Recherche

Chargement...

26 novembre 2009

The Signs - La reduction de la population sur Terre

D’après les chiffres officiels, le taux du chômage aux États-Unis est de 10,2%. Si l’on considère également ceux qui ne perçoivent plus les allocations chômage, qui ne sont plus à la recherche d’un emploi et ceux qui, pour quelle que raison que ce soit, ne sont pas inclus dans les chiffres ci-dessus, le taux de chômage revient à 20%. Ce n’est pas très flatteur.

Du point de vue historique, lorsque le taux de chômage a atteint les 25-30%, c’est que les choses commençaient à aller vraiment mal. La seule chose qui empêche la situation d’être catastrophique, c’est la sécurité sociale offerte à ceux qui sont présentement dans l’incapacité de générer un revenu. Les bons d’alimentation, les soins de santé, allocations logement, allocations de chômage et autres aides financières de l'État, ne sont disponibles que lorsque notre gouvernement ne peut « emprunter » de l'argent pour les payer.

Beaucoup de ces programmes sont sous mandat des États concernés. La Californie, le Michigan et d'autres États sont officiellement en faillite. Ils coupent tout le reste, parce qu'ils savent ce qui se passera une fois ces services sociaux disparaîtront.

L'inflation constitue une menace supplémentaire. Si le dollar continue à perdre de sa valeur, et les réglages relatifs au coût de vie restent les mêmes qu’en ce moment, des millions d’individus qui dépendent de la sécurité sociale et de l’aide médicale pourraient aussi bien voir leurs gains réduits. Fondamentalement, c’est la même chose.

L’élite constituée d’Illuminatis a juré de décimer 90% de la population mondiale. Ils nous considèrent comme des « bouches inutiles ». Seuls survivront ceux qui sont capables de tolérer l'esclavage et la pauvreté extrêmes qu’ils leur feront vivre. Le reste, en raison de leur dépendance au luxe, ne sera pas autorisé à faire la transition.

Ils prêchent aussi l’« ordre né du chaos ». Ils apportent le chaos, puis ils mettent en œuvre l'Ordre. Ils ont fait cela dans toutes les révolutions depuis la nuit des temps. Seulement, cette fois-ci, ils croient qu'ils ont les ressources matérielles et les connaissances scientifiques pour construire leur « race supérieure » sur les cendres de notre défunte société corrompue.

Ce sont les Illuminatis qui ont empoisonné la société chinoise avec le commerce de l'opium. Ce sont encore eux qui ont décimé des opiomanes au sein du Parti communiste chinois en faisant recours à leurs outils. Notre société, comme la Chine impériale, a également été empoisonnée par les « déviations » des Illuminatis. En fait :

  • 1.      plus de 55% des Américains faisant partie de certaines tranches d’âge ont confié qu’ils consomment des drogues. Et c’était en 2001 !
  • 2.      plus de 8% sont considérés comme des toxicomanes. Des abus aux prescriptions constituent également un grave problème.  
  • 3.      Il faut ajouter à cela l’impact de l’alcoolisme (qui affecte environ 6% de la population américaine) ;
  • 4.      En plus de l’incidence de la dépendance à la pornographie (10% des Américains sont concernés). La pornographie produit sur le cerveau humain le même effet que l’héroïne ou les autres narcotiques et il est très difficile à rompre.
  • 5.      Une dépendance au jeu (c’est le cas de 3% des Américains) ;
En supposant qu’il y ait quelques chevauchements, nous pourrons dire qu’entre 20 et 30% des Américains vivent dans une quelconque fâcheuse dépendance. Les Illuminatis tiennent les rennes des industries mentionnées ci-dessus et élimineront ceux qu’ils considèrent comme étant des « parasites » au cours du prochain Chaos social.

A mon avis, cela se produira au moyen de plaies préfabriquées destinées à attaquer les systèmes immunitaires, de soulèvements, famines, exécutions publiques et d’une révolution directe.

Les choses se compliquent davantage :

« La sécurité sociale aide non seulement des Américains âgés, mais aussi des personnes devenues handicapées pendant leur travail et les familles où un conjoint ou un parent décède. Aujourd'hui, environ 164 millions de personnes travaillent et paient des cotisations de sécurité sociale et environ 50 millions de personnes reçoivent des prestations mensuelles de la Sécurité sociale.

Les retraités et leurs familles – soit 34 millions de personnes – constituent la plupart de nos bénéficiaires ».

Pour chaque personne percevant aux États-Unis des allocations de sécurité sociale, seuls trois individus travaillent actuellement et versent des cotisations. Les banquiers Illuminatis ont pillé les fonds de nos programmes 401 K, et se sont appropriés nos capitaux immobiliers, notre épargne et nos pensions retraites. Notre nations est, ou deviendra bientôt, dépendante de la largesse des pays étrangers qui achètent notre dette.

« D’après un autre rapport du Bureau des statistiques judiciaires sur la conduite des Américains, un compatriote sur 32 est soit en prison, soit en liberté conditionnelle ».

Les établissements correctionnels sont rapidement convertis en « camps de travail forcé » (source). Dans l'Utah, on estime que 25% de la population carcérale sont actuellement loués à bas prix pour travailler dans des entreprises. Ces chiffres augmenteront bientôt puisque dans notre nouvel ordre mondial, de plus en plus d'Américains deviennent des « malfaiteurs ».

Dans l'Allemagne nazie, chaque citoyen etait devenu un criminel. Ils avaient adopté des milliers de nouvelles lois qui ont été à la fois contradictoires et presque impossibles à respecter

Chaque citoyen étant un criminel, il était devenu beaucoup plus facile de remplir les camps de travaux forcés. La Russie communiste, la Corée du Nord, la Chine, Cuba etc., ont également asservi (ou asservissent encore) des millions de leurs citoyens dans des camps de travail forcé.

