Recherche

12 novembre 2008

La mort annoncee du Soleil - Le Soleil s'eteindra dans 5 à 6 milliards d'annees

Dans un avenir très lointain, et à cause d'un profond changement au centre du Soleil, ça va vraiment chauffer pour notre système solaire... Dans 5 milliards d'années, le Soleil, après avoir épuisé la réserve d'hydrogène de son noyau, deviendra une géante rouge. Son diamètre augmentera tellement (200 fois + gros qu'aujourd'hui) qu'elle engloutira les planètes les plus proches et peut meme atteindre l'orbite de la Terre. Il fera tellement chaud que la Terre va fondre voire meme se faire pulveriser par la puissante chaleur du Soleil.


Video pour + de details sur la fin - La mort du Soleil

La vie sur Terre n'est possible que grâce au Soleil. Mais tout comme un être vivant, cet astre n'est pas éternel et a lui aussi un âge. Comment est-il né et comment mourra t-il ? Son influence sur le quotidien des humains et des espèces vivantes est immense. Par quel procédé nous réchauffe-t-il ? Il nous bombarde de photons, il provoque des tempêtes magnétiques et des aurores boréales. Le Soleil est au centre de toutes les attentions. La conquête spatiale lui doit beaucoup...



La fin du monde, un processus lent à l'échelle humaine, a déjà commencé et aboutira à l'anéantissement de la vie sur Terre dans quelque 500 millions d'années...

On affirme souvent que la Terre sera détruite avec la mort de notre Soleil, d'ici 5 milliards d'années environ. En effet, les chercheurs spécialisés sur l'évolution du des étoiles savent que celles-ci naissent et meurent en adoptant de nouvelles formes et caractéristiques qui engendrent de profonds changements dans leur environnement spatial.

Chronique d'un scénario quasi inévitable de fin du monde.

Quand la naine jaune deviendra une géante rouge

Le Soleil brille car il brûle un combustible, l'hydrogène qui est transformé en hélium dans un processus de fusion nucléaire.

D'ici quelques milliards d'années, cette réserve viendra à manquer, le Soleil puisera alors l'hydrogène dans l'enveloppe extérieure de son noyau, dans une couche proche de la surface du Soleil. Conséquence : les couches externes de notre Soleil se dilateront progressivement, faisant enfler considérablement notre étoile dont la taille sera multipliée par 200 !

L'hélium accumulé dans le cœur de notre Soleil commencera ensuite à fusionner en formant du carbone et de l'oxygène tandis que, en périphérie, dans la coquille qui entoure le cœur, l'hydrogène restant sera lui aussi en fusion. L'énergie libérée sera alors considérable : notre étoile sera devenue une géante route 10 000 fois plus lumineuse que le Soleil actuel !

Notre étoile sera alors devenu une géante rouge (rouge puisque l'enveloppe extérieure de l'astre, plus loin du centre, se refroidira partiellement).

Le diamètre du Soleil continuera d'enfler et englobera alors les premières planètes du système, Mercure et Vénus, qui seront désintégrées tandis que la Terre et probablement Mars seront définitivement brulées.

Après 12 milliards d'années d'existence, notre planète sera absorbée par le Soleil, devenu géant, qui détruira toute trace de présence humaine et dispersera molécules et atomes de l'ancienne Terre à travers l'espace.

Quant au Soleil, son équilibre en tant que géante rouge sera évidemment très instable et le noyau solaire finira par s'effondrer sur lui-même éjectant dans l'espace intersidéral les couches externes de l'étoile mourante sous la forme d'une nébuleuse (dite improprement planétaire) aux formes multiples et changeantes.

La Terre engloutie par le Soleil ?

Les conséquences sur Terre seront désastreuses. Les températures sur Terre deviendront insoutenables : les créatures terrestres chercheront refuge dans l'eau. Seules celles qui peuvent s'adapter au milieu aquatique survivront pendant quelques temps. Mais à terme, les océans deviendront tellement chauds qu'ils tueront toutes formes de vie complexe. Au final, les êtres vivants seront consumés puis les océans vaporisés. Ainsi, la fin de l'Homme devrait arriver bien avant la fin de la Terre elle-même.

