mentalités financiers principaux sont créés en une seule phase. Ce que notre gouvernement, nos banques et médias financiers nous parlent de l'argent. Est-ce que la plupart d'entre nous accepterait comme notre état d'esprit financier ou de la réalité financière ? Si quelqu'un en doute la puissance de la politique économique du gouvernement à façonner la réalité économique de masse, il suffit de regarder comment nous sont changé notre attitude à l'égard de la dette, la valeur d'épargne et économiques au cours des 40 dernières années. Notre état d'esprit actuel de la dette fondée commencé à se former le jour où le dollar américain, monnaie de réserve mondes, a été retiré de son dernier match international de PEG avec de l'or en 1971.

Le gouvernement chinois, d'autre part, respecte l'or. Cela est évident par les lois qu'ils sont adoptées pour faciliter l'exploitation minière et la propriété privée d'or. La Chine mène actuellement le monde de la production aurifère.

Le gouvernement encourage le public à mettre 5% de leur épargne oui ils encouragent l'épargne en or. Ceci est important parce que les Chinois peuvent économiser jusqu'à 40% de leur salaire annuel. Dans l'Ouest, la plupart des familles de la classe moyenne ont de la chance d'atteindre l'équilibre. Les Chinois voient l'or comme un actif en préservant la richesse par tout les temps. C'est la différence que je crois que tous ceux qui souhaitent comprendre pleinement hausse des prix de l'or doit comprendre. Les habitants des pays plus anciens, qui ont vécu la destruction d'une inflation alimentée crise monétaire, n'ont pas besoin d'être rappelé que l'or est la couverture la plus efficace contre l'inflation et une crise monétaire.

L'ancien chef de la direction de Newmont Mining, Pierre Lassonde estime aussi qu'il achètera par le public chinois qui propulsera finalement des prix de l'or dans la stratosphère.

Trois tendances irréversibles

De toute évidence, les trois tendances à moyen terme, nous avons constaté l'année dernière sont encore bien en place. Maintenant, je voudrais examiner plus trois tendances irréversibles que je crois aura une incidence sur le prix de l'or et les monnaies des décennies. Ce sont :
  • Le vieillissement de la population
  • La sous-traitance
  • Le pic pétrolier
Le vieillissement de la population

Le vieillissement de la population est une combinaison d'une population qui vit plus longtemps et le "cochon dans le python" effet d'une énorme vague de marée de "baby boomers" nés entre 1946 et 1963 et qui commencent tout juste à entrer dans l'âge de la retraite. Comme les personnes vieillissent, ils dépensent moins et réduisent les effectifs. Le PIB et les recettes fiscales sont réduites et un effectif beaucoup plus petit suivant les baby-boomers, c'est donc un triple mur. Ce problème est universel. En Chine, il est en outre exacerbée par leur seul enfant par couple politique. Les gouvernements n'auront d'autre choix que de créer plus de monnaie et abaisser d'autres.


Externalisation

L'externalisation a presque entièrement détruit les secteurs de la fabrication de nombreux pays du premier monde comme les États-Unis et le Canada et une grande partie de l'Europe. Les travailleurs chinois qui ont construit votre I-Phone fait 287 dollars par mois, ce qui a été, après une augmentation très médiatisée. L'Occident ne peut tout simplement plus rivaliser avec ces coûts du travail. Les États-Unis a été le plus grand fabricant au monde après la Seconde Guerre mondiale et a conduit l'économie mondiale depuis. Toutefois, le consommateur américain n'a plus de pouvoir d'achat car ils perdent leur emploi. Comme le taux de chômage est élevé, les délocalisations offshore des usines devient systémique. Sans emploi, le PIB et les recettes fiscales des États-Unis reculent. La montagne de fédéraux, la dette publique et municipale deviendra encore plus dure au service et le gouvernement sera forcé à aller encore plus profond criblé de dettes et davantage à déprécier sa monnaie.