À cause du ridicule code juridique et des primes versées aux citoyens pour identifier des hors-la-loi, il n'y a jamais eu de pénurie de « viandes fraîches ».

« Est-ce la situation que nous vivons ? » Telle n’est pas la question que nous devons nous poser. Nous devrions plutôt réfléchir à ce que nous pouvons faire pour faire dérailler le train avant son arrivée. Il serait plus intéressant de nous demander : « Que pouvons-nous faire pour nous protéger des catastrophes à venir ».

Article traduit par Spread The Truth


Le film intégral

La majorité d'entre nous sont des somnolents. On tient à nous garder dans l'ignorance, et ce pour des desseins pas du tout honorables, ni des plus humains de surcroît. Vivement le temps du réveil.

Attention : Ceci n'est pas un document de propagande. Ce film dont je viens tout juste de le découvrir la veille, et j'estime que c'est un devoir moral que de les partager au maximum tout autour de nous, quelles que soient nos conceptions de la vie.

Chacun est appelé à ouvrir ses yeux, ses oreilles, et surtout surtout son esprit. Libre à tout un chacun de faire ses propres déductions par la suite.

The Signs explore le monde secret et occulte des Illuminati et leurs groupes d'influence. Le film vous dévoilera les secrets des organisation secrètes tel que la franc maçonnerie, Skull and Bones, le Bohemian club, le groupe Bilderberg et plein d'autres.

Vous y découvriez aussi les secrets des "extra terrestres" et ce qu'ils sont réellement ainsi que de nombreuses explications sur les différentes religions du monde, le conflit israelo-palestinien, et le nouvel ordre mondial.

The Signs vous promet des informations de qualité pour tout citoyen voulant connaître le vrai visage de ce monde alors si vous êtes un minimum ouverts d'esprit et que vous ne croyez pas tout ce que l'on vous dit à la télévision, ce film est fait pour vous.

De nombreux efforts ont été mis en place afin de permettre au film de voir le jour, et vu son contenu très riche et l'impact qu'elle peut avoir, ce n'est pas une surprise de voir que quelques épisodes ont déjà été censurés et que certains groupes de personnes ne sont pas en faveur de l'information qui y est dévoilée, mais la vérité - un jour ou l'autre - sortira et tout le monde la connaîtra, ce n'est juste qu'une question de temps.

Paix à tous

Senior Freeman

19 novembre 2009

AVERTISSEMENT - Le Gulf Stream va bientot s'arreter

Le Gulf Stream est un courant marin océanique de surface et chaud (appelé aussi tapis roulant) qui longe la côte américaine depuis le golf du Mexique et qui se dirige vers le nord-est de l'Océan Atlantique, poussé par les vents dominants du sud-ouest, en se refroidissant progressivement. Le Gulf Stream est parmi les courants les plus forts. Il déplace l’eau chaude des zones subtropicales vers les pôles. Avec le réchauffement climatique et la fonte des glaces qui libèrent de l'eau douce dans l'océan Atlantique peuvent bloquer le tapis roulant qui régule le climat sur l'Europe de l'Ouest. Si le Gulf Stream s'arrete, nous aurons un climat canadien limite artique avec des hivers tres rigoureux. D'ici 2050, nous échangerons nos voitures contre des motoneiges... Ce scénario catastrophe constitue une menace bien réelle car le réchauffement climatique est un fait inexorable...


SAINT-MALO (AFP) - Le changement climatique va affecter le Gulf Stream, ce grand courant océanique qui contribue à la douceur du climat en Europe, mais les scientifiques excluent désormais le scénario catastrophe d'un spectaculaire refroidissement du vieux continent.



Un retour de l'âge glaciaire en Europe provoqué par un arrêt du Gulf Stream n'est "pas envisageable", assure Paul Tréguer, directeur scientifique du programme européen Eur-Océans, présentant à Saint-Malo les derniers travaux de ce réseau regroupant 500 chercheurs d'une soixantaine d'instituts marins de 20 pays.

Les scientifiques font d'abord valoir que le Gulf Stream n'est pas le seul responsable des conditions climatiques particulièrement douces en Europe occidentale par rapport à la côte Est du Canada (Bordeaux est à la même latitude que Montréal).

Le Gulf Stream, qui prend sa source dans le golfe du Mexique, fait remonter dans l'Atlantique nord les eaux chaudes du sud, comme sur un tapis roulant par dessus les eaux froides des profondeurs, réchauffant ainsi l'atmosphère au niveau de l'Europe.

Mais il ne contribue que pour 20% à la douceur hivernale dans ces régions: ce sont les vents d'Ouest dominants, porteurs d'un air doux océanique, qui en sont responsables à 80%, estiment les experts d'Eur-Océans. Et la libération en hiver de la chaleur accumulée par l'océan l'été accentue cet effet.

Pour arriver à ces conclusions, ils ont fait tourner des modèles informatiques gavés de mesures relevées dans l'océan Atlantique par toutes sortes de capteurs et de robots sous-marins reliés à des satellites.

Dans ces conditions, les conséquences d'un ralentissement du Gulf Stream dû au réchauffement climatique, doivent être relativisées. D'autant que ce ralentissement devrait être limité.

Le groupe d'experts de l'Onu sur le changement climatique (Giec) table sur une hausse des températures de 1,4 à 5,8 degrés d'ici la fin du siècle. Un phénomène qui va adoucir l'eau de mer sous l'effet conjugué de la fonte des glaces du pôle et de l'augmentation des précipitations pluvieuses. Ces eaux moins salées, moins denses, vont rester en surface au lieu de plonger dans les profondeurs, et vont ralentir le Gulf Stream.

Mais il ne va pas pour autant s'arrêter, souligne Martin Visbeck, professeur à l'institut IFM-Geomar de Kiel, en Allemagne. "Il y a un consensus sur un ralentissement du Gulf Stream de 30% d'ici 2100", indique-t-il.

