Recherche

17 décembre 2017

Les braqueurs de l'ombre

Vous êtes tranquillement installé derrière votre ordinateur, vous ouvrez un mail anodin… et soudain, un message d’alerte apparaît : votre ordinateur est bloqué, tous vos documents sont cryptés, vous devez payer une rançon pour en retrouver l’usage. Vous venez de vous faire braquer par un logiciel-rançon (ou ransomware en anglais), ces programmes informatiques qui diffusent des virus puissants et qui vous réclament de l’argent : 150 euros pour un particulier, 6 000 euros pour une PME, des millions d’euros pour une multinationale. Et vous n’avez que quelques heures pour payer, sinon vous perdez tout !

Derrière ces attaques, des hackers... ou des Etats

Qui sont ces nouveaux braqueurs ? De jeunes hackers sans états d’âme, comme Julien, qui rançonne ses victimes depuis sa chambre. Ou bien des Etats comme la Corée du Nord, pays soupçonné d’avoir diffusé le programme criminel WannaCry en mai dernier, paralysant 300 000 ordinateurs dans 150 pays. Et ces hold-up 2.0 se multiplient : en France, une entreprise sur deux aurait déjà été rançonnée. Enquête sur un fléau invisible en pleine explosion.

Rappelez-vous, ces virus ont fait de sérieux dégâts dans le passé tel que Tchernobyl en 2000 qui détruisait les cartes mères et Wanna Cry en 2017 qui rendait les ordinateurs inutilisables pouvant obliger le reformatage du disque dur et entraîner le changement de système d'exploitation. A vos sauvegardes et n'ouvrez pas les emails en provenance d'inconnus ni cliquer sur des publicités douteuses.

16 décembre 2017

FLASH - Ils baissent de 5 euros les APL et s’attribuent 1200 euros par mois pour se loger

Tant qu'il y aura pas une vrai révolte du peuple, ils continueront à se gaver et nous dépouiller. Il faut reproduire un Mai 68 en plus violent car c'est malheureux à dire mais y a qu'en cassent qu'ils écouteront enfin bref y a que des moutons dans ce pays donc ils en profitent c'est tout. Vivement que ça pète !

Quelle indécence de “nos” députés dépités du parti présidentiel, que nous devons tous rebaptiser la REMunération !! Nous pourrons leur attribuer le grand prix annuel de l’indécence sans hésiter.

En effet, hier on apprenait que nos augustes représentants trouvaient qu’avec uniquement 5 000 euros mensuels, ils étaient obligés de manger trop de pâtes à leur goût… Bon, d’un autre côté, cela doit être tout de même des pâtes fraîches !

Nos goinfrosaures macroniens ont donc couiné et gémi. Ils ont été entendus et une allocation logement de 1 200 euros mensuels vient de leur être attribuée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...