Peak Oil

Le pic pétrolier est le point à partir duquel le taux maximum d'extraction pétrolière mondiale est atteinte, après quoi le taux de production entre en déclin terminal. Cela s'est déjà produit aux États-Unis, l'Alaska et la mer du Nord. Dans les prochaines années le Mexique deviendra un importateur de pétrole et les USA perdront leur troisième fournisseur. Notre fragile économie très endetté repose sur cette terre à base de pétrole à bas prix à poursuivre et elle ne peut pas résister au choc de la transition vers des solutions plus coûteuses. En septembre 2010, un militaire allemand think-tank a indiqué que le gouvernement allemand prend la menace du pic pétrolier au sérieux et se prépare en conséquence. De nombreuses études à travers le monde sont conclus que nous sommes très proche du pic de production de pétrole, qui sera accélérée en raison de l'interdiction de forage du Golfe.

Cela conduira à l'inflation des prix plus élevé pour la plupart des biens. Ce sera un autre coup dur à la fragile économie américaine, qui paie actuellement moins de pétrole et de gaz que l'un des pays du premier monde. Si l'on ajoute les effets du déclin de la force des pétrodollars, les résultats seront dévastateurs.

Puis-je vous rappeler que si la Chine, qui compte actuellement un dixième du nombre de voitures par habitant que les Américains, était de parvenir à égalité avec les États-Unis, nous aurions besoin, selon une estimation, soit sept de plus l'Arabie saoudite à répondre à leurs besoins.
Ces trois grandes tendances continueront à faire baisser le PIB, la baisse des recettes fiscales, créer des déficits commerciaux élevés, de créer un chômage plus élevé, d'où la nécessité pour la création d'une monnaie supplémentaire. Ce sera d'attiser l'inflation que les monnaies se déprécieront en valeur et de créer une dette plus élevée universelle. Tout cela signifie que le prix de l'or va continuer à augmenter.


La compétition du monde pour l'or

Enfin, en tant que résultat direct de la dette dans le monde entier et à l'abjection de devises, plus de personnes seront en compétition pour l'or disponible dans le monde. Nous avons discuté du pic pétrolier, mais l'or est également atteint un sommet en tant que de moins en moins de nouveaux gisements sont découverts. Plus petite, la baisse des dépôts de qualité avec aucun des "économies d'échelle" avantages de dépôts plus importants sont mis en production en désespoir de cause. L'offre minière a été en baisse depuis 2000.

Comme la demande refuge s'accélère, il y aura une transition de 200 000 milliards de dollars d'actifs financiers au sujet des 3 000 milliards de dollars en lingots d'or en surface et près de la moitié est détenue par les banques centrales et l'autre moitié est une société privée. L'or privée est en grande partie détenues par les familles les plus riches du monde et n'est pas à vendre à n'importe quel prix. Les banques centrales sont maintenant des acheteurs nets. Si les fonds de pension dans le monde et les hedge-funds propose seulement 5% de leurs actifs en or, qui ces jours-ci semble très conservateur, l'or serait commercialisé au-dessus de 5 000 dollars l'once.


Donc, en conclusion, je dirai que sans nouvelle crise financière, les deux tendances à moyen terme et à long terme sont en place pour garantir l'or et l'argent continuera d'augmenter jusqu'en 2011 et bien au-delà. Pour ceux d'entre vous qui sont à la recherche d'une prédiction ... l'année dernière à l'Empire Club, j'avais prévu que le prix de l'or se situerait entre 1300 et 1500 dollars fin 2010. Nous nous sommes retrouvés en plein milieu de 1405 dollars. Pour 2011, j'ai récemment prévu qu'il peut monter à 1700 dollars à 2000 dollars l'once sur la base des cinq dernières années de performance et les facteurs que je présente aujourd'hui.

Je vous encourage à suivre l'exemple de ceux qui savent d'une crise monétaire dévastatrice et peut-être acheter de l'or pour protéger la richesse et non pas le traiter comme la spéculation. Je voudrais terminer avec une citation qui semble mettre tout cela en perspective. Il vient du livre intitulé de manière appropriée Norm Franz, argent et la richesse dans le nouveau millénaire. Il a dit, "L'or est l'argent des rois, l'argent est l'argent des messieurs, le troc est l'argent des paysans et la dette est l'argent des esclaves."

Je vous remercie.