Donc, même si le Gulf Stream devait ralentir l'allure et véhiculer moins de chaleur, cela ne compenserait pas le réchauffement global, a-t-il estimé. "Les effets pourraient au mieux s'annuler", ajoute-t-il.

D'autant que la masse d'eau de mer qui va rester en surface dans l'Atlantique nord va limiter le rôle de l'océan en tant que "piège à carbone", principal gaz à effet de serre responsable de ce réchauffement. Car les eaux, en plongeant, entraînent avec elles dans les grandes profondeurs d'énormes quantités de gaz carbonique (environ 2 milliards de tonnes de CO2 chaque année).

En revanche, des changements sont prévisibles pour la faune sous-marine. Certaines espèces de plancton, caractéristiques des eaux chaudes, progressent ver le nord, d'autres, habituées des mers froides diminuent, explique Grégory Beaugrand, chercheur au laboratoire du CNRS de Wimereux (Pas-de-Calais).

Et les poissons qui se nourrissent de plancton, comme les morues, vont devoir s'adapter et remonter vers la Norvège. "C'est bon pour les pêcheurs norvégiens mais pas pour les autres, basés plus au sud de l'Europe," commente-t-il.



Decryptage complet sur Notre Planete et Alerte Meteo

12 novembre 2009

Le super-volcan de Yellowstone va-t-il nous péter a la gueule ?

Il existe 4 dangers qui pourraient causer l'extinction de l'humanité : collision avec un astéroide ou comète, une guerre nucléaire, un changement climatique foudroyant (réchauffement ou glaciation), ou bien... l'explosion du super-volcan de Yellowstone aux Etats-Unis. Il y a volcan et volcan, et il y a aussi les "super volcans", tel que Yellowstone.. la recherche géologique et astrophysique font apparaitre une autre dimension... assez terrifiante... si Yellowstone se réveillait, ce serait une catastrophe planétaire.



Voilà 5 ans que des geophysiciens dénombrent les catastrophes naturelles capables de détruire la Terre, et parmi elles ils signalent la possibilité d'une gigantesque explosion dans le parc de Yellowstone. En effet, à quelques kilomètres sous terre, une mer de lave occupe 1 200 kilomètres carrés, constituant un supervolcan qui explose régulièrement tous les 650 000 ans. Un petit pétard capable de fracasser la moitié des Etats-Unis et d'enfoncer la Terre dans une nuit hivernale de plusieurs années. L'actualité, c'est que les détecteurs notent une forte élévation du sol (la caldera) de Yellowstone depuis 5 ans : environ 7 centimètres par an ! 3 fois + que depuis le début des mesures en 1923. « Nous n'avons aucune idée sur le temps que prendra le processus avant que la caldera n'explose à nouveau », note dans la revue Science Robert Smith, géophysicien à l'université de l'Utah. Ce n'est pas rassurant ! Hein ? Pour en savoir + sur ce mega-explosion, cliquer ICI pour voir l'article sur Astrosurf mais il y a la camera qui surveille le volcan, a l'image, on voit nettement le dome qui laisse echapper de la vapeur et si ça pète : bonjour les dégats !!

Mise a jour du 01/11/2015 - Le supervolcan de Yellowstone se déforme et enfle.

Le supervolcan du Yellowstone National Park tremble et se déforme, causant une modification de la topologie du terrain de manière spectaculaire, selon un rapport du National Geographic. S'agit-il de signes précurseurs d'une éruption catastrophique ou d'un simple "ronflement" cyclique ?

Le point chaud de Yellowstone a produit plusieurs groupes de cratères volcaniques imbriqués, appelés caldeiras, au cours des 16 derniers millions d'années. Et, au cours des deux derniers millions d'années, trois éruptions majeures se sont produites.

La première, dénommée Heise, a eu lieu il y a 2,1 millions d'années : l'éruption a émis tellement de magma que la chambre magmatique s'est effondrée créant une dépression, la caldeira avec des dimensions impressionnantes : 80 km de long, 65 km de large et des centaines de mètres de profondeur.

La deuxième éruption, Picabo, s'est produite il y a 1,3 millions d'années et la troisième il y a 640 000 ans. C'est cette dernière qui a formée la caldeira actuelle de Yellowstone qui s'étend sur 40 à 60 km.

Depuis, environ 30 petites éruptions y compris une datée d'il y a seulement 70 000 ans, ont rempli la caldeira de lave et de cendres, et ont construit le paysage relativement plat que nous connaissons aujourd'hui.

Yellowstone : le plus grand réservoir de magma au monde

Le volcan du Yellowstone se caractérise par une imposante chambre magmatique souterraine dont les évaluations ne cessent d'en augmenter la taille. D'après les premières estimations, elle faisait faire plus de 70 kilomètres de large pour une hauteur de plus de 10 kilomètres.

Toutefois, selon une étude rendue publique fin octobre 2013, les dimensions de la gigantesque chambre magmatique pourraient avoir été sous-estimées. En effet, Robert Smith de l'université de l'Utah a indiqué que la chambre magmatique résidant sous le parc de Yellowstone mesurerait 90 km de long pour 20 km de large. Par ailleurs, elle se situerait entre 2 km et 15 km de profondeur sous la caldeira, selon les endroits.

Une nouvelle étude publiée en avril 2015 par des chercheurs de l'Université de l'Utah révèle la présence d'une autre réservoir colossal sous cette première chambre. Constitué d'eau chaude et de roche partiellement en fusion, ce réservoir 4,4 fois plus volumineux que la chambre magmatique serait situé entre 19 et 45 km sous la surface. Sa capacité est telle qu'elle pourrait combler 11,2 fois le Grand Canyon, contre 2,5 fois pour la première chambre magmatique, estime le chercheur Jamie Farrell, co-auteur de l'étude publiée dans la revue Science. Cela en fait, jusqu'à preuve du contraire, la plus grande chambre magmatique connue sur Terre.