Les océans vaporisés par le Soleil

Des chercheurs ont imaginé ce scénario catastrophe à travers un modèle climatique tridimensionnel permettant de simuler ce phénomène. Celui-ci prédit la disparition de l'eau liquide sur Terre dans près d'un milliard d'années, sous l'effet du réchauffement de notre Soleil mais surtout de l'emballement de l'effet de serre à cause du surplus de vapeur d'eau dans l'atmosphère suite à l'évaporation des océans.

Les scientifiques prévoient donc un emballement du réchauffement climatique sur Terre, provoquant une ébullition des océans et la disparition d'eau liquide en surface.

Toutefois, ce scénario apocalyptique pour la Terre ne serait pas encore définitif pour certains chercheurs. Ceux-ci croient que l'orbite terrestre pourrait évoluer en spirale vers l'extérieur, éloignant ainsi notre planète de l'enfer. Cela pourrait se produire si les vents solaires emportent une fraction importante de la masse du Soleil dans les années qui précéderont la phase de géante rouge, indique la NASA.

Un destin tragique serait que le Soleil enfle si rapidement que la Terre n'ait aucun moyen d'y échapper, elle serait alors engloutie par le Soleil et vaporisée dans l'espace.

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/terre/fin_du_monde/mort_soleil.php

2 novembre 2008

Les astéroides

WIKIPEDIA - L'échelle de Turin utilise une codification de cinq couleurs différentes, correspondant au niveau de risque posé par un objet :

* Blanc, aucun risque (niveau 0)
* Vert, risque normal (niveau 1)
* Jaune, objet à suivre (niveaux 2 à 4)
* Orange, objet dangereux (niveaux 5 à 7)
* Rouge, collision certaine (niveaux 8 à 10)

Aucun danger (niveau 0)

* Niveau 0 : le risque de collision est nul ou bien en deçà de la chance d'avoir un objet aléatoire de la même taille qui va heurter la terre au cours de ces prochaines décennies. Cette catégorie est attribuée à tout objet qui, dans le cadre d'une collision éventuelle, n'a aucune chance d'atteindre la surface de la Terre intact.

Normal (niveau 1)

* Niveau 1 : les chances de collision sont extrêmement improbables dans les décennies à venir.

Mérite l'attention des astronomes (niveaux 2 à 4)

* Niveau 2 : collision très improbable, mais trajectoire proche de la Terre. Demande l'attention des astronomes mais il n'y a pas de raison de prévenir le public. Des observations ultérieures doivent permettre de requalifier le risque au niveau 0.
* Niveau 3 : trajectoire rapprochée, 1 % de possibilités de collision au maximum avec dégâts localisés. Des observations ultérieures doivent permettre de requalifier le risque au niveau 0. L'attention du public et des autorités est nécessaire, surtout si le risque de collision est inférieur à 10 ans.
* Niveau 4 : Trajectoire rapprochée, plus de 1 % de possibilités de collision capable de dévastation régionale. Des observations ultérieures doivent permettre de requalifier le risque au niveau 0. L'attention du public et des autorités est nécessaire, surtout si le risque de collision est inférieur à 10 ans.

Dangereux (niveaux 5 à 7)

* Niveau 5 : trajectoire rapprochée, menace considérable de collision entraînant la dévastation d'une région. Si la collision est prévue pour moins de 10 ans, des mesures gouvernementales doivent être envisagées.
* Niveau 6 : trajectoire rapprochée, menace considérable de collision entraînant une destruction globale. Si la collision est prévue pour moins de 10 ans, des mesures gouvernementales doivent être envisagées.
* Niveau 7 : trajectoire rapprochée, menace extrêmement considérable de collision entraînant une destruction globale. Pour un tel événement prévisible à moins de 100 ans, des mesures internationales doivent être planifiées, et notamment l'impérieuse nécessité de déterminer rapidement et avec certitude si oui ou non la collision aura lieu.

Collisions certaines (niveaux 8 à 10) 

* Niveau 8 : collision probable capable de provoquer une destruction localisée. Un tel événement se produit tous les 50 à 1 000 ans en moyenne.
* Niveau 9 : collision certaine avec destruction d'une région. Un tel événement se produit tous les 1 000 à 100 000 ans en moyenne.
* Niveau 10 : collision certaine entraînant une catastrophe climatique globale pouvant menacer l'avenir de l'humanité. Un tel événement se produit moins d'une fois tous les 100 000 ans en moyenne.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...