7 février 2011

Les nouveaux esclaves de la route

Des chauffeurs routiers étrangers sillonnent les routes de France, travaillant pour des salaires peu élevés. Des sociétés françaises profitent de cette main d'oeuvre à bas coût pour faire baisser leurs frais de gestion.

https://rutube.ru/video/a7c6b4e9540178e32aec777e0a5e56c7/

Mise a jour du 23/02/11 : Ils recrutent des salariés “low-costs”

C’est le genre de reportage qui fait parler de lui… Diffusé le 3 février dernier sur France 2 dans l’émission Envoyé spécial, le sujet “Les nouveaux esclaves de la route” pointe du doigt la politique salariale du leader du transport routier européen : Norbert Dentressangle.

En caméra cachée, on découvre en effet, que près d’une cinquantaine de chauffeurs d’origine polonaise dorment et vivent sur place, dans leur camion.

Des salariés “low-cost” payés deux fois moins que les conducteurs français. 2 000 postes de conducteurs français supprimés.

“Une situation choquante qui n’est malheureusement pas nouvelle”, explique, le président du syndicat national CFTC du groupe, Cyrille Jullien. Et de poursuivre : ”La seule chose qui a changé depuis 2005, c’est le volume ! Cela concerne aujourd’hui des milliers de personnes sous régimes fiscaux roumains, portugais ou polonais. Et en même temps, en sept ans, plus de 2 000 postes de conducteurs sous contrat français ont été supprimés .”

Il faut dire que, toujours d’après Cyrille Jullien, “pour une activité équivalente, un salarié polonais touche un salaire fixe de 450 à 500 euros auquel s’ajoutent des frais de route d’environ 800 euros, soit 1 200 € en moyenne. Un conducteur français est payé entre deux fois et demie à trois fois plus”.

“Délit de marchandage, main-d’œuvre illicite, travail dissimulé”

Dans un courrier envoyé au gouvernement, la CFTC dénonce “la mise en place d’une organisation de travail substitutive au droit français et européen”. L’organisation syndicale s’est aussi adressée au procureur de la République de Valence pour se constituer partie civile.

La CFTC agit en tant que tel, “dans le cadre du dossier relatif au délit de marchandage, de prêts de main-d’œuvre illicite et de travail dissimulé effectué par le Groupe Norbert Dentressangle, sur ses principales activités de transport routier de marchandises”.

Contacté à plusieurs reprises, le groupe Norbert Dentressangle ne s’est toujours pas exprimé à ce jour.

Source : Le Dauphiné

The Corporation (VOSTFR)

Il y a 150 ans, la société par action était une institution pau importante. Aujourd'hui elle est omniprésente. Comme l'église, la monarchie et le parti communiste en leur temps, la société est l'institution prédominante. Ce documentaire étudie la nature, l'évolution, l'impact et le probable avenir de la société moderne.

Ce documentaire montre l'évolution des "Sociétés Anonymes" (appelées Corporations en anglais) aux USA, reprenant leur histoire depuis leur apparition avec la Révolution Industrielle, où elles étaient conçues pour répondre au bien public mais furent détournées de cet objectif par la recherche du profit. "De même que le requin est une machine à tuer, la Corporation est une machine à faire de l'argent."


5 février 2011

Zeitgeist 3 - MOVING FOWARD

3e volet de la série Zeitgeist. Un film intégral sidérant qui fait ouvrir les yeux. Un must have !

Zeitgeist : Moving Forward (Aller de l’avant), réalisé par Peter Joseph, est un film documentaire qui présente un argumentaire en faveur d’une transition qui déboucherait sur l’abandon de l’actuel paradigme socio-économique qui gouverne toutes les sociétés du monde. Ce film transcende le relativisme culturel ainsi que les idéologies traditionnelles et se focalise sur les principaux attributs humains et sociaux, ce « terreau vivant ». Le nouveau paradigme social durable qu’il prône, appelé « économie basée sur les ressources », s’inscrit dans le respect des lois immuables de la nature.

Apparaissent dans ce film des experts dans les domaines de la santé publique, de l’anthropologie, de la neurobiologie, de l’économie, de l’énergie, de la technologie, des sciences humaines et autres domaines ayant trait au fonctionnement socio-culturel. Ses trois thèmes centraux sont le comportement humain, l’économie monétaire et les sciences appliquées.