"Pour la première fois, nous avons imagé le système de plomberie volcanique continue sous Yellowstone", explique le premier auteur Hsin-Hua Huang, également chercheur en géologie et géophysique. "Cela inclut la chambre magmatique supérieure que nous avons vu précédemment, plus un réservoir de magma dans la croûte inférieure qui n'avait jamais été représenté avant et qui relie la chambre supérieure au point chaud de Yellowstone."

Cependant, contrairement à une idée reçue, la chambre magmatique et le réservoir de magma ne sont pas remplis de lave en fusion. Il s'agit davantage de roche chaude, principalement solide et spongieuse, avec des poches de roche en fusion qui représenteraient respectivement 9% et 2% du volume des chambres supérieures et inférieures.

Cette nouvelle représentation du système volcanique de Yellowstone n'augmente pas le risque proche d'une éruption : "Le danger réel reste le même, mais maintenant nous avons une bien meilleure compréhension du système magmatique complet," explique le co-auteur Robert Bob Smith, un expert de longue date dans le volcanisme de Yellowstone de l'Université d'Utah, professeur émérite en géologie et en géophysique.

Les pressions du magma déforment le sol

Alors que l'épaisseur de la croûte terrestre est d'environ 30 km, à Yellowstone elle n'est que de 7 à 10 kilomètres. Ce qui fait que la pression exercée par la chambre magmatique se traduit par des déformations en surface. Ainsi, à partir de 2004, les scientifiques ont vu le sol au-dessus de la caldeira s'élever de 7 centimètres par an. Bien que ce taux ait ralenti entre 2007 et 2010 à un centimètre par an ou moins, depuis le début de ce gonflement, le sol s'est soulevé de plus de 25 centimètres à plusieurs endroits.

« Il s'agit d'une élévation extraordinaire, car il couvre une grande surface et les taux sont très élevés », a déclaré Bob Smith. Les scientifiques pensent qu'un réservoir de magma gonfle, 7 à 10 kilomètres sous la surface de la terre, ce qui entraîne ce soulèvement. Heureusement, l'élévation ne semble pas annoncer une catastrophe imminente, a déclaré Bob Smith : « Au début nous pensions à une éruption ».

« Mais une fois que nous avons vu que le magma était à une profondeur de dix kilomètres, nous n'avons pas été si préoccupés. S'il se situait à une profondeur de deux ou trois kilomètres, là, nous aurions été beaucoup plus vigilants ». Les études offrent de précieux indices sur ce qui se passe dans la tuyauterie souterraine du volcan, ce qui pourrait éventuellement aider les scientifiques à prédire quand aura lieu la prochaine éruption volcanique à Yellowstone.

Les respirations insondables de Yellowstone

Smith et ses collègues de US Geological Survey (USGS) et de l'observatoire du volcan de Yellowstone ont cartographié les soubresauts de la caldeira à l'aide d'outils tels que les systèmes de positionnement GPS et d'interférométrie radar (InSAR), qui mesurent la déformation du sol. La déformation du sol suggère que le magma est en mouvement vers la surface, signe précurseur d'une éruption. Les flancs du mont St-Helene, par exemple, ont gonflé de façon spectaculaire dans les mois précédents l'explosion de 1980. Ce fut également le cas avant l'éruption plus modeste de l'Eyjafjallajökull en avril 2010 : son flanc avait enflé de plus de 15 centimètres environ, étant donné que le magma avait coulé dans les chambres étroites sous la montagne.

Mais il existe aussi de nombreux contre-exemples, y compris dans le cas du supervolcan de Yellowstone, où le sol enfle sans que cela soit suivi par une éruption. Selon la théorie actuelle, le réservoir magmatique de Yellowstone est alimenté par un panache de roches chaudes provenant du manteau terrestre. Lorsque la quantité de magma qui afflue dans la chambre augmente, le réservoir se gonfle comme un poumon et la surface s'élève. Lors du soulèvement des dernières années, les modèles indiquent que le réservoir s'est rempli d'environ 1 million de mètres cube de magma par an. Lorsque cet afflux ralentit, en théorie, le magma se déplace horizontalement pour se solidifier en refroidissant, ce qui fait redescendre le niveau de la surface terrestre.

"Sur la base de preuves géologiques, Yellowstone a probablement vu un cycle continu d'élévation puis de régression au cours des 15 000 dernières années, et ce cycle continuera probablement", a déclaré Bob Smith. Les enquêtes montrent, par exemple, que la caldeira a augmenté d'environ 18 centimètres entre 1976 et 1984 avant de redescendre d'environ 14 centimètres au cours de la décennie suivante. Il ajoute "ces caldeiras ont tendance à monter et descendre, mais de temps en temps, elles créent des explosions hydrothermales, des tremblements de terre, ou des éruptions volcaniques".

Les chercheurs estiment que 10 à 30% du magma présent sous Yellowstone est à l'état liquide, c'est donc encore insuffisant pour déclencher une éruption majeure (il en faudrait au moins 50%). Mais des poches de magma en fusion dans la chambre pourraient quand même causer des éruptions plusieurs fois plus fortes que celle de 1980 au Mont St Helens (Etat de Washington), prévient Jacob Lowenstern, qui dirige l'Observatoire de Yellowstone pour le compte de l'USGS de Menlo Park, en Californie.

De la difficulté de prévoir une éruption de Yellowstone

Prévoir l'imminence d'une éruption volcanique reste extrêmement difficile, en partie parce que de nombreuses données font encore défaut dans le cas de Yellowstone. De plus, les enregistrements en continu de l'activité de Yellowstone ne sont disponibles que depuis les années 1970, ce qui est insignifiant à l'échelle des temps géologiques et ne permet donc pas de tirer de conclusions sur les observations effectuées.

De toute évidence, il y a encore du magma sous Yellowstone souligne Dan Dzurisin, un expert de Yellowstone. Ceci se manifeste par l'activité hydrothermale continue juste sous la surface : geysers (il y en a plus de 500), sources d'eau chaude (plus de 10 000), boues chaudes, fumerolles qui constituent une attraction pour de nombreux touristes. Ce large système hydrothermal pourrait aussi jouer un rôle dans les déformations du sol, mais il est difficile de savoir dans quelle mesure.

Quelque 3000 tremblements de terre secouent chaque année Yellowstone. Par exemple, entre le 26 décembre 2008 et le 8 janvier 2009, environ 900 séismes se sont produits dans une zone localisée autour du lac Yellowstone. Cette concentration de secousses pourrait avoir relâché la pression du magma dans le réservoir en permettant aux fluides de s'échapper ralentissant du coup l'élévation du sol, comme l'indique Smith de l'Université de l'Utah.

Ces séismes devraient fournir de précieux indices sur les relations entre la chambre magmatique et les déformations du sol.

Au final, l'histoire géologique de Yellowstone et les causes des déformations enregistrées sont devenues de plus en plus complexes avec l'évolution des techniques disponibles pour les étudier.
2014 : le réveil de Yellowstone ?

Depuis fin 2013, la gigantesque caldeira montre des signes de réveil : l'activité sismique reprend, les déformations du sol s'accentuent...

Nombreux séismes sur Yellowstone dont le plus puissant depuis 30 ans

Pourtant, l'agence géologique américaine (USGS) se veut rassurante : ces tremblements de terre ne sont pas anormaux et ont déjà été constatés par le passé. Notons toutefois que Yellowstone a connu le 30 mars 2014 un séisme de magnitude 4,7 à seulement 6 km au nord-est du Norris Geyser Basin. Il s'agit du plus puissant tremblement de terre depuis le début des années 1980 dans le parc.

Le sol de Yellowstone enfle et se déplace légèrement

Au niveau des déformations du sol, le réseau de GPS de Yellowstone a enregistré une légère élévation dans le centre-nord du parc national. Depuis le 1er août 2013, cette zone a enflé de plus de 5,5 cm et s'est déplacée de 1,5 cm à l'est et de 2 cm au sud. Les autres mesures GPS indiquent la présence d'une augmentation mineure de pression entre 6 à 10 km de profondeur, près de la jonction de Norris.

Là aussi, l'USGS souligne qu'entre 1996 et 2003, le Norris Geyser Basin avait connu une élévation de 12 cm, avant de dégonfler en 2004. La situation actuelle n'est donc pas particulièrement alarmante.
Doit-on s'inquiéter des animaux qui fuient Yellowstone ?

Enfin, des bisons qui semblent fuir le parc national de Yellowstone.

Contrairement aux rumeurs catastrophistes, cela ne signifie pas que ces animaux tentent d'échapper à un danger imminent mais qu'ils sont tout simplement à la recherche de nourriture, il s'agit donc d'une migration saisonnière classique comme l'explique Al Nash, chef des relations publiques pour le parc national de Yellowstone.

Pour l'instant, nous assistons donc simplement au ronflement du supervolcan... Et c'est très rassurant.
Une éruption peu probable à court terme

Selon Ilya Bindeman, professeur en sciences géologiques à l'Université de l'Oregon (USA), une éruption majeure à Yellowstone devrait effectivement se produire... Mais plutôt dans 1 à 2 millions d'années. En effet, "nos recherches sur les modèles d'un tel volcanisme dans deux anciennes caldeiras complètes dans le sillage de Yellowstone suggèrent que Yellowstone est dans une phase d'endormissement plutôt que sur un cycle de montée en puissance" dit-il.

Si il ne s'agit pas d'une certitude, mais seulement d'une extrapolation à partir des témoins des éruptions passées, la prochaine éruption majeure de Yellowstone devrait donc se produire dans 1 à 2 millions d'années, dans l'Etat du Montana.

Selon Robert B. Smith, le risque que le supervolcan Yellowstone entre en éruption est, chaque année, de 1 sur 700 000
.
Les conséquences cataclysmiques d'une éruption de Yellowstone

Une éruption à Yellowstone serait une catastrophe majeure, inconnue de la civilisation moderne.

Selon Bindeman, une telle éruption détruirait tout sur un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Mais ce n'est pas tout : les Etats-Unis et le Canada seraient recouverts de plusieurs centimètres de cendres qui détruiraient toute végétation jusqu'à 1600 km du cratère. Deux tiers des États-Unis et un tiers du Canada deviendraient inhabitables. Les émanations toxiques du volcan rendraient l'air irrespirable... Un tel événement causerait des dégâts gigantesques, équivalant à environ 1 000 fois celle du mont Saint Helens (Washington - USA) en 1980. En effet, l'explosion du mont St. Helens avait engendré l'émission d'un kilomètre cube de matière dans l'air, l' éruption du mont Pinatubo aux Philippines en 1991, dix kilomètres cubes. Or, la dernière éruption de Yellowstone il y a 640 000 ans, a rejeté 1 000 kilomètres cubes de matériaux !

Enfin, du dioxyde de soufre serait libéré en grande quantité, ce qui entraînerait un refroidissement du climat planétaire pendant au moins une décennie et une altération de la couche d'ozone.

Source : NPI

4 novembre 2009

Des nano-micro-puces dans les vaccins et les peuples ne sont pas au courant

C'est presque irréel, comme sorti d'un film de science-fiction, mais des nano-puces invisibles à l'œil nu, sont une réalité à laquelle sont déjà accueillis dans une large gamme d'applications. La question est, combien de temps faut-il pour les gouvernements et les grands groupes pharmaceutiques à la nano-puces plonger au coeur de vaccins à la tag et de surveillance des populations mondiales?

La nanotechnologie avec des structures plus petites que un micromètre (moins de 1/30e de la largeur d'un cheveu humain), et implique de développement des matériels ou des dispositifs au sein de cette taille. Pour mettre la taille d'un nanomètre en perspective, il est 100.000 fois plus petit que la largeur d'un cheveu humain.