Dans son ensemble, cette œuvre engagée constitue un modèle de compréhension du paradigme social actuel et explique pourquoi il est impératif d’en sortir. La nouvelle approche sociale radicale, mais néanmoins pratique, qu’elle propose, est fondée sur des connaissances avancées qui permettraient de résoudre les problèmes sociaux auxquels le monde est aujourd’hui confronté.

Une des caractéristiques uniques de ce film, qui le différencie en termes de style de la plupart des autres documentaires, est qu’il exploite en parallèle un thème cinématique/dramatique dans le cadre duquel figurent de véritables acteurs qui jouent différentes scènes abstraites liées au message général du film. Il utilise également avec force de nombreux effets visuels et de l’animation en 2D et 3D, et n’a donc recours que ponctuellement aux caractéristiques traditionnelles des films documentaires.


EXPLOSIF - Le monde sera quasiment anéanti dans un futur proche !

Voici une playlist traitant d'une conspiration sur le Nouvel Ordre Mondial qui j'en suis sûr vous captivera. Amateur de vidéo traitant sur les complots, voici probablement une des plus intéressantes que le monde ait connu.

Selon ces auteurs, le 11 septembre est une opération émanant du gouvernement américain, destinée à permettre l'établissement d'une doctrine et d'une levée de fond nécessaire à un nouveau degré de la mobilisation impériale.

Une manière de rependre la peur pour ensuite venir s'ériger en sauveur.

Selon ce reportage les objectifs du Nouvel Ordre Mondial serait la mort pour tous.

Mickael Shaw, fondateur et directeur de la liberté 21 de Santa Cruz, déclare que le développement durable servirait à l'élimination de la classe moyenne.

Il déclare durant une conférence que le monde ne peut pas supporter six milliards de personnes et que derrière le développement durable se cacherait un plan qui inclurait le contrôle des populations.

Un programme de contrôle sur l'utilisation des terres, le contrôle de l'éducation et le contrôle des populations.

Mickael Shaw dit que les leaders du mouvement pour un développement durable prétendent que la population humaine mondiale ne devrait pas dépasser les 500 millions personnes.

Une réduction de 93% de la population actuelle qui vit sur terre.

Le plan du nouvel ordre mondial s'appuierait sur trois points :
- L'extermination de 93% de la population

- L'utilisation des camps de concentration et de camp de la mort de la FEMA.

- La loi martiale proclamée partout dans le monde.

Le 22 mars 1980, une pierre mégalithique en granit, nommée « Georgia Guidestones » et surnommé le « Stonehenge américain » fut érigée au sommet d'une colline dans le comté de d'Elberton en Géorgie aux États-Unis d'Amérique.

Le créateur de ce monument à controverse est inconnu.

Le message de cette pierre, traduit en huit langues, révèle dix commandements très étonnant.

1) maintenir la population en dessous de 500 millions de personnes en équilibre perpétuel avec la nature.

2) Unir l'humanité avec un nouveau langage.

3) Laisser toutes les nations régler leurs problèmes externes et internes devant un tribunal mondial soit le règlement des conflits au sein d'une cour mondiale.

Pour mettre en œuvre le Nouvel Ordre Mondial et la réduction de la population, le gouvernement aurait fait appel à la FEMA pour créer de véritables camps de concentration et accumulé des millions de cercueils.

Le 17 mars 2008, la chambre des représentants (composée de 435 représentants) a organisé une session secrète à huit clos.

Officiellement pour discuter des dispositions de surveillance de la sécurité à prendre.

Ce fut la cinquième fois en en 182 ans que le congre à fermer ses portes au public. Ils ont débattu les points suivants :

1) L'effondrement imminent de l'économie américaine en septembre 2008.

2) L'effondrement imminent des finances publiques du gouvernement fédéral prévu en février 2009.

3) La possibilité d'une guerre civile à l'intérieur du territoire des États-Unis, suite à l'effondrement de l'économie.