Il ya plus de dix ans, des techniques simples à faible coût ont amélioré la conception et la fabrication de nano-micro-puces. Qui ouvrent une multitude de méthodes pour leur fabrication dans un large éventail d'applications, y compris des dispositifs optiques, biologiques et électroniques.

L'utilisation conjointe de la nanoélectronique, la photolithographie, et de nouveaux biomatériaux, ont permis à la technologie de fabrication nécessaires vers des nanorobots pour des applications médicales courantes, comme l'instrumentation chirurgicale, le diagnostic et l'administration de médicaments.

Hitachi du Japon affirme qu'il a développé puce plus petite et plus mince du monde, qui peut être incorporé dans du papier pour retracer des paquets ou de prouver l'authenticité d'un document. Le circuit intégré (IC) à puce est la minute, comme un grain de poussière.

Nanoelectrodes implantées dans le cerveau sont de plus en plus utilisés pour gérer les troubles neurologiques. Mohammad Reza Abidian, un chercheur post-doctoral au Département de génie biomédical UM dit que dans les nanotubes de polymères "sont biocompatibles et ont à la fois électronique et la conductivité ionique." Il a en outre déclaré: «Par conséquent, ces matériaux sont de bons candidats pour des applications biomédicales telles que des interfaces neuronales, les biocapteurs et les systèmes de délivrance de médicaments."

Selon les objectifs de ces études, la recherche pourrait théoriquement ouvrir la voie à des électrodes d'enregistrement intelligent qui peut délivrer des médicaments aux positivement ou négativement affecter la réponse immunitaire.

Grâce à la nanotechnologie, les chercheurs ont également réussi à créer artificiellement des pores en mesure de transmettre les matériaux nanométriques à travers les membranes.

Un génie biomédical UC étude publiée dans la revue Nature Nanotechnology, 27 septembre 2009, avec succès inséré le noyau d'une modification de nanomotor, une machine biologique microscopique, dans une membrane lipidique. Le canal résultant leur a permis de se déplacer à la fois unique et de l'ADN double brin à travers la membrane.

Professeur Peixuan Guo qui a dirigé l'étude ont déclaré les travaux passés avec les chaînes biologiques a été centrée sur la télévision assez grand pour se déplacer que simple-brin du matériel génétique.

«Depuis l'ADN génomique de l'homme, les animaux, les plantes, les champignons et les bactéries sont à double brin, le développement du système de pores unique qui peut séquence double-brin d'ADN est très important", dit-il.

Ces canaux modifiés pourraient avoir des applications en nano-capteurs, le séquençage de l'ADN, le chargement de drogue, y compris les techniques novatrices pour l'application des mécanismes de conditionnement de l'ADN viral nanomoteurs et la livraison des vaccins.

«L'idée que la molécule d'ADN se déplace dans l'nanopore, avançant nucléotide par nucléotide, pourrait conduire à l'élaboration d'un séquençage de l'ADN unique pore appareil, un secteur d'intérêt national solide", a indiqué Guo.

Les scientifiques qui travaillent à la Queen Mary University de Londres, ont développé des capsules de taille micrométrique pour fournir des médicaments de façon sécuritaire à l'intérieur des cellules vivantes. Navettes Ces «micro» pourrait hypothétiquement être chargé avec une puce spécifique contrôlant la dose de médicament pour être ouvert à distance, libérant leur contenu. Outre le suivi de la posologie, la puce pourrait même être utilisé pour la surveil le patient en collaboration avec divers systèmes de suivi.

Des scientifiques du Royaume-Uni ont récemment obtenu des progrès en vue de surmonter les principaux défis en matière de nanotechnologie. Ils ont démontré comment des nanoparticules pourrait rapidement se déplacer dans une direction souhaitée sans l'aide de forces extérieures. Leur réalisation a de vastes implications, selon les scientifiques, ce qui soulève la possibilité de ménager les piles de circuler et de grandir dans des directions spécifiques.

Doug Dorst, un microbiologiste et critique de vaccins en Galles du Sud, affirme que ces progrès ont un attrait considérable pour les décideurs des vaccins. «Sociétés de biotechnologie et leurs chercheurs ont rapidement déplacé la plupart des initiatives de financement sur les nanotechnologies pour augmenter la puissance de leurs vaccins, at-il dit. Si des microorganismes à l'intérieur de vaccins peuvent être amenées à cibler ou d'envahir des cellules spécifiques, ils pourraient atteindre leur objectif, à un rythme accéléré par rapport aux vaccins conventionnels. "En fonction de quel côté du débat sur les vaccins que vous avez, que ce soit pour ou contre, nanorobots à l'intérieur préparations vaccinales pourraient faire progresser leur efficacité de manière exponentielle par l'une ou de détruire en améliorant considérablement l'immunité selon leur conception, at-il ajouté.

Dorst affirme que la technologie suscitent jour nanobot pourrait tout aussi bien servir à faire progresser les armes biologiques comme ils peuvent pour faire avancer la santé humaine. «Pour chaque crainte que prolifère la propagande des biotechnologies sur les maladies mortelles et comment les prévenir les vaccins, c'est un mensonge de plus pour convaincre progressivement les masses que les vaccins sont efficaces."

Fait inquiétant pour Dorst est que l'un des vaccins les jours »feront ce qu'ils ont toujours été destiné à ... le contrôle de la population mondiale».

Nanoémulsion plates-formes sont déjà capables de développer des vaccins à partir de matériaux très divers. Les mélanges d'huile de soja, l'alcool, l'eau et les détergents peuvent être émulsionnée en particules ultra-petites inférieur à 400 nanomètres de large (environ 1/200e de la largeur d'un cheveu humain). Il pourrait être combiné avec n'importe quel nombre de nano-puces à tout ou partie des microbes pathogènes pour déclencher le système immunitaire du corps.

En 2007, des chercheurs de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a annoncé dans un article dans la revue Nature Biotechnology, qu'ils avaient mis au point une nanoparticule »qui peuvent fournir des vaccins de manière plus efficace, avec moins d'effets secondaires, et à une fraction du coût des technologies de vaccination en cours. "L'article poursuit en décrivant les effets de leur percée:« À seulement 25 nanomètres, ces particules sont si minuscules que, une fois injecté, elles coulent à travers la matrice extracellulaire de la peau, ce qui précipite vers les ganglions lymphatiques. En quelques minutes, ils ont atteint une concentration de milliers de fois plus grand pays en développement que dans la peau ".

La Russie a récemment annoncé une nouvelle usine de fabrication qui produisent strictement nano-vaccins. Les plans de projet comprennent l'élaboration de deux vaccins contre la grippe humaine et la grippe aviaire et trois biopharmaceutiques pour la stimulation du système immunitaire et augmenter l'efficacité des médicaments antibactériens et antiviraux, entre autres initiatives.

Le corps humain est très résistant aux nanoparticules qui tentent d'envahir les cellules humaines. Les scientifiques étudient intensément les méthodes de perturber les enzymes humaines qui dégradent mai nanoparticules. Experts de l'Université de Liverpool a trouvé un moyen de contourner cet obstacle que pourrait signifier plus d'efficacité, les médicaments d'actualité dans l'avenir, qui pourrait agir beaucoup plus vite que l'ensemble de ceux actuellement en usage.

Toutes ces avancées des nanotechnologies soulèvent de nombreuses questions et préoccupations sur la toxicité et l'impact environnemental des nanomatériaux, et leurs effets potentiels sur la médecine, l'économie mondiale, ainsi que les spéculations sur la surveillance du gouvernement. Ces préoccupations ont conduit à un débat entre les groupes de défense et les gouvernements de savoir si une réglementation spéciale de la nanotechnologie est justifiée.

L'Environmental Protection Agency a publié un communiqué de nouvelles la semaine dernière en disant qu'il avait «a présenté aujourd'hui une nouvelle stratégie de recherche pour mieux comprendre comment les nanomatériaux manufacturés mai nuire à la santé humaine et l'environnement." Intéressante que celle document de stratégie est, il n'est guère chaud sorti des presses .

En effet, de nombreuses entreprises de la publicité pour leur utilisation de ces milliardième-of-a-meter constituants échelle en tant que mesure de l'état d'un produit-of-the art-statut, ce qui implique que les ingrédients ultra-légères sont une chose bonne en soi. Ils ne sont pas. Ni la taille nécessairement rendre ces matières plus mal que d'autres. À ce point c'est juste des choses imprévisibles exaspérante ce nano fera l'affaire.

Les promoteurs des nanotechnologies sont très critiques des mesures de réglementation qui mai impeed sa progression. Beaucoup de ces critiques ont fermement rejeté les préoccupations comme la crainte des théories de conspiration hyped fondée sur la science-fiction.

Dans la populaire série de jeu vidéo Metal Gear Solid, de nombreux personnages et des soldats en général, ont des "nanomachines" dans leur sang, et sont utilisés pour bloquer la douleur, les patrouilles permettent aux membres des équipes d'incendie / de partager des informations sensorielles, à guérir des dommages corporels, ainsi intrigue que des virus au cœur de la manipulation de jeux vidéo.

Grâce à l'utilisation d'effets spéciaux et d'images générées par ordinateur, lancer plusieurs produits mettant en vedette Keanu Reeves dont la trilogie Matrix et The Day the Earth Stood Still, ont dramatisé comment nanorobots pourraient effectivement prendre le contrôle de leurs cibles organiques et inorganiques.

Épisodes de Star Trek et leur sortie en salle comme Star Trek: First Contact ont également dépeint la façon dont nanosondes (nanites) peut infecter le sang d'un individu par le biais d'une paire de tubules.

Indépendamment des thèmes récurrents de nanorobots dans les jeux vidéo, science-fiction et des films montre, la nanotechnologie est une réalité, et des nano-puces sont en bonne voie d'être exploitées de plusieurs manières qui mai être préjudiciable pour la santé humaine et la liberté à l'échelle mondiale .

Le développement des nano-puces sont un axe majeur des gouvernements et des industries pharmaceutiques qui veulent le pouvoir ultime et d'influence sur les populations mondiales pour plus de profit et de contrôle.

En Décembre 2000, l'ancien médecin-chef de la Finlande, Rauni-Leena Luukanen-Kilde, MD a déclaré qu'il est techniquement possible pour chaque nouveau-né doit être injecté avec une puce, qui pourrait alors fonctionner pour identifier la personne pour le reste de son vie. Ces plans sont discutés en secret les États-Unis sans aucune diffusion publique des problèmes de confidentialité concernées.

Micropuces d'aujourd'hui fonctionnent au moyen d'ondes radio de basse fréquence qui les cible. Avec l'aide de satellites, la personne implantée peut être suivi n'importe où sur le globe. Une telle technique a été parmi un certain nombre testé dans la guerre en Irak, selon le Dr Carl Sanders, qui a inventé l'intelligence et tenus par l'interface (IMI), biotiques, qui est injectée dans les gens. (Auparavant, pendant la guerre du Vietnam, les soldats ont été injectés avec la puce Rambo ", conçue pour augmenter le débit d'adrénaline dans la circulation sanguine.) Les superordinateurs 20-billion-bit/second de l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) peut maintenant« voir et entendre " ce que les soldats d'expérience dans le champ de bataille avec un système de surveillance à distance (RMS).