4) Le rassemblement anticipé « Des citoyens insurgés des États-Unis », susceptibles d'aller à l'encontre du gouvernement.

5) La détention de ses insurgés aux camps de « Rex 84 » construit dans l'ensemble des États-Unis.

6) Le risque de représailles contre des membres du congrès, suite à ces effondrements.

7) La localisation de lieux surs ou résideront les membres du congrès pendant les troubles massifs attendus.

8) La nécessité inévitable de fusionner avec le Canada pour ses ressources naturelles et avec le Mexique pour sa main d'œuvre bon marché.

9) L'émission d'une nouvelle monnaie, L'Amero, comme solution permettant de résoudre la crise économique commune.

Les épargnes de millions de personnes s'évaporeront en une seule nuit suite à la dévaluation de la monnaie et des faillites des banques.

Les troubles débuteront dans les grandes villes puis s'étendront dans les zones rurales.

Les lois répressives, la police, les forces militaires s'étendront à travers le pays afin de contrer les signes de la rébellion grandissante.

Malgré l'interdiction des membres du Congrès de révéler les discussions de cette session secrète, plusieurs membres inquiets pour leur pays auraient retransmis l'information.

La vidéo par ensuite dans une mise en garde pour les citoyens américains.
« Si vous êtes Américains et que vous écoutez ses mots, vous devez comprendre que c'est en train de se produire, que ce n'est pas une théorie conspirationnistes, mais un fait réel !

Nous sommes à l'extrême limite de ces événements cataclysmiques.

C'est la liste rouge, composée des ennemis de l'état, les leaders de formations patriotiques, les ministres qui parlent trop, les animateurs de talk-show qui parlent trop, les leaders communautaires et les blogueurs qui parlent sur le gouvernement. 

Tous ces gens-là et leurs familles, seront tirés de leurs maisons en pleine nuit et conduit dans des hélicoptères civils noires pour être transporté dans des camps de concentration de la FEMA.

Ils y seront tués immédiatement.

Cela se produira deux semaines avant que la loi martiale soit appliquée en réponse au crash économique, un peu après le crash de l'économie. »
La vidéo prétend ensuite que l'église et la bible sont au service de la loi martiale.

Charlton Heston, l'une des plus grandes stars américaines des années 1960 qui s'engagea activement à la fin de sa carrière pour la défense des armes à feu et qui provoqua la controverse aux États-Unis a souligné l'importance d'une des valeurs fondamentales américaines durant une de ses déclarations, le désir ardent de protéger les libertés (Le droit de posséder des armes à feu).

Mais la confiscation des armes, s'est avéré être le contraire durant l'état d'urgence qui a suivi l'ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans le 29 août 2005.

Pour prévenir les pillages des unités armés se postent en divers points de la Nouvelle-Orléans et instaure un couvre-feu de 24 heures.

La situation dérape vite entre les forces armés et les pilleurs eux aussi armés.

Si la loi martiale venait à être déclaré aux États-Unis, tel qu'il est décrit dans le film « Couvre-feu », la panique du peuple et la répression selon les règles non démocratiques seraient ingérables.

Le Dr Durell Tuberville déclare : « Le gouvernement est établi par dieu, vous savez c'est en cela que nous croyons, tel qu'il en est fait état dans la bible. »

Le clergé aura en sa possession l'un des outils les plus précieux en sa possession pour faire obéir le peuple face à la loi.

Les avocats du droit civil croient que la coopération du public, dépendra largement sur la durée des suspensions de leurs droits.

Selon deux témoins de la catastrophe de l'ouragan de Katrina, L'unité tactique du clergé aurait mobilisé trente-huit prêtres par jour dans huit camps différents.

La vidéo se termine par une demande de divulgation et de prise de conscience du plus grand nombre.

Le nouvel ordre mondial, expression reprise par divers hommes politiques dans leurs discours après le crash économique, ressemblerait-il à celui dépeint sur cette vidéo ?

Les partisans d'une telle théorie le pensent.

La majorité des experts en sciences sociales considèrent les théories des complots comme étant des constructions imaginaires.

Vérité ou mensonge, vous êtes seul juge !

Source : Mystere









A lire d'urgence !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...