Lorsque puce de 5 micromillimètres (le diamètre d'un cheveu est de 50 micromillimeters) est placée dans le nerf optique de l'œil, elle attire les impulsions neurales du cerveau qui incarnent les expériences, les odeurs, les images et la voix de la personne implantée. Une fois transférées et stockées dans un ordinateur, ces neuroimpulsions peuvent être projetés en arrière au cerveau de la personne via la puce d'être revécu. Utilisation d'un serveur RMS, une terre opérateur basé ordinateur peut envoyer des messages électromagnétiques (encodés comme des signaux) au système nerveux, influant sur le rendement de la cible. Avec RMS, les personnes en bonne santé peut être amené à voir des hallucinations et à entendre des voix dans leur tête.

Chaque pensée, de réaction, l'audition et l'observation visuelle provoque un certain potentiel neurologique, de pointes, et des modèles dans le cerveau et ses champs électromagnétiques, qui peuvent désormais être décodés en pensées, des images et des voix. La stimulation électromagnétique peut donc changer ondes cérébrales d'une personne et affecter l'activité musculaire, provoquant des crampes musculaires douloureuses vécues comme une torture.

Système électronique de surveillance de la NSA peut simultanément suivre et de gérer des millions de personnes. Chacun de nous a une fréquence de résonance bioélectrique unique dans le cerveau, tout comme nous avons des empreintes digitales uniques. Avec une fréquence électromagnétique (EMF) du cerveau entièrement codée, rythmé signaux électromagnétiques peuvent être envoyés au cerveau, provoquant la voix désirée et les effets visuels pour être connu par la cible. C'est une forme de guerre électronique. Astronautes américains ont été implantés avant qu'ils ne soient envoyés dans l'espace afin que leurs pensées puissent être suivies et que toutes leurs émotions puissent être enregistrées 24 heures par jour.

Les médias de masse n'a pas signalé que la vie privée d'une personne implantée disparaît pour le reste de sa vie. Il / elle peut être manipulée de diverses façons. Utilisant des fréquences différentes, le responsable du secret de cet équipement peut même changer la vie émotionnelle d'une personne. Il / elle peut être agressive ou léthargique. La sexualité peut être artificiellement influencée. Des signaux de pensée et la pensée subconsciente peut être lu, rêves touchés et même provoqué, le tout sans la connaissance ou le consentement de la personne implantée.

Cette technologie secret a été utilisé par les forces militaires dans certains pays de l'OTAN depuis les années 1980 sans que les populations civiles et académiques avoir rien entendu parler. Ainsi, peu d'informations sur l'esprit exotiques tels systèmes de contrôle est disponible dans des revues professionnelles et académiques.

La NSA Signals Intelligence Group peut surveiller à distance les informations provenant des cerveaux humains en décodant les potentiels évoqués (3.50hz, 5 milliwatts) émis par le cerveau. Experimentees Prisonnier à Göteborg, en Suède et à Vienne, en Autriche ont été trouvés à des lésions cérébrales évidentes. Diminution de la circulation sanguine et le manque d'oxygène dans le résultat temporale droite lobes frontaux du cerveau où les implants sont habituellement utilisés. Un expérimentée finlandaise atrophie cérébrale expérimentés et des attaques intermittentes de perte de conscience due à un manque d'oxygène.

Viser les fonctions du cerveau des personnes aux champs électromagnétiques et de poutres (à partir d'hélicoptères et des avions, des satellites, des camionnettes en stationnement, des maisons voisines, de poteaux téléphoniques, appareils électriques, téléphones mobiles, télévision, radio, etc) fait partie du problème de rayonnement qui doit être adressée par des gouvernements démocratiquement élus. Toutefois, il n'existe actuellement aucun intérêt par un gouvernement national de s'attaquer sérieusement à ce problème.

L'échéancier pour l'intégration de nano-micro-puces à l'intérieur des vaccins est spéculative. On pourrait à peine quelques années, des mois ou peut-être qu'il est ici et nous avons déjà pas au courant de leur intégration dans les produits pharmaceutiques. Peu importe, en raison des nombreux avantages militaires et politiques, leur application est inévitable.

Toutefois frauduleux, il était un impératif pour les puissances mondiales et les cartels pharmaceutiques pour promouvoir l'efficacité des vaccinations et d'adopter des politiques nationales de préparation à une pandémie qui vaccinations mandat.

En 2005, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a élaboré des règlements sanitaires internationaux qui lient tous les pays membres de 194 à des lignes directrices urgence pandémique qui pourrait appliquer un tel mandat. Sans ces procédures de la santé publique (campagnes de vaccination et de propagande) à la place, il n'y aurait que peu ou pas de coopération volontaire du public à retrousser leurs manches et à accepter les vaccinations. La participation publique est un outil essentiel qui permettra bientôt aux «big pharma» pour injecter l'outil le plus performant jamais conçu surveillence des milliards de personnes.

Bien que l'industrie des nanotechnologies est actuellement disponible à l'échelle mondiale, avant que les entreprises de biotechnologie sont en mesure d'amorcer la production de masse et les essais de nano-micro-puces à l'intérieur de vaccins, ils vont probablement vendre l'idée au public. Par le biais des différents «scénarios d'amélioration de la santé" ils encourageront la participation et l'annoncer publiquement l'approbation réglementaire de la politique et les mêmes organismes de réglementation, ils contribué à créer.

Par milieu de l'été 2009, l'OMS et le Center of Disease Control (CDC) de façon efficace hyped une pandémie de grippe fausse et a convaincu le monde de se soumettre à des vaccins H1N1. Des doses supplémentaires de la propagande et, éventuellement, un événement biologique, mai aussi de convaincre les populations d'accepter sciemment micropuces à l'intérieur de vaccins sous le couvert d'une «plus grand bien" pour l'humanité.

Lorsque nos fonctions cérébrales sont déjà connectés à des superordinateurs au moyen d'implants radio et de micropuces, il sera trop tard pour protester. Cette menace peut être vaincu que par l'éducation du public, en utilisant la documentation disponible sur biotélémétrie, nanorobotique et les informations échangées lors de congrès internationaux.

Le temps est venu d'agir!

 
NE VOUS FAITES PAS VACCINER !